Boutons de fièvre- virus herpès simplex

Les boutons de fièvre sont des vésicules rouges douloureuses qui apparaissent sur ou autour de la bouche. Ils sont causés par les types 1 et 2 du virus de l’herpès simplex (VHS).

Le VHS de type 1 est la cause la plus fréquente de l’herpès labial.

Le VHS de type 2 est généralement à l’origine de l’herpès génital, mais il peut également causer l’herpès labial.

Les boutons de fièvre ont tendance à apparaître au même endroit chaque fois parce que le virus vit dans les nerfs qui mènent à cet endroit précis sur la peau.

Au moins la moitié des adultes sont infectés par le virus de l’herpès simplex, qui se transmet facilement d’une personne à l’autre.

Dans le cas du virus de l’herpès simplex, l’infection sera permanente. C’est comme si Le virus « dort » dans les nerfs, ne causant aucun symptôme la plupart du temps.

Chez certaines personnes, le virus « se réveille » périodiquement et provoque des boutons de fièvre.

Certaines conditions peuvent déclencher des boutons de fièvre comme :

    L’anxiété

    Le stress

    Les coups de soleil

    Des changements hormonaux

    Un épuisement physique.

Un bouton de fièvre se développe souvent avec de la fièvre, d’où il tire son nom.

I- À quoi ressemble un bouton de fièvre ?

Les boutons de fièvre apparaissent le plus souvent sur les lèvres ou autour de celles-ci. Cependant, parfois, les virus VHS (1 et 2) peuvent se propager jusqu’au bout des doigts (appelé herpès blanc), aux yeux (appelé herpès oculaire) ou à des zones étendues de la peau (personnes atteintes d’eczéma).

Ces plaies inconfortables apparaissent souvent en petites grappes. Celles-ci peuvent être mieux identifiées par leur couleur irritée, rougeâtre ou rosâtre.

Les boutons de fièvre sont qualifiés de « larmoyants » car, une fois que les cloques se sont cassées, ils auront une fuite de liquide et finiront par créer le besoin de se gratter.

II- Bouton de fièvre ou un aphte ?

Les boutons de fièvre sont un groupe de cloques qui apparaissent d’abord claires puis deviennent troubles. Il se peut que la première infection peut se situer dans la bouche, mais les boutons de fièvre apparaissent après généralement en dehors de la bouche sur les lèvres.

Les aphtes sont des plaies grises ou blanches entourées d’une zone enflammée de rouge. Ils se produisent uniquement à l’intérieur de la bouche, sur la langue ou à l’intérieur des joues, des lèvres ou de la gorge.

III- C’est quoi le virus de l’herpès simplex

Le virus de l’herpès simplex est un virus hautement contagieux et peut être facilement transmis d’une personne à personne par contact direct et étroit. Une fois que quelqu’un a contracté le virus, celui-ci reste inactif (dormant) la plupart du temps.

Cependant, de temps en temps, le virus peut être activé par certains déclencheurs, entraînant une épidémie d’herpès labial. Ces déclencheurs varient d’une personne à l’autre, mais peuvent inclure la lumière du soleil, la fatigue, une blessure à la zone touchée et, chez les femmes, leur période.

Certaines personnes ont fréquemment des boutons de fièvre récurrents environ deux ou trois fois par an, tandis que d’autres ont un bouton de fièvre et n’en ont jamais un autre.

Certaines personnes ne contractent jamais de boutons de fièvre, car le virus ne devient jamais actif.

IV- C’est quoi une infection récurrente

   La plupart des gens n’auront qu’une seule fois la maladie de l’herpès labial par an, mais il reste environ 5 % d’entre eux qui en auront au moins 6 épisodes par an.

    Les déclencheurs courants des boutons de fièvre récurrents comprennent l’exposition au soleil, le stress, les fluctuations hormonales et les blessures légères ou les interventions esthétiques sur les lèvres et le visage.

    Au cas de boutons de fièvre récurrents, il est conseillé de :

   Porter un écran solaire ou un baume à lèvres contenant de l’écran solaire sur la zone touchée pendant les périodes de rémission, lorsqu’il n’y a pas de boutons de fièvre. Cela peut réduire les récidives.

V- Comment éviter de répandre le virus des boutons de fièvre

Une bonne hygiène et l’évitement des contacts étroits avec les autres aident à prévenir la propagation du virus de l’herpès simplex alors qu’il est à son stade le plus infectieux.

Il faut impérativement se laver les mains le plus souvent et ne jamais essayer d’embrasser qui que ce soit avant que la croûte ne se forme sur un bouton de fièvre.

Et de pas partager avec les autres les boissons, les aliments ou tout autres d’objets personnels comme des serviettes, des rasoirs ou un baume à lèvres.

Essayer de ne pas toucher pas un bouton de fièvre avec ses mains ou doigts sauf lorsqu’on prends notre médicament ou une pommade. Et même là, il faut se laver les mains immédiatement après.

De plus, il est très fortement déconseillé aux personnes atteintes de boutons de fièvre actifs d’avoir un contact étroit avec les nouveau-nés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

VI- Symptômes du bouton de fièvre

Les boutons de fièvre, comme on l’a vu plus haut, sont des vésicules sur les lèvres et le bord de la bouche, causées par une infection par le virus de l’herpès simplex (HSV).

Souvent, le premier signe d’un bouton de fièvre est un endroit qui picotera, brûlera ou démangera. Un blister se forme généralement dans les 24 heures.

Les cloques froides se fissurent généralement, dégage le liquide clair contenu, puis se recouvrent et disparaissent au bout de quelques jours.

Les autres symptômes peuvent inclure :

Une bouche douloureuse qui rend difficile à manger, de boire et de dormir. Les boutons de fièvre peuvent être douloureux.

 Une fièvre généralement légère.

 Un mal de gorge gênant pour la déglutition.

 Les Ganglions lymphatiques enflés dans le cou.

  Formation de la bave, chez les petits enfants.

Lorsqu’on est infecté par le virus HSV pour la première fois, on ne peut pas développer des boutons de fièvre.

Et si des boutons de fièvre apparaissent lorsqu’on est infecté pour la première fois, l’infection pourrait être plus graves que lors des épidémies ultérieures.

Lors de la première poussée de boutons de fièvre, les cloques peuvent se propager à n’importe quelle partie de la bouche.

Après une première infection, le VHS reste dans le corps et peut provoquer le retour de l’herpès labial tout au long de la vie de l’individu (ce qu’on appelle des boutons de fièvre récurrents).

Et en ce qui concerne les boutons de fièvre récurrents, il faut savoir qu’ils se développent généralement à l’endroit où la peau du visage et les lèvres se rencontrent.

Environ 6 à 48 heures avant l’apparition d’un bouton de fièvre, on peut ressentir des picotements, des brûlures, des démangeaisons, un engourdissement, une sensibilité ou une douleur dans la zone touchée. C’est ce qu’on appelle le stade prodromique.

Certains déclencheurs courants qui provoquent le retour de l’herpès labial comprennent :

    Exposition au soleil, surtout sur les lèvres.

    Grands stress ou fatigue.

    Autres infections, telles que le rhume ou la grippe.

   Des allergies alimentaires.

    Traitement dentaire ou blessure aux lèvres ou aux gencives.

    Un système immunitaire altéré (faible).

    Chirurgie esthétique sur les lèvres ou la bouche.

 Grossesse ou changements hormonaux chez les femmes, causés par le cycle menstruel.

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus susceptibles que celles ayant un système immunitaire fort d’avoir des boutons de fièvres prolongées dans le temps ou plus graves. L’infection à VHS peut être fatale chez certaines personnes dont le système immunitaire est très affaibli.

VII- Les causes du bouton de fièvre

Le virus qui cause le plus souvent l’herpès labial est l’herpès simplex 1, un cousin de l’herpès simplex 2. Cependant, dans une minorité de cas, l’herpès simplex 2 peut également causer l’herpès labial. Environ 80% dans le monde ont un virus herpès 1 inactif (inactif) vivant en permanence dans leur corps.

Le virus réside généralement, après s’être introduit dans le corps, à l’état de dormance dans les cellules nerveuses du corps. Le système immunitaire de l’organisme est normalement capable de maintenir le virus dans son état inactif.

Et lorsqu’une personne infectée est exposée à un « déclencheur » ou si le système immunitaire est affaibli, le virus se multiplie rapidement et se propage dans la cellule nerveuse pour se répandre sur la peau, généralement sur les lèvres.

Cela produit la sensation de picotement caractéristique et les grappes subséquentes de cloques.

Les déclencheurs spécifiques incluent :

    La température froide (surtout en hiver)

    Grosse fatigue (physique et morale)

    Fièvre, comme de la grippe d’estomac ou d’autres infections

    Périodes menstruelles pour les femmes

    Un stress mental ou physique dû à des soucis

    Irritation physique des lèvres (par exemple, après une visite chez le dentiste)

    Lumière du soleil ou coup de soleil

On peut facilement attraper le virus VHS en entrant en contact direct avec les boutons de fièvre froids douloureux ou le liquide qu’ils contiennent, qui est plein de virus.

Cela peut facilement arriver en touchant les mains de quelqu’un qui a touché leurs ampoules.

Cela peut également se produire lors du partage de brosses à dents, de tasses, d’ustensiles, de débarbouillettes, de serviettes de toilette, de rouge à lèvres ou d’autres objets personnels contaminés par le liquide des ampoules.

Une fois que les ampoules ont cessé de couler ou ont recouvert complètement la croûte, la personne n’est plus contagieuse.

VIII- Traitement des boutons de fièvre

Il n’y a pas de remède contre le virus de l’herpès labial, malgré que certaines personnes contenant le virus dans leurs veines sont rarement malades ou n’ayant presque jamais eu de bouton de fièvre.

Lorsque les boutons de fièvre se développent, il existe plusieurs façons de les traiter :

Pommades et crèmes

Lorsque les boutons de fièvre deviennent gênants, on peut atténuer la douleur et favoriser la guérison à l’aide de pommades antivirales, telles que Aciclovir en France ou Activir.

Les pommades ont tendance à être plus efficaces si elles sont appliquées dès l’apparition des premiers signes de bouton de fièvre. Ils devront être appliqués quatre à cinq fois par jour pendant quatre à cinq jours au minimum.

Il existe d’autres crèmes en vente libre qui peuvent réduire les symptômes d’un bouton de fièvre de quelques heures à une journée. A noter que ces crèmes doivent être appliquées plusieurs fois par jour.

Médicaments

Les boutons de fièvre peuvent également être traités avec des médicaments antiviraux oraux, tels que le Valacyclovir, l’Acyclovir et le Famciclovir. Ces médicaments sont disponibles sur ordonnance seulement.

Le médecin peut éventuellement demander au patient de prendre des médicaments antiviraux régulièrement s’il est confronté à des complications avec l’herpès labial ou si les épidémies sont fréquentes.

IX- Complications

Les boutons de fièvre sont vraiment peu susceptibles de provoquer une quelconque complication, sauf dans des cas rares ou le patient possède un système immunitaire extrêmement affaibli.

Les complications possibles incluent :

a- Kératite herpétique :

C’est une infection secondaire qui provoque gonflement et irritation des yeux, et peut éventuellement être accompagnés de plaies sur les paupières. Les médicaments antiviraux sont généralement efficaces dans le traitement de cette infection.

Et sans traitement de cette infection, la cornée peut s’infecter, entraînant une possible perte de vision.

b- Déshydratation :

Ceci est possible de par la douleur dans la bouche et la gorge du patient qui est provoqué par le liquide ingurgité.

c- Encéphalite :

C’est un cas vraiment très rare que le virus VHS se propage au cerveau. Alors, cela peut induire un gonflement du cerveau. Il existe ainsi un risque sérieux de lésions cérébrales, voire de mort.

A noter encore une fois que c’est extrêmement rare et que les médicaments antiviraux sont injectés directement dans la circulation sanguine du patient.

Le traitement est généralement efficace.

d- Herpès des doigts :

Le virus des boutons de fièvre se propage à d’autres parties du corps, par exemple les mains, provoquant l’apparition de cloques sur les doigts, généralement par le biais d’une coupure ou d’une écorchure de la peau.

Ils existent des médicaments antiviraux pouvant traiter ce type de complication.

X- Remèdes maison pour boutons de fièvre

D’Abord il faut préciser que les composés antiviraux, antimicrobiens et immunostimulants sont souvent utiles pour traiter l’herpès labial.

Certains d’entre eux aident à limiter la propagation du virus. D’autres réduisent le risque d’autres infections ou diminuent la douleur et l’inconfort.

Il est vrai aussi que tous les traitements ne fonctionnent pas pour tous les individus, mais il existe beaucoup de choix dans une large gamme de produits chimique ou naturels qui peuvent aider à réduire les symptômes et à prévenir les futures poussées. Voici quelques-uns des remèdes naturels qui peuvent aider au cas de besoin pressant ou il n’est pas possible de voir facilement un dentiste :

Thé au citron et compresses de thé au citron

Le gel d’aloe vera, qui apaise les plaies enflammées tout en procurant une hydratation essentielle.

Menthe poivrée ou menthe et huile d’hamamélis

Pâte de fécule de maïs, à parts égales d’amidon et d’eau

Baume à lèvres avec au moins 1% de mélisse

Mélange de rhubarbe et de sauge

Lait contenant des anticorps et de la l-lysine

Poudre de réglisse mélangée avec de l’eau ou de la vaseline et appliquée directement sur les plaies

Racine de réglisse, qui contient de l’acide glycyrrhizique, considéré comme un antiviral

L’échinacée est un rappel immunitaire, il est recommandé de la consommer sous forme de thé ou de supplément.

La vitamine C peut augmenter les niveaux de globules blancs, les principales cellules du corps qui luttent contre les infections. Les aliments riches en vitamine C sont souvent de couleur rouge, orange ou vert foncé. Ceux-ci incluent la plupart des baies, tomates, poivrons, kiwis, brocolis et épinards.

La vitamine E aide le corps à réparer les cellules de la peau endommagées et à en développer de nouvelles. Les aliments riches en vitamine E comprennent les noix, le blé entier et les légumes-feuilles. Des huiles de vitamine E sont également disponibles.

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

Boutons de fièvre: 7 astuces pour les éliminer

Source:

https://www.magazine-avantages.fr/,les-solutions-anti-bouton-de-fievre,2300105,30249.asp

https://www.artblog.fr/sante/remede-bouton-de-fievre-tout-ce-quil-faut-savoir.html

https://www.cosmopolitan.fr/,boutons-de-fievre-a-repetition-et-si-ca-venait-de-mon-train-de-vie,1922766.asp

Fermer le menu