Le cancer du pancréas est une croissance anormale et incontrôlée de cellules dans le pancréas. Nous allons voir dans cet article ses symptômes, ses causes et son traitement.

Le « cancer du pancréas » est un terme large qui désigne tout type de cancer qui commence dans le pancréas.

Il existe de nombreux types de cancer du pancréas.

Ils ont des perspectives différentes pour la survie (pronostic).

Le type de cancer du pancréas le plus courant est l’adénocarcinome du pancréas.

Le terme « cancer du pancréas » n’est pas usité pour les tumeurs bénignes ni pour la croissance cellulaire anormale qui n’est pas encore un cancer.

Dans l’abdomen, le pancréas se trouve légèrement en arrière de l’estomac. Il mesure environ 25 cm de long et a la forme d’un têtard ; il est épais et arrondi à une extrémité.

cancer du pancréas. sa place dans le corps
Place du pancréas dans le corps humain

Le pancréas a deux fonctions principales :

• Il produit des enzymes digestives qui aident à décomposer les aliments que vous avez consommés. Des conduits (tubes) dans le pancréas acheminent les sucs pancréatiques vers le duodénum (la première partie de l’intestin grêle).

• Il produit des hormones (insuline et glucagon). Ces hormones équilibrent les taux de glucose dans le sang et les cellules du corps.

Quels sont les types de cancer du pancréas?

Le pancréas est un organe de forme oblong situé dans l’abdomen et fait partie intégrante du système digestif et du système endocrinien.

Il sécrète des hormones pour réguler le corps et des enzymes digestives pour décomposer les aliments.

Il existe deux types de cancer du pancréas: les tumeurs exocrines et les tumeurs endocrines.

Les tumeurs exocrines 

Elles constituent la majorité des cancers du pancréas, et la forme la plus courante est appelée adénocarcinome, qui commence dans les cellules des glandes, généralement dans les conduits du pancréas. Ces tumeurs ont tendance à être plus agressives que les tumeurs neuroendocrines, comme celle du célèbre Steve Jobs, cofondateur d’Apple. Par contre si elles sont détectées suffisamment tôt, elles pourraient être traitées efficacement par la chirurgie.

Les tumeurs neuroendocrines

Ces tumeurs  ne représentent que 1% de tous les cancers du pancréas. Mais la distinction est souvent floue et parfois apparente uniquement lorsque le cancer s’est propagé au-delà du pancréas.

Symptômes du cancer du pancréas

Les symptômes varient selon la localisation du cancer dans le pancréas -dans la tête, le corps ou la queue. Le type de cancer du pancréas le plus courant commence par les cellules qui produisent le suc digestif et s’appelle une tumeur exocrine.

Les symptômes peuvent être vagues, mais consultez toujours votre médecin si vous avez le moindre doute. Surement qu’il ne pensera pas que vous le dérangez inutilement.

Symptômes communs

 Douleur dans l’estomac ou dans le dos

Près de 7 personnes sur 10 (70%) atteintes d’un cancer du pancréas consultent leur médecin parce qu’elles ont mal. La douleur est plus fréquente dans le corps et se situe généralement dans la queue du pancréas.

Les gens la décrivent comme une douleur sourde qui semble vous ennuyer. Elle peut commencer dans la région de l’estomac et se propager à l’arrière.

Cette douleur est pire lorsque vous vous allongez et moins gênante si vous êtes assis en avant. Cela s’empire souvent après les repas.

Certaines personnes peuvent seulement avoir mal au dos. Et cela d’une manière persistante.

 Jaunisse

Les premières personnes atteintes d’un cancer du pancréas ont la jaunisse lorsqu’elles consultent leur médecin. Environ 1 personne sur 10 (10%) souffre de jaunisse sans douleur.

La jaunisse jaunit la peau et le blanc des yeux. La jaunisse est plus fréquente lorsque c’est la tête du pancréas qui est atteinte, en raison de la tumeur qui bloque les voies biliaires. Ce tube transporte la bile dans le duodénum. Au cas où il est bloqué, la bile se retrouve dans votre circulation sanguine. Le corps va l’évacuer dans l’urine plutôt que dans l’intestin.

La bile contient beaucoup de pigments jaunes qui jaunissent la peau.

La jaunisse est un symptôme courant de nombreuses maladies du foie et de la vésicule biliaire.

Il est souvent plus facile de repérer le blanc des yeux que la peau.

 Perte de poids

Sans raison apparente, les personnes chez qui on a diagnostiqué un cancer du pancréas perdent au moins 10% de leur poids corporel total. Ce symptôme est plus fréquent dans les cancers de la tête du pancréas.

Autres symptômes

Le cancer du pancréas peut avoir d’autres symptômes que ceux cités en haut. Ceux-ci peuvent survenir avant le diagnostic du cancer ou ultérieurement. Car tout le monde n’a pas tous les symptômes.

Les symptômes non spécifiques du cancer du pancréas comprennent :

Le diabète

Certaines personnes qui ont été diagnostiqué de cancer du pancréas, ont déjà eu un diagnostic de diabète l’année précédente.

Si vous êtes diabétique, alors vous ne produisez pas assez d’insuline. Ce qui veut dire qu’il y a trop de sucre dans ton sang. Ainsi le sucre s’échappe  du corps et entraîne de l’eau avec lui (au lieu d’être absorbé).

Cela provoque :

• soif

• beaucoup d’urine

• faiblesse

• perte de poids et faim

 Démangeaisons

L’augmentation des sels biliaires dans le sang provoque des démangeaisons dans la peau.

 Être malade

Vous pouvez vous sentir souvent malade à cause de la jaunisse ou d’une inflammation du pancréas.

Ces deux conditions perturbent le délicat équilibre chimique du corps. Ce qui entraîne un état de maladie.

C’est la première partie de l’intestin qui est atteinte quand le cancer du pancréas commence.

En raison de cette maladie, vous pourriez avoir une perte d’appétit pouvant entraîner une perte de poids.

 Changements dans l’intestin

Si vos canaux pancréatiques sont bloqués, vous pourriez développer un symptôme appelé stéatorrhée.

Cela signifie des selles grasses (caca).

Vous pouvez avoir des gros dégagements plus fréquents de couleur pâle et malodorants.

Ces troubles intestinaux peuvent signifier que vous n’absorbez pas votre nourriture correctement.

Cela peut aussi causer une perte de poids.

 Fièvre et frissons

Vous pouvez avoir éventuellement des changements de température corporels du fait de la jaunisse ou du pancréas enflammé.

Cela pourrait induire une fièvre froide et des frissons.

 Indigestion

L’indigestion provoque des brûlures d’estomac, des ballonnements et des douleurs stomacales.

Généralement, c’est un problème commun, ce n’est pas un signe de cancer.

Si cette indigestion persiste dans le temps, vous devriez aller voir votre médecin traitant.

 Caillots sanguins

Le cancer du pancréas est parfois lié à des caillots sanguins.

Ils peuvent être dans n’importe quelles veines dans le corps.

Parfois, les caillots disparaissent et se développent ensuite ailleurs dans le corps. Voire notre article sur l’infarctus du myocarde.

Consultez immédiatement votre médecin si vous présentez ces symptômes :

• douleur, rougeur et gonflement autour de la zone du caillot

• la zone autour du caillot peut être chaude au toucher

Qu’est-ce qui cause le cancer du pancréas?

Les dommages de l’ADN sont la cause principale et fondamental  de la maladie du cancer du pancréas.

Ces dommages sont souvent appelés mutations. Ces mutations peuvent être héritées des parents, ou peuvent être acquises avec l’âge

Voici quelques facteurs de risque:

Usage du tabac

 Le fait de fumer double le risque de cancer du pancréas.

En fait, certains scientifiques ont estimé qu’un cancer du pancréas sur quatre, voire un sur cinq, la  cigarette est  probablement sa cause principale.

On a également associé le tabagisme  à l’âge précoce au moment du diagnostic. De manière très importante, le risque de cancer du pancréas diminue chez les gens non-fumeurs.

En termes simples, le tabagisme est la principale cause évitable decancer du pancréas

 L’âge

Le risque de développer un cancer du pancréas augmente avec l’âge comme d’ailleurs la plupart des maladies. Plus de 80% des cancers du pancréas se développent entre 60 et 80 ans.

La race

Des études menées aux États-Unis ont montré que le cancer du pancréas est plus répandu dans la population afro-américaine que dans la population blanche.

Cela peut être dû en partie à des facteurs socio-économiques et à la consommation de cigarettes.

Le sexe

Le cancer du pancréas est plus fréquent chez l’homme que chez la femme. Peut-être parce que le taux des hommes fumeurs est plus important que celui des femmes.

La pancréatite chronique

 Une inflammation du pancréas (pancréatite) à long terme (chronique) a été liée au cancer du pancréas.

Diabète sucré

Le diabète sucré peut être un symptôme du cancer du pancréas et aussi le diabète de longue date chez l’adulte augmente également le risque de cancer du pancréas.

L’obésité

 L’obésité augmente considérablement le risque de cancer du pancréas. Croyez-le ou non, il a été estimé que 8% des cancers en général sont liés à l’obésité.

Le régime alimentaire

Les régimes riches en viandes, en cholestérol, en aliments frits et en nitrosamines peuvent augmenter les risques, tandis que les régimes riches en fruits et en légumes réduisent les risques.

La vitamine folate peut être protectrice.

La génétique

Il est maintenant connu qu’un certain nombre de syndromes de cancer héréditaires augmentent le risque de cancer du pancréas.

Ceux-ci incluent le syndrome du cancer du sein, le syndrome familial atypique du mélanome multiple, le syndrome de Lynch (également appelé syndrome du cancer colorectal héréditaire sans polypose) et le syndrome de Peutz-Jeghers.

Diagnostiquer le cancer du pancréas

Votre médecin traitant vous posera d’abord des questions sur votre état de santé général et procédera à un examen physique.

Il examinera minutieusement votre ventre (abdomen).

Après Il vérifiera également votre peau et vos yeux pour détecter des signes de jaunisse.

Si votre médecin soupçonne un cancer du pancréas, vous serez orienté vers un spécialiste pour un examen plus approfondi.

Vous pouvez avoir soit:

• une échographie

• un scanner

• une IRM

• au PET scan (Tomographie par Émission de Positrons ou TEP en français)

En fonction des résultats de l’analyse, d’autres tests peuvent être requis comme:

• Une échographie endoscopique

Un type d’endoscopie qui permet de prendre des images ultrasonores en gros plan de votre pancréas

• Une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE)

Un type d’endoscopie utilisée pour injecter un colorant spécial dans les canaux biliaire et pancréatique; le colorant apparaîtra sur une radiographie et mettra en évidence les tumeurs

• Une laparoscopie –

Une procédure chirurgicale qui permet au chirurgien de voir à l’intérieur de votre corps à l’aide d’un paroscope (microscope fin et flexible)

• une cholangiopancréatographie à résonance magnétique (CPRM) –

Elle utilise des champs magnétiques pour permettre des images détaillées de votre pancréas

Vous pouvez aussi avoir une biopsie, où un petit échantillon est prélevé sur une tumeur présumée.

Stades du cancer du pancréas

La stadification du cancer est une appellation médicale pour déterminer exactement l’état d’avancement de la maladie dans le corps.

Cela aide à déterminer la gravité du cancer et la meilleure façon de le traiter.

 Les médecins utilisent également les différents stades du cancer pour parler de statistiques de survie.

Les cancers du pancréas au stade le plus précoce sont au stade 0 (carcinome in situ), puis vont du stade I (1) au stade IV (4).

En règle générale, plus le nombre est bas, moins le cancer s’est étendu.

Un nombre plus élevé, tel que le stade IV, signifie un cancer plus avancé. Et malheureusement moins de chance de survie.

Quoique l’avancé de la technique permet des fois de rallonger l’espérance de vie pour des patients qui autrefois n’avaient aucune chance de dépasser quelques mois pour ne pas dire quelques semaines.

Traitements contre le cancer du pancréas

Ce traitement sera basé sur l’état de votre santé et des informations spécifiques sur l’état d’avancement du cancer.

Si vous avez un cancer du pancréas, un plan de traitement sur mesure vous sera élaboré à l’hôpital (Il ne faut pas oublier qu’en France, nos hôpitaux sont parmi les meilleurs au monde malgré le manque de moyen et de personnels : nos infirmiers et infirmières et nos médecins sont parmi les plus compétents. Note Personnelle).

Vos médecins traitants tiendront compte de la taille et de l’emplacement de votre tumeur et de votre état de santé général.

Le stade du cancer, localement avancé ou métastatique, détermine quels traitements peuvent être offerts.

Les tumeurs pancréatiques résécables peuvent être complètement éliminées par la chirurgie.

Les tumeurs de stade 1 ou 2 sont souvent réséquables.

Elles sont traitées chirurgicalement pour enlever une partie ou la totalité du pancréas.

Une chimiothérapie peut être administrée après une chirurgie (appelée chimiothérapie adjuvante).

Une radiothérapie ou une chimioradiothérapie peut aussi être administrée.

Les tumeurs pancréatiques résécables à la limite sont traitées dans le cadre d’essais cliniques, si possible.

Elles peuvent être traitées avant la chirurgie par chimiothérapie et chimioradiothérapie (traitement néo adjuvant).

Tumeurs avancées

Les tumeurs pancréatiques localement avancées (stade 3) sont traitées par chimiothérapie, radiothérapie ou chimioradiothérapie.

Dans certains cas, on parle de chirurgie palliative, mais elle n’est vraiment pas utilisée pour tenter d’enlever toute la tumeur.

Les tumeurs pancréatiques métastatiques (stade 4) sont traitées par chimiothérapie, avec ou sans traitement ciblé.

Une chirurgie, une radiothérapie ou les deux peuvent être proposés pour soulager les symptômes et contrôler la douleur (thérapie palliative).

Les traitements suivants pour le cancer du pancréas peuvent être proposés :

Chirurgie

Selon le stade, vous pouvez subir l’un des types de chirurgie suivants :

La procédure de Whipple

(également appelée pancréasoduodénectomie) est utilisée pour enlever les tumeurs de la tête du pancréas ou de l’ouverture du canal pancréatique. La tête du pancréas avec le duodénum (la première partie de l’intestin grêle), la vésicule biliaire, une partie du canal biliaire commun, le pylore (bas de l’estomac qui se fixe au duodénum) et les ganglions lymphatiques situés près de la tête du pancréas.

La procédure de Whipple modifiée

(également appelée pancréatodésodénectomie préservant le pylore) peut également être utilisée dans la tête du pancréas, lorsque la tumeur n’est ni grosse ni volumineuse et qui ne s’est pas étendue au duodénum ni aux ganglions lymphatiques autour du pylore. C’est une modification de la procédure de Whipple qui n’enlève pas le pylore.

Comme la procédure modifiée n’affecte pas le fonctionnement normal de l’estomac, elle évite les problèmes de nutrition pouvant survenir après la procédure Whipple.

La pancréatectomie distale

Elle est utilisée pour enlever les tumeurs du corps ou de la queue du pancréas. Il supprime la queue du pancréas, ou la queue et une partie du corps du pancréas, ainsi que les ganglions lymphatiques voisins.

La rate n’est retirée que si la tumeur s’est développée dans la rate ou dans les vaisseaux sanguins alimentant la rate.

La pancréatectomie totale ne peut être utilisée que si cela est nécessaire pour retirer la tumeur.

Il est très difficile de récupérer de cette chirurgie, elle n’est pas utilisée aussi souvent que la procédure Whipple ou la procédure Whipple modifiée.

La pancréatectomie totale élimine tout le pancréas ainsi que le duodénum,​​le pylore, une partie du canal biliaire commun, la vésicule biliaire, parfois la rate et les ganglions lymphatiques voisins.

Les chirurgies palliatives :

Elles sont seulement utilisées pour soulager les symptômes du cancer avancé. Les types de chirurgie peuvent inclure la pose d’un stent et le pontage chirurgical. Ces procédures peuvent être utilisées pour bloquer les voies biliaires principales ou le duodénum.

Chimiothérapie

La chimiothérapie utilise des médicaments anticancéreux (cytotoxiques) pour détruire les cellules cancéreuses.

Certains médicaments de chimiothérapie sont administrés seuls.

Mais le plus souvent, plusieurs médicaments de chimiothérapie sont administrés ensemble.

Médicaments de chimiothérapie couramment utilisés pour traiter le cancer du pancréas

• gemcitabine (Gemzar)

• 5-fluorouracile (Adrucil, 5-FU)

• nab-paclitaxel (Abraxane)

• FOLFIRINOX – acide folinique (leucovorine), irinotécan (Camptosar), oxaliplatine (Eloxatine) et 5-fluorouracile

Radiothérapie

La radiothérapie utilise des rayons ou des particules de haute énergie, tels que les rayons X ou les rayons gamma, pour endommager ou détruire les cellules cancéreuses.

Le cancer du pancréas est généralement traité par radiothérapie externe. Une machine dirige le rayonnement à travers la peau vers la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure.

Chimioradiothérapie

La chimioradiothérapie associe chimiothérapie et radiothérapie comme son nom l’indique. Les deux sont donnés dans la même période. Certains types de chimiothérapie rendent la radiothérapie plus efficace.

Comment récupérer d’un cancer du pancréas

Se remettre du cancer du pancréas peut être un processus long et difficile.

Sans doute vous aurez probablement des douleurs après votre opération.

Le personnel médical hôpital veillera à ce que votre douleur soit soulagée de manière adéquate.

Il faut savoir qu’après tout type d’intervention chirurgicale sur votre système digestif, votre intestin cessera temporairement de fonctionner.

Cela signifie que vous ne pourrez ni manger ni boire tout de suite.

Vous pourrez siroter des liquides avant de pouvoir boire et manger plus régulièrement.

Vous pouvez être orienter vers un diététiste, qui pourra vous conseiller sur les aliments que vous devriez manger.

Une fois la tumeur retirée, vous devrez probablement suivre une chimiothérapie de six mois, ce qui augmente considérablement vos chances de guérir.

Cependant, il ne faut pas oublier que le cancer du pancréas est difficile à diagnostiquer et à traiter.

Dans le cas d’un stade avancé, le traitement peut être très efficace pour aider à soulager les symptômes et à vous rendre aussi confortable que possible.

Prévention

Bien que certains facteurs de risque du cancer du pancréas ne puissent être contrôlés, tels que l’âge ou la génétique, vous pouvez prendre certaines mesures pour réduire votre risque.

Arrêtez de fumer. Il est estimé que 20 à 30% des cancers du pancréas sont causés par le tabagisme. Tous les produits sans fumée associés au tabac peuvent également être un facteur.

Perdre du poids Les personnes très en surpoids ont environ 20% plus de risques de développer un cancer du pancréas, et un excès de poids autour de la taille peut être un facteur de risque pour celles qui ne sont pas en surpoids.

Produits chimiques : Limitez votre exposition à certains produits chimiques qui sont hautement cancérigènes.

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

 Source:
Fondation arcad
Haute autorité de la santé
Ligue cancer
Fermer le menu