Bienfaits de l'Aloe Vera

Bienfaits de la plante d’Aloe Vera: gel & jus [visage cheveux peau acné]

Aloe Vera, bienfaits du gel et du jus
L’Aloe Vera

L’Aloe Vera (Aloe Barbadensis), qui est connue pour ses multiples bienfaits et vertus, est une plante avec d’épaisses feuilles vertes ressemblant à des cactus. Cette espèce de plante a une feuille externe ferme et du latex d’aloès dans la feuille interne. Le latex d’aloès est un gel collant et constitue la partie de la plante qui a le plus de vertus thérapeutiques et médicales de par son utilisation variée. Étonnamment, ce fameux gel de l’Aloe véra est composé de plus de 90% d’eau.

L’utilisation de l’Aloe Vera en forme de gel ou de liquide dans les soins de la peau remonte à des milliers d’années. Des reines égyptiennes telles que Cléopâtre et Néfertiti pensaient que se baigner dans un bain de gel « de cette plante de l’immortalité » préserverait leur beauté. Alexandre le Grand a utilisé l’Aloe Vera comme crème de guérison pour les soldats blessés sur les champs de bataille.

Au début de la médecine moderne, la plante de l’Aloe Vera était principalement utilisé pour soulager et cicatriser les brûlures de peau.

Maintenant, c’est l’industrie des produits de beauté qui s’est accaparé de la plante de l’Aloe Vera pour ses multiples utilisations notamment en forme de gel pour les soins des cheveux, du visage et de la peau en général.

En fait, de nombreuses grandes marques de maquillage et de soin de la peau font usage de l’Aloé Vera comme premier ingrédient dans leurs produits, en mettant en avant les vertus et les bienfaits de cette miraculeuse plante.

Les bienfaits de la plante de l’Aloe Vera

Comme on l’a déjà souligné la plante de l’Aloe Vera est utilisée sous plusieurs formes : soit en gel ou en liquide, et quelques fois son latex est directement appliqué sur la peau. L’utilisation de l’Aloe Vera est multiple et elle est connue pour guérir plusieurs maladies de peau, et ses autres vertus sont innombrables. Voici quelques-unes que nous avons sélectionnés dans notre fructueuse recherche.

L’Aloe Vera et la digestion

L’Aloe Vera en forme de boisson est connue pour être un anti-inflammatoire qui nettoie votre tube digestif. Le fait de siroter son jus, selon beaucoup de monde, peut réduire les irritations de l’estomac et des intestins, guérir et réparer les muqueuses de l’estomac ainsi que les désordres inflammatoires de l’intestin, ce qui contribue au bon fonctionnement d’une bonne partie de votre tube digestif. De plus, il augmente les bactéries saines dans les intestins qui facilitent la digestion.

Le Cholestérol

 Je n’ai trouvé dans mes recherches aucune étude suggérant que la prise du jus d’aloès par voie orale puisse réduire le mauvais cholestérol. Par contre plusieurs sites anglophones et francophones de grande valeur l’affirme aisément. En plus cette affirmation est étayée par beaucoup de témoignages de gens. Mais, à mon avis, d’autres études sont nécessaires pour voir si le jus d’aloès remplit cette promesse !

Aussi vous devriez être prévenu que le jus d’Aloe Vera a un goût fort et piquant. Au cas où vous ne le supportiez pas en nature, mélangez-le dans un smoothie fruité et vous pouvez même en rajouter du miel. Nous vous suggérons comme fruits la fraise, la banane, l’avocat, la carotte et les épinards. La portion recommandée de ce mélange fruité à l’Aloe Vera est une cuillère à soupe que vous prendrez une à deux fois par jour.

Un remède naturel contre la constipation

Le gel d’Aloe Vera (résidu interne collant sous la peau de la feuille) a de puissants effets laxatifs, avec une assez bonne documentation scientifique. Ses composants biologiquement actifs augmentent la teneur en eau intestinale, stimulent la sécrétion de mucus et renforce la capacité de contraction intestinal : ce qui donne une bonne qualité d’absorption des intestins.

Aide à ralentir les signes du vieillissement.

L’apparition de ridules et la perte d’élasticité de la peau est l’un des signes manifestes du commencement de la vieillesse. Les feuilles d’aloès contiennent une pléthore d’antioxydants, notamment de bêta-carotène, de vitamines C et E, susceptibles d’améliorer la fermeté naturelle de la peau et de la maintenir hydratée.

Nourrissez vos cheveux de l’intérieur

Les cheveux, au fur et à mesure de l’avancé de notre âge, commence à perdre leur éclat et leur vitalité naturelle. L’abondance de vitamines et d’enzymes dans le gel de l’Aloe Vera et son jus aident à promouvoir la résistance naturelle des cheveux et même des ongles en passant.

 Riche en nutriments

Les vitamines A, B, C, E, le zinc, les acides aminés, la choline et le magnésium contribuent à la santé des muscles et à la récupération apès un grand effort, à la digestion et au fonctionnement du système nerveux. Ils favorisent également la guérison cellulaire, l’éclat de la peau, la détoxication et le soutien antioxydant. L’Aloe Vera est vraiment riche de tous ces composants.

Antiseptique Naturel

L’Aloe Vera est connu pour être un bon antiseptique naturel! Le gel de l’Aloe Vera est capable de tuer les moisissures, les champignons, les virus et les bactéries. Vous pouvez l’utiliser pour le pied d’athlète (nom scientifique tinea pedis), les brûlures et les contusions.

Pour une utilisation optimale, coupez l’Aloe Vera en tranches dans le sens de la longueur et appliquez le gel gluant sur la surface de votre peau.

bienfaits et utilisation de l'aloe vera
plante de l’aloe vera

Régule le poids

Lorsque vous améliorez votre digestion, vous éliminez les déchets de manière plus efficace et, grâce à ce processus de désintoxication, vous aidez toutes vos fonctions corporelles à fonctionner à leur plus haut niveau, y compris votre métabolisme. Ainsi l’équilibre crée par l’absorption du jus de l’Aloe Vera régulera efficacement votre poids.

Traitement de l’acné et des boutons par l’Aloe vera

Bienfaits de l'Aloe Vera. visage et acné
Aloe vera & acné

 Les hormones végétales, l’auxine et la gibbérelline, deux ingrédients actifs de l’Aloe Vera, ont des propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires qui aident à réduire l’inflammation de la peau et favorisent la croissance de nouvelles cellules. L’Aloès contient également des propriétés rafraîchissantes similaires au menthol, ce qui le rend idéal pour apaiser les peaux rouges et enflammées caractéristiques de l’acné et des boutons.

Les enzymes

Les enzymes agissent dans le corps comme des catalyseurs qui décomposent les protéines que nous consommons en acides aminés. Débordant d’enzymes, l’Aloe Vera contient 8 des ingrédients les plus importants, qui aident à la digestion et à l’absorption des divers aliments que nous consommons quotidiennement.

Une absorption raisonnable du jus de l’Aloe Vera vous procurera normalement un supplément d’énergie verte !

Réduit le stress

Il est aussi connu que ce n’est pas seulement un bénéfice physique que vous pouvez récolter en buvant du jus d’Aloe Vera, mais aussi un bénéfice mental et psychologique. L’Aloe Vera est vanté comme étant un adaptogène, ce qui signifie qu’il aide le corps à s’adapter au stress et aux turbulences quotidiennes de l’environnement. L’intégrer à votre alimentation peut équilibrer votre humeur, calmer vos nerfs et réduire votre niveau de stress global.

Antipelliculaire

L’Aloe Vera est également connu pour ses propriétés antifongiques qui peuvent aider à combattre la cause sous-jacente des pellicules. Selon les experts des cheveux et de la peau, plusieurs facteurs peuvent entraîner des pellicules, mais ils sont principalement dus à l’existence d’un champignon sur le cuir chevelu. Vous pouvez donc combattre ces champignons responsables des pellicules lorsque vous utilisez l’Aloe Vera. En outre, il provoque la dégradation des cellules mortes de la peau sur le cuir chevelu, ce qui facilite leur élimination lors du lavage des cheveux.

Traite les brulures du soleil

L’une des utilisations les plus courantes de l’Aloès est la guérison des coups de soleil. Vous pouvez trouver facilement du gel d’Aloe Vera dans les magasins de beauté ou dans les pharmacies pour traiter les coups de soleil, mais le gel l’Aloe Vera frais que vous pouvez extraire vous-même directement des feuilles de la plante les guérit plus efficacement. Il suffit de prendre une feuille de la plante, de la fendre en deux et d’en extraire le jus. Vous pouvez ajouter un peu de vitamine E et appliquer le mélange directement sur la partie du corps atteinte par le soleil.

Le Diabète

Certaines études scientifiques suggèrent que le jus d’aloès peut aider à soulager les symptômes des nombreuses personnes diagnostiquées avec le diabète de type 2. Il semble qu’il peut contribuer à faire baisser le taux de sucre dans le sang – une étape essentielle dans la maîtrise du diabète et de ses effets sur l’organisme.

Cela aide à réduire l’absorption des glucides et donc à abaisser la glycémie (taux de sucre dans le sang.)

Une autre étude indique que l’aloès a également été associé à la réduction des graisses dans le sang chez les diabétiques de type 2 et à la guérison plus rapide des blessures, telles que les plaies aux jambes et les ulcères, quelques-unes des complications du diabète qui prennent généralement plus de temps à guérir.

Nous vous conseillons fortement, que si vous êtes diabétique et que vous avez l’intention d’utiliser le jus de l’Aloe Vera comme supplément, parlez-en à votre médecin traitant pour s’assurer que votre glycémie ne baisse pas trop et ne provoque pas d’hypoglycémie.

Les spécialistes pensent que l’ingestion du jus de la plante de l’Aloe Vera peut réduire les niveaux de potassium dans le corps. Il ne devrait pas être utilisé si vous prenez des diurétiques ou des médicaments qui traitent une des maladies du cœur.

L’Aloe Vera pour soulager les douleurs menstruelles

Les filles qui ont des problèmes de durée des règles anormalement longues ou des règles irrégulières peuvent prendre du gel à base d’Aloe Vera pour les soulager des douleurs des crampes abdominales et celles des distensions de l’estomac. Extrayez 2 cuillères à soupe de gel de l’Aloe Vera à partir d’une feuille d’Aloe Vera.

Ajoutez une cuillère à café de miel et mélangez bien. Léchez l’agrégat quotidiennement pendant 3-4 mois pour revenir aux périodes mensuelles régulières. Buvez beaucoup d’eau avec du gel d’Aloe Vera avant et après la menstruation, ce qui peut réduire considérablement l’irritation et éviter la douleur.

Comment choisir une pure Aloe Vera?

La seule façon d’obtenir une pureté absolue, c’est à dire 100% Aloe Vera, est de faire pousser vous-même la plante, puis de l’extraire ensuite en suivant une méthode très simple que vous pouvez chercher sur internet. Et si vous avez déjà essayé cela, le gel d’Aloe Vera fait maison ne dure pas longtemps … il aura l’air plutôt suspect quelques jours après, sans parler du temps que ça prenne pour le fabriquer …

Donc, on peut aisément comprendre pour que le gel d’Aloe Vera soit commercialement viable, il faut ajouter des stabilisants. Et cela n’est vraiment pas une chose terrible. Cela dépend superbement du type de stabilisants ajoutés à l’Aloe Vera. Si les stabilisants ajoutés sont aussi naturels que la plante, alors on pourra mettre un pouce pointé vers le ciel pour cet Aloe Vera.

On pourra citer quelques-uns des ingrédients qui composent l’Aloe Vera qui se vend dans les boutiques et les pharmacies :

Jus de feuilles pressé au froid certifié biologique d’Aloe Barbadensis

Allantoïne (extrait de racine de consoude possédant des propriétés apaisantes et cicatrisantes)

Carbomère (agent épaississant)

Edétate disodique (conservateur)

Hydroxy méthylglycinate de sodium (conservateur)

Extrait de graine de pamplemousse. (agent de conservation et de guérison naturel)

bienfaits & utilisation de l'aloe vera

Les effets secondaires du jus d’Aloe Vera

Il n’est pas recommandé de consommer le jus d’Aloe Vera à long terme, car il peut en résulter des déséquilibres du métabolisme, en particulier du potassium.

Il faut savoir aussi que des fois la consommation du jus de l’Aloe Vera peut provoquer une diarrhée, pouvant entraîner un déséquilibre électrolytique, des maux de tête, une bouche sèche et d’autres problèmes connexes. Si vous souffrez de tels symptômes, arrêtez immédiatement de la consommer et consultez votre médecin traitant.

Si vous buvez du jus d’Aloe Vera, veillez à ce qu’il ne contienne pas de latex d’aloès (aloïne). L’aloïne est un glycoside d’anthraquinone et est un irritant connu du tractus gastro-intestinal et peut avoir des effets cancérogènes. Pour les personnes sensibles, cela peut en fait aggraver l’inflammation et avoir un effet négatif sur le corps, notamment en aggravant les affections associées à l’inflammation.

Vous devez faire preuve de prudence si vous prenez des médicaments hypotenseurs, des médicaments pour le cœur ou des diurétiques. Alors prendre du jus d’Aloe Vera n’est pas conseillé pour vous et ne le prenez pas sans consulter au préalable votre médecin traitant.

Ne prenez pas de jus d’Aloe Vera pour une longue période et assurez-vous toujours qu’il ne contient pas d’aloïne.

Certains médecins vous conseilleront également de faire preuve de prudence et ne pas prendre de jus d’Aloe Vera si vous êtes enceinte, si vous avez des hémorroïdes ou si vous avez des problèmes de foie.

Aloe Vera: bienfaits d’une plante miraculeuse

source:

https://www.botanic.com/page/contenu?code=aloe-vera-bio&_r=true

https://www.planetoscope.com/hygiene-beaute/1558-production-mondiale-d-aloe-vera.html

aconsommerdepreference.lexpress.fr/laloe-vera-a-boire-belle-peau-de-linterieur/

Femme enceinte- saignement vaginal

Saignements vaginaux pendant la grossesse: comprendre pour mieux agir

Le saignement pendant la grossesse a de nombreuses causes. Certains saignements vaginaux sont sérieux, d’autres non. Les saignements peuvent survenir tôt ou tard dans la grossesse. Soulignons que les saignements en début de grossesse sont plus fréquents.

Dans de nombreux cas, cela ne signifie nullement un problème majeur. Les saignements vaginaux plus tard dans la grossesse peuvent s’avérer être plus graves. Mais il est plus que recommandé de contacter votre obstétricien-gynécologue ou d’aller à l’hôpital le plus proche si vous constatez des saignements à tout moment de la grossesse.

Comment est le saignement vaginal?

Le saignement est très léger, semblable à ce que vous pourriez avoir au tout début ou à la fin de vos règles. Sa couleur peut varier du rose au rouge au brun (la couleur du sang séché) et ne présente généralement que quelques taches? Ou les saignements sont suffisamment lourds pour que vous deviez porter un protège-slip ou un coussinet?

Les saignements ou les taches dans la grossesse sont-ils le signe d’une fausse couche?

Les saignements vaginaux (surtout au cours des 12 premières semaines) ne signifient pas toujours que vous faites une fausse couche ou que cela va se produire.

Le saignement pendant la grossesse et les taches de sang sur les vêtements intimes peuvent être plus fréquents que vous ne le pensez. Selon une étude faite aux usa, il a été révélé qu’une femme sur quatre participant à l’étude avait signalé des saignements et que 8% d’entre elles avaient des saignements abondants. La plupart de ces épisodes ont duré moins de 3 jours et se sont produits entre les semaines 5 et 8 de la grossesse. Une fausse couche a ensuite été observée chez 8% des femmes hémorragiques et 13% des autres.

II. Les causes des saignements vaginaux pendant la grossesse

Saignement vaginal pendant la grossesse- causes principales
saignement vaginal pendant la grossesse

Les saignements pendant la grossesse ont de nombreuses causes. Certains sont sérieux et beaucoup ne le sont pas.

1er trimestre

Les causes possibles de saignements vaginaux au cours du premier trimestre comprennent :

• Grossesse extra-utérine

Saignement d’implantation (qui se produit environ 10 à 14 jours après la conception)

• fausse couche (perte de grossesse spontanée avant la 20e semaine)

• Grossesse molaire (événement rare dans lequel une masse anormale – au lieu d’un bébé – se forme dans l’utérus après la fécondation)

• Problèmes du col utérin, tels qu’une infection du col utérin, une inflammation du col utérin ou des excroissances du col utérin

2ème ou 3ème trimestre

Les causes possibles de saignements vaginaux au cours du deuxième ou du troisième trimestre comprennent :

• Col utérin incompétent (ouverture prématurée du col de l’utérus pouvant entraîner une prématurité)

• fausse couche (avant la 20e semaine) ou mort fœtale intra-utérine

• Placenta previa

• Rupture du placenta

• Accouchement prématuré (pouvant entraîner de légers saignements – en particulier lorsqu’il est accompagné de contractions, d’un mal de dos sourd ou d’une pression pelvienne)

• Problèmes du col utérin, tels qu’une infection du col utérin, une inflammation du col utérin ou des excroissances du col utérin

• Rupture utérine, un événement rare mais potentiellement fatal dans lequel l’utérus se déchire le long de la cicatrice à partir d’une coupe en C antérieure.

III- Récapitulatif des principales causes du saignement pendant la grossesse

1. Saignement pendant la grossesse après le sexe

Les saignements vaginaux après un rapport sexuel sont l’une des causes les plus courantes de saignement pendant la grossesse. Ceci est totalement inoffensif et est causé par un apport sanguin accru et un ramollissement du col utérin.

Ce type de saignement pendant la grossesse doit bien sûr être signalé à votre médecin ou à votre sage-femme, mais préparez-vous à être honnête à propos de votre vie intime!

 “Avez-vous eu des relations sexuelles ?” Est souvent la première question à poser lorsque des saignements sont rapportés.

Mais ne vous inquiétez pas, cela ne signifie pas que les rapports sexuels avec votre partenaire doivent être retirés de la liste des préoccupations, lisez davantage sur les rapports sexuels pendant la grossesse.

2. Hémorragie sous-chorionique

 Dans cette condition, le sang s’accumule entre le sac gestationnel et le mur de l’utérus.

 Parfois, le caillot intra-utérin peut être vu lors d’une échographie.

Le corps réabsorbe fréquemment ces caillots sanguins ; Cependant, il peut arriver occasionnellement que du vieux sang sombre ou même de petits caillots soient évacués du vagin. Cela donnera un saignement vaginal sans douleur en général.

3. Saignement vaginal avant les contractions

C’est à ce moment-là que se dissipe le bouchon de mucus qui se trouvait dans le col de l’utérus pendant la grossesse, indiquant que le col de l’utérus se prépare pour le travail. Cela peut se produire quelques jours avant le début des contractions ou pendant le travail lui-même.

Renseignez-vous auprès d’une sage-femme sur les signes du travail et sur ce qui se passe pendant le travail.

4. Travail prématuré

Les saignements vaginaux peuvent être quelques fois un signe de travail. Le bouchon muqueux peut passer à travers le col de l’utérus jusqu’à quelques semaines avant le début du travail prévu.

Ce bouchon est normalement constitué d’une petite quantité de mucus et de sang. Si cela se produit plus tôt, vous pourriez être en phase de travail prématuré et devriez consulter votre médecin immédiatement, sans plus attendre.

Les signes du travail prématuré incluent ces symptômes qui se manifestent avant la 37e semaine de grossesse:

• pertes vaginales (liquides, muqueuses ou sanglantes)

• pression abdominale

• mal de dos faible et terne

• Crampes d’estomac, avec ou sans diarrhée

• Contractions régulières ou resserrement utérin

5. Rupture du placenta

Il s’agit d’une affection grave dans laquelle le placenta commence à se détacher de l’intérieur de la paroi utérine. Le décollement placentaire provoque généralement des douleurs à l’estomac, même en l’absence de saignement. Si le saignement vaginal se produit peu de temps avant la date prévue de l’accouchement, il se peut que votre bébé vous soit livré un peu plus tôt.

6. Placenta praevia

Le placenta praevia, parfois appelé «placenta bas», s’applique lorsque le placenta est fixé dans la partie inférieure de l’utérus, près du col de l’utérus ou le recouvrant. Cela peut bloquer le chemin de passage de votre bébé hors de votre corps.

La position de votre placenta est normalement constatée lors de vos analyses.

Si le placenta se trouve près du col ou s’il le recouvre, le bébé ne pourra pas le dépasser pour naître par voie basse et une césarienne sera recommandée.

7. Érosion cervicale

Les saignements peuvent être causés par le ramollissement du col de l’utérus, formant une zone crue. Ceci s’appelle l’érosion cervicale ou l’ectropion (ou ectopie) et la perte de sang est petite.

Les hormones de grossesse peuvent modifier le col de l’utérus et le rendre plus susceptible de saigner. Cela peut être un problème particulier pendant ou après les rapports sexuels.

Infection

Parfois, les saignements vaginaux pendant la grossesse peuvent aussi être causés par une infection.

 8. Polypes

Dans certains cas, le saignement provient d’une infection vaginale ou cervicale ou d’une croissance inoffensive appelée polype.

Si vous avez un polype, le médecin le laissera probablement sans le toucher pendant que vous êtes encore enceinte, car il est préférable de ne pas opérer près de l’utérus pendant la grossesse.

9. Grossesse molaire

 La grossesse molaire, également appelée maladie trophoblastique gravidique est une anomalie de la fécondation entraînant la croissance de tissus anormaux dans l’utérus.

La grossesse molaire n’est pas une grossesse typique, mais la croissance de ces tissus dans l’utérus entraîne les symptômes typiques d’une grossesse précoce.

Dans une grossesse molaire complète, il n’y a que des tissus anormaux dans l’utérus (et pas de fœtus).

Dans ce qu’on appelle une grossesse molaire partielle, il se produit une croissance tissulaire anormale accompagnée de la présence d’un fœtus présentant des anomalies congénitales graves.

Les saignements vaginaux peuvent être un symptôme de la grossesse molaire.

L’échographie est utilisée pour diagnostiquer une grossesse molaire.

10. Menaces de fausse couche

Le saignement pendant la grossesse, s’il est abondant, peut être un symptôme de menace de fausse couche, terme utilisé lorsqu’une femme a des saignements vaginaux alors que le col de l’utérus est toujours fermé. Parfois c’est le signe d’une une fausse couche complète.

Dans le cas où ça vous arrive, allez à l’hôpital le plus proche de chez vous. Ils vous proposeront un scan pour vérifier ce qui se passe et prendre les mesures qui s’imposent.

Grossesse extra-utérine- saignement vaginal pendant la grossesse

IV- Qu’est-ce qu’une grossesse extra-utérine?

Une grossesse extra-utérine est une autre cause de saignement pendant la grossesse. Une grossesse extra-utérine survient lorsqu’un embryon s’implante dans un endroit autre que la muqueuse de l’utérus, le plus souvent dans une trompe de Fallope.

Environ deux pour cent des grossesses sont extra-utérines et cette situation est vraiment grave. L’embryon est incapable de se développer correctement et, en se développant, il peut provoquer la rupture de l’organe auquel il est attaché, ce qui entraîne une situation potentiellement mortelle pour la maman.

Le saignement pendant la grossesse pouvant être le signe d’une grossesse extra-utérine, la première tâche de votre médecin traitant (gynécologue) consistera à éliminer cette possibilité. Pour ce faire, il peut ordonner une échographie afin de déterminer le lieu d’implantation de l’embryon.

V- Mon médecin me dit que je fais une fausse couche. Que dois-je faire?

Il y a trois options:

• Observation : si vous êtes enceinte de moins de 12 semaines et que vous ne présentez aucun signe d’infection, votre médecin peut vous proposer l’option d’attendre que les choses se passent d’elles-mêmes. Cela prend généralement environ 2 semaines. Une fois la période d’observation terminée, votre médecin effectuera une échographie pour confirmer que la fausse couche est complète.

• Médicaments : dans certains cas, votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour aider votre corps à se purifier des restes de la grossesse. Le médicament agit habituellement pendant quelques jours.

• Chirurgie: une aspiration ou un curetage peuvent être effectués pour éliminer le contenu de l’utérus. La procédure prend environ 10 à 15 minutes et est généralement effectuée en ambulatoire. La méthode chirurgicale peut être préférable si vous ne souhaitez pas attendre la fin de la grossesse ou si vous avez une infection.

Après une fausse couche, votre gynécologue vous recommandera de ne pas avoir de relations sexuelles ou d’insérer quoi que ce soit dans votre vagin, tel qu’un tampon, pendant au moins deux semaines.

VI- Tests de saignements en début de grossesse

Votre médecin peut prendre un certain temps pour s’assurer de l’origine du saignement pendant la grossesse. Vous aurez peut-être besoin d’un certain nombre de tests, notamment :

• Examen vaginal – pour vérifier la taille de votre utérus et le nombre de saignements. Cet examen dure quelques minutes et peut être un peu inconfortable.

• Analyses sanguines – pour vérifier votre groupe sanguin et, parfois, le taux d’hormones de grossesse dans votre sang.

• Échographie – le gel est appliqué sur l’abdomen. Un scanner à main utilise des ondes sonores pour fournir des images de la grossesse.

En très début de grossesse, on obtient plus d’informations en plaçant un petit scanner mince dans le vagin. Vous aurez besoin d’avoir une vessie pleine avant le scan.

Une échographie prend environ 15 à 20 minutes. Si une échographie est nécessaire, elle peut être faite à hôpital ou vous soignez ou chez un gynécologue privé.

saignements vaginaux pendant la grossesse

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

Source:

Maman pour la vie

magic maman

Lobotomie [transorbitale ou préfrontale]: effets du pic à glace dans le cerveau

La lobotomie (transorbitale ou préfrontale ) est un type de neurochirurgie, ou chirurgie sur le cerveau, appelée scientifiquement psychochirurgie ou le pic à glace dans le cerveau vulgairement. Les effets de la lobotomie sur ceux qui l’ont subi sont néfastes.

L’idée de base de la psychochirurgie est que des formes graves de maladie mentale peuvent être traitées en modifiant physiquement le fonctionnement du cerveau.

Les médecins pensaient qu’en coupant physiquement les connexions que les lobes frontaux, ou cortex préfrontal, avaient avec le reste du cerveau, ils pouvaient calmer les émotions des patients et stabiliser leur personnalité sans nuire à leur intelligence et à leurs fonctions motrices.

Définition sommaire du cortex préfrontal

les outils de lobotomie
Outils de lobotomie

Le cortex préfrontal remplit un certain nombre de fonctions complexes dans le cerveau, généralement appelées fonctions exécutives. (La prise de décision et la planification à un niveau supérieur, le raisonnement et la compréhension, l’expression de la personnalité, la créativité et un comportement socialement acceptable font tous partie de cette catégorie.)

Le cortex préfrontal est connecté à de nombreuses autres régions du cerveau, y compris le thalamus, qui reçoit et relaie les signaux sensoriels.

Le cerveau est essentiellement composé de deux types de matières : les gris et les blancs.

La matière grise comprend les neurones, ou cellules cérébrales, ainsi que leurs vaisseaux sanguins et leur  extensions.

La matière blanche comprend les axones, ou fibres nerveuses, qui relient les zones de matière grise et transmettent des messages entre elles par des impulsions électriques.

Ainsi, une lobotomie était destinée à séparer la substance blanche entre différentes zones de matière grise. (Un autre nom pour lobotomie, leucotomie, signifie « tranche / coupe en blanc » en grec.)

Un peu d’histoire sur la lobotomie

Pics à glace pour lobotomie
Autres genres de pics à glace

En 1935, cependant, les neuroscientifiques américains Carlyle F. Jacobsen et John Fulton ont présenté les résultats d’une expérience impliquant l’ablation du lobe frontal chez des chimpanzés. Avant l’ablation,l’un des animaux devenait agité lorsqu’il faisait un choix incorrect lors d’une tâche de mémoire ; cette réponse (l’agitation) a été éliminée par l’opération.

L’autre animal participant à l’étude a eu la réaction opposée ; après avoir été relativement docile, il a ressenti une agitation après l’exécution d’une tâche.

Toujours en 1935, le neurophysicien portugais António Egas Moniz dirigea une opération similaire sur un humain.

Moniz, touché par la goutte et ne pouvant utiliser ses mains pour effectuer l’opération, a fait appel au chirurgien portugais Pedro Almeida Lima.

L’opération consistait à percer deux trous dans la tête du patient, puis à injecter de l’alcool éthylique pur dans le cortex préfrontal. L’alcool a été utilisé pour perturber le tractus neuronal, ce qui aurait provoqué et renforcé les schémas de pensée récurrents observés chez les patients atteints de maladie mentale.

À l’époque, cette première opération était considérée comme un succès, car il semblait y avoir une réduction des symptômes de paranoïa grave et d’anxiété dont souffrait le patient avant l’opération.

 Moniz et Lima ont parla suite effectué l’opération sur un petit groupe de patients, affinant la procédure au fur et à mesure.

Comment ça a commencé ?

Moniz a créé un instrument appelé leucotome, spécialement conçu pour perturber le faisceau de fibres neuronales reliant le cortex préfrontal et le thalamus du cerveau.

Moniz et Lima ont opéré près de 40 patients en 1937 ;Cependant, les résultats ont été mitigés : l’état de certains patients a semblé s’améliorer, d’autres n’ont présenté aucun changement de symptômes et d’autres encore ont rechuté.

Malgré cela, la pratique a rapidement été largement adoptée,en grande partie à cause du peu de mesures thérapeutiques disponibles à l’époque pour calmer les patients agités de manière chronique, délirants,autodestructeurs ou violents.

La procédure de leucotomie préfrontale mise au point par Moniz et Lima a été modifiée en 1936 par les neurologues américains Walter J.Freeman II et James W. Watts.

Freeman a préféré utiliser le terme lobotomie et a donc renommé la procédure « lobotomie préfrontale ».

L’équipe américaine a rapidement mis au point la lobotomie standard Freeman-Watts, qui établit un protocole exact pour la manière dont un leucotome (dans ce cas, une spatule) inséré et manipulé pendant la chirurgie.

La vérité sur l’efficacité de la lobotomie

La vérité, comme toujours, est plus complexe. La lobotomie était largement considérée (même si ce n’était pour quelques années) comme véritablement révolutionnaire.

Dans un article de 1937, William Laurence, journaliste au New York Times, l’a qualifié de « chirurgie de l’âme ».

Quelque 40 000 Américains ont subi la procédure, avec un pic annuel de 5 000 en 1949. Si populaire, que des centaines de personnes se sont portées volontaires pour que des outils chirurgicaux soient insérés dans leur cerveau deux fois – et une poignée, trois fois.

« La plupart des gens ne sont pas au courant de ce chapitre de l’histoire de la chirurgie parce que c’est moche et, à dire vrai,les psychiatres ont intérêt à espérer que les gens n’en savent pas beaucoup à ce sujet », a déclaré Jack El-Hai, auteur de The Lobotomist, la biographie de Walter Freeman, qui a pratiqué à lui seul 3 500 lobotomies.

La lobotomie a une longue histoire !

Les médecins ont commencé à manipuler le cerveau pour calmer les patients à la fin des années 1880, lorsque le médecin suisse Gottlieb Burkhardt a retiré des parties du cortex cérébral des patients souffrant d’hallucinations auditives et d’autres symptômes de schizophrénie, soulignant que cela les avait calmés (bien qu’un patient soit décédé), et un autre s’est suicidé après la procédure), selon l’Encyclopédia Britannica.

Le neurologue portugais António Egas Moniz aurait inventé la lobotomie en 1935, pour laquelle il partagea le prix Nobel de physiologie ou de médecine en 1949 (plus tard, un mouvement fut lancé pour l’annuler, sans succès).

Le neuroscientifique de Yale, John Fulton, et son collègue Carlyle Jacobsen, avaient pratiqué des procédures ressemblant à une lobotomie sur des chimpanzés en 1935.

Moniz et sa collègue, Almeida Lima, avaient effectué les premières expériences humaines plus tard dans l’année. Les lobes frontaux ont été ciblés en raison de leur association avec le comportement et la personnalité.

Moniz a rapporté que le traitement était un succès pour les patients souffrant de maladies telles que la dépression, la schizophrénie, la panique et la manie. Mais les opérations ont eu des effets secondaires graves,notamment une augmentation de la température, des vomissements, de l’incontinence urinaire et intestinale et des problèmes oculaires, ainsi que de l’apathie, de la léthargie et des sensations anormales de faim, entre autres.

La communauté médicale avait initialement critiqué la procédure, mais néanmoins, les médecins ont commencé à l’utiliser dans d’autres pays du monde.

Les méthodes

Les premières procédures impliquaient de percer un trou dans le crâne et d’injecter de l’éthanol dans le cerveau pour détruire les fibres qui reliaient le lobe frontal à d’autres parties du cerveau.

Plus tard, Moniz a présenté un instrument chirurgical appelé leucotome, qui contient une boucle de fil métallique qui, lors de la rotation, crée une lésion circulaire dans le cerveau.

Les médecins italiens et américains ont été les premiers à adopter la lobotomie. Les neurochirurgiens américains Walter Freeman et James Watts ont adapté la technique de Moniz pour créer la « technique de Freeman-Watts » ou « la lobotomie préfrontale standard de Freeman-Watts »,selon l’Encyclopaedia Britannica.

Le psychiatre italien Amarro Fiamberti a tout d’abord mis au point une procédure impliquant l’accès aux lobes frontaux par les orbites, ce qui a incité Freeman à développer la lobotomie transorbitale en 1945, méthode qui ne nécessitait pas de chirurgien traditionnel ni de salle d’opération.

La technique impliquait l’utilisation d’un instrument appelé orbitoclaste, un pic à glace modifié, que le médecin insérerait à travers l’orbite du patient à l’aide d’un marteau. Ils déplaceraient ensuite l’instrument d’un côté à l’autre pour séparer les lobes frontaux du thalamus,la partie du cerveau qui reçoit et transmet les informations sensorielles.

Récapitulatif sur l’invention de la lobotomie

Lobotomie- les pics à glace
Lobotomie- pics à glace qu’on introduisit dans le cerveau 

On attribue généralement à Moniz et à Freeman l’invention de la lobotomie dans les années 1930, bien que leur travail s’appuie en réalité sur de nombreuses recherches menées au milieu du XIXe siècle.

Ils avaient entendu parler du travail d’un médecin européen,Gottlieb Burckhardt, qui, dans les années 1880, effectua certaines des premières psycho-chirurgies sur les lobes frontaux des patients, ainsi que sur d’autres parties de leur cerveau.

Bien que ses collègues aient tourné en dérision Burckhardt,certains estimant que son travail était barbare, Moniz et Freeman étaient intrigués par l’idée que le lobe frontal pouvait être séparé du reste du cerveau.

Cela laisserait des patients schizophrènes soulagés de leur détresse émotionnelle, croyaient-ils. Dans des expériences avec des chiens, ils ont déterminé que la coupure des nerfs entre le cerveau et son lobe frontal -le prétendu « siège de la raison » – laissait les animaux calmes.

Et ainsi Moniz, rejoint plus tard par Freeman, a commencé à expérimenter cette chirurgie sur des patients.

Leur première opération, sur une femme souffrant de maladie mentale, consistait à percer deux trous dans son crâne et à injecter de l’alcool dans son cortex frontal.

Les interventions chirurgicales ultérieures ont consisté à »creuser » plusieurs régions du cortex frontal avec des aiguilles creuses – en aspirant littéralement des parties du cerveau pour rompre les connexions neuronales.

Toutes ces chirurgies ont été effectuées à l’aveuglette,c’est-à-dire qu’ils ont rarement ouvert le crâne d’une personne pour voir où ils coupaient. Moniz et Freeman se sont contentés de percer dans le crâne sans déterminer auparavant où ils devraient appliquer les ablations sensées guérir les malades.

La lobotomie- Rosemary Kennedy
Famille Kennedy

Une Fille des Kennedy avait subi une lobotomie

Rosemary Kennedy était le troisième enfant de Joseph Sr. et de Rose Kennedy. Elle était la sœur cadette de l’ancien président John F.Kennedy assassiné en 1963 et, en raison d’une possible lésion cérébrale qu’elle a subie à la naissance (une infirmière l’aurait retenue dans le canal utérin pendant deux heures en attendant l’arrivée du médecin), Rosemary a été la personne la plus lente mentalement dans toute la famille. Cela semblait tolérable quand elle était enfant, mais une fois devenue adulte, ses accès de colère ont amené son père à la faire soigner.

Kathleen, la sœur de Rosemary, s’est renseignée sur le nouveau traitement de l’époque : la lobotomie. Elle l’a rejetée comme une option de traitement pour sa sœur, mais leurs père Joseph Sr. a pris secrètement Rosemary pour la faire opérer.

Cela a eu des conséquences dramatiques sur la jeune fille,la laissant incapable de marcher correctement ou de parler convenablement. Elle fut, la malheureuse, lobotomisée à l’âge de 23 ans. Après cette opération, elle se retrouva avec un âge mental d’un enfant de 3 ans, et d’autres effets secondaires des plus terribles comme l’incontinence.

En conséquence, elle a passé le reste de sa vie cachée dans un établissement de soins. Et peut-être que c’est son sort qui a inspiré l’une de ses sœurs, Eunice, à participer à la création des Jeux olympiques spéciaux.

Le cas Eva Perrone

Ce cas particulier reste obscure en ce qui concerne les raisons pour lesquelles la lobotomie s’est vu pratiquée. En effet la femme du très célèbre ancien président de l’argentine a subi la lobotomie, alors qu’elle a avait un cancer de l’utérus. Elle est décédé quelques temps après.

La lobotomie en France

Selon un article publié dans le site de tv5monde, sur les 1129 de lobotomisés en France, en Belgique et en suisse, entre 1935 et 1985, 84% étaient des femmes.

Aussi il est vrai qu’en France, elle était moins pratiquée qu’au Usa. Malgré que le dernier cas retrouvé par les docteurs Louis-Marie TERRIER, Marc LÉVÊQUE et Aymeric AMELOT dans leur excellente étude sur la question remonte à 1991.

Comme il n’y a pas d’études approfondies sur le sujet, on ne peut avancer aucun chiffre exact sur la pratique ancienne de la lobotomie en France.

Voici un lien vers cette étude. ici

La fin de la lobotomie

En 1967, Freeman a effectué sa dernière lobotomie avant d’être interdit d’exploitation.

Pourquoi cette interdiction ?

Après avoir effectué la troisième lobotomie sur un de ses patients de longue date, celui-ci a développé une hémorragie cérébrale et est décédée.

Selon les chiffres, les États-Unis ont effectué plus de lobotomies que n’importe quel autre pays au monde. Le nombre exact varie selon les sources, mais il se situe entre 40 000 et 50 000 (la plupart ayant lieu entre la fin des années 1940 et le début des années 1950).

Comparativement aux usa, on peut dire que la France a prèsque échappé à cette barbare chirurgie.

Curieusement, dès les années 1950, certains pays, dont l’Allemagne et le Japon, avaient interdit les lobotomies.

L’Union soviétique a interdit la procédure en 1950, affirmant qu’elle était «contraire aux principes d’humanité».

Conclusion

Selon la plupart des chirurgiens de notre temps, la lobotomie frontale est l’un des chapitres les plus sombres et regrettables de l’histoire de la médecine moderne. Certains la qualifient de boucherie appliquée sur des patients sans défenses et fragiles.

Ses victimes se comptent par milliers à travers le monde.

Son impact sur les pauvres victimes était des plus néfastes,même si la lobotomie ne les tue pas nécessairement. Par contre elle les fait rentrer dans une grande léthargie dans la plupart des cas.

De cette sombre expérience l’humanité peut clairement tirer des leçons pour les futures mises en route des nouveaux traitements. Il faut plus qu’insister qu’avant chaque traitement proposé ne soit généralisé, il doit être soumis à des tests scientifiques rigoureux pour en évaluer la sécurité,l’efficacité et les conséquences inattendues.

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

source:

Wikipédia

Arte

qu’est que la lobotomie?

Spiruline : Dangers ou Bienfaits ?[ effets, dosage & posologie]

La spiruline est une algue bleu-vert. Sa consommation et son utilisation sont-ils un danger? La réponse est si simple: non. Sauf bien-sur si elle est traitée avec des produits toxiques. Nous allons voir à travers cet article ses bienfaits qui sont innombrables. Aussi nous verrons ses effets sur le métabolisme, son dosage conseillé et sa posologie.

On pense qu’elle est remarquablement efficace pour protéger le cerveau et réduire le tissu adipeux du foie.

Son nom est dérivé du mot latin pour « hélice » ou « spirale » et il désigne la structure physique de l’organisme.

Elle est souvent utilisée comme source végétale de protéines et de vitamine B12. Il contient entre 55 et 70% de protéines, mais des études suggèrent qu’il s’agit d’une source sous-jacente de B12, car la vitamine n’est pas bien absorbée après ingestion.

Des études diverses suggèrent que la spiruline peut améliorer le métabolisme des lipides et du glucose, tout en réduisant également la graisse du foie et en protégeant le cœur.

Les études concernant les animaux sont également très prometteuses, car il a été démontré que la spiruline avait une puissance similaire à celle des médicaments de référence couramment utilisés, en ce qui concerne les troubles neurologiques.

Ces effets s’étendent également à l’arthrite et à l’immunologie.

Composition

La spiruline a quelques composants actifs. La phycocyanobiline est l’ingrédient principal, qui représente environ 1% de la spiruline. Ce composé imite le composé de la bilirubine du corps, afin d’inhiber un complexe enzymatique appelé phosphate de nicotinamide adénine di-nucléotide (NADPH).

En inhibant la NADPH oxydase, la spiruline fournit de puissants effets antioxydants et anti-inflammatoires.

Les effets neurologiques de la spiruline nécessitent davantage de recherches scientifiques chez l’homme.

 D’après des études faites sur des animaux, la spiruline semble être un antioxydant et un complément prometteur pour les problèmes métaboliques.

Les bienfaits de la spiruline

1. La spiruline est riche en protéines

La spiruline a une teneur élevée en protéines.

Elle est principalement constituée d’une protéine appelée C-Phycocyanine – une protéine qui a tendance à s’agglomérer.

La spiruline peut contenir entre 50 et 70% de protéines, ce qui signifie que c’est une excellente source de protéines par rapport à son poids.

Elle est incroyablement peu calorique et les calories qu’elle contient proviennent principalement de protéines.

Cette teneur élevée en protéines favorise la perte de poids, le développement des tissus musculaires et la récupération des tissus endommagés après un exercice.

C’est pour cela qu’elle est conseillé aux sportifs ayant une blessure musculaire.

2. Combattre l’empoisonnement par les métaux lourds et d’autres toxines.

Lorsque la spiruline est saine, elle a des propriétés d’absorption élevées. Ce qui lui permet de purifier l’eau contaminée et aussi le corps humain.

Maintenant il est un secret de polichinelle que l’empoisonnement chronique à l’arsenic est un problème répandu dans le monde entier, affectant des millions de personnes dans le monde (lire la fiche d’information de l’Organisation mondiale de la santé ici.

Dans une étude, des scientifiques ont traité des patients présentant une intoxication chronique à l’arsenic avec 250 mg d’extrait de spiruline et 2 mg de zinc deux fois par jour pendant 16 semaines.

Ce traitement s’avéra très efficace pour faire diminuer dans le corps des patients traités l’intoxication à l’arsenic.

Et même si vous ne souffrez pas d’une intoxication chronique à l’arsenic,vous pouvez également avoir de l’arsenic et d’autres toxines présentes dans votre corps provenant de l’eau de robinet.

Prendre des suppléments de spiruline régulièrement peut vous aider à détoxifier votre corps de ces polluants nocifs.

3. élimine le candida

Le Candida appartient au microbiote normal (organisme vivant dans les muqueuses) de la cavité buccale muqueuse, du tractus gastro-intestinal et du vagin.

 Qu’est-ce que cela signifie?

Eh bien, sans un équilibre sain de la microflore dans notre corps, nous sommes tout simplement beaucoup plus susceptibles aux maladies.

En fait, le syndrome de l’intestin qui fuit et une digestion incorrecte sont directement liés au déséquilibre microfloral.

La candidose (infection dû au candida) est non seulement la principale cause de décès liée à la mycose au monde, mais la prolifération de candida est devenue le signe caractéristique de la plupart des maladies auto-immunes.

En raison de notre évolution vers une alimentation riche en sucre et en aliments non naturels, la résistance aux antimicrobiens et aux médicaments antifongiques s’est accrue, et nous avons assisté à une augmentation significative desinfections à levures depuis les années 1980.

Heureusement, la spiruline semble pouvoir nous aider. Plusieurs études animales ont montré qu’il s’agissait d’un agent antimicrobien efficace, en particulier pour le candida.

4. Traitement du diabète

Il y a eu des cas où la spiruline avait surpassé les médicaments antidiabétiques tels que la metformine (Antidiabétique oral).

Dans une étude sur 25 patients atteints de diabète de type 2, l’ingestion de spiruline a entraîné une amélioration radicale des symptômes.

D’autres études sur des animaux diabétiques ont montré qu’une combinaison de spiruline et d’autres extraits de plantes réduisait les taux de glucose dans le sang et de triglycérides.

Et pas seulement cela, la spiruline s’est également révélée efficace pour améliorer les profils lipidiques des patients atteints de diabète de type 2.

5. Augmenter la satiété et perdre du poids.

Comme indiqué précédemment dans cet article, la spiruline contient une quantité importante de protéines.

De nombreuses études ont été menées sur les effets des protéines et beaucoup ont découvert que celles-ci peuvent augmenter le métabolisme tout en favorisant la satiété.

Lorsque vous vous sentez rassasié, vous êtes moins susceptible d’être tenté de manger plus que vous n’auriez dû.

Un métabolisme plus rapide est également une aide précieuse pour favoriser la perte de poids, car cela signifie que votre corps brûle plus rapidement ses calories.

Ainsi la spiruline peut donc vous aider à atteindre plus rapidement vos objectifs de perte de poids.

6. La spiruline peut protéger la santé de votre cerveau.

L’un des avantages de la spiruline est de vous aider à vous débarrasser des antihistaminiques en vente libre, qui peuvent augmenter vos risques de développer une démence.

En effet la spiruline peut également protéger la santé de votre cerveau de différentes manières (13), réduisant ainsi vos risques de développer des maladies telles que la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer.

Une étude a démontré que, tout comme les bleuets et les épinards, la spiruline peut réduire les lésions cérébrales ischémiques.

Encore une fois, la démence est à la hausse. Selon l’OMS, le nombre de cas de démence devrait tripler d’ici 2050.

Même si d’autres études sont nécessaires, on ne peut pas ignorer les premières recherches suggérant que la spiruline pourrait aider à prévenir les maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

7. La spiruline exerce des effets anti-inflammatoires

Plusieurs éléments actifs contenus dans la spiruline ont des activités anti-oxydantes et anti-inflammatoires puissantes.

Les algues inhibent les cytokines pro-inflammatoires telles que le TNF, inhibent l’expression de la cyclooxygénase-2 (COX-2) et diminuent la production de PGE2.

Il inverse également l’augmentation liée à l’âge des cytokines pro-inflammatoires dans le cerveau de rats mâles âgés.

Dans une étude portant sur des femmes âgées, des semaines de prise de suppléments en spiruline ont diminué le taux de cytokines dans le sang et sa production, ce qui démontre son activité anti-inflammatoire.

L’utilisation de spiruline augmente également l’activité des cellules tueuses naturelles, évaluée par la capacité de destruction des tumeurs.

8. Peut avoir des propriétés anticancéreuses

Des recherches sur les animaux indiquent qu’elle peut réduire l’apparition de cancers et diminuer la taille de la tumeur dans le corps.

Les effets de la spiruline sur le cancer de la bouche ont été particulièrement bien étudiés.

Une étude a examiné 87 personnes originaires de l’Inde présentant des lésions précancéreuses – appelées fibrose sous-muqueuse buccale – dans la bouche.

Parmi ceux qui ont pris 1 gramme de spiruline par jour pendant un an, 45% ont vu leurs lésions disparaître – contre 7% seulement dans le groupe témoin.

Lorsque ces personnes ont cessé de prendre de la spiruline, près de la moitié d’entre elles ont développé des lésions l’année suivante.

9. Augmente l’endurance des athlètes

Les barres de protéines de spiruline sont-elles la prochaine grande chose des sportifs de haut niveau ?

Eh bien, des études ont démontré que le fait de la prendre régulièrement peut augmenter l’endurance des athlètes. Pourquoi ?

Il est légitime de croire qu’une meilleure circulation sanguine en fait partie.

 Pensez à quel point votre cœur doit travailler lorsque vous essayez de dépasser vos concurrents pour être dans le premier Peloton.

Alors toute stimulation dans le système de la circulation sanguine est la bienvenue, puisqu’elle augmentera votre endurance lorsque vous en avez le plus besoin.

10. Réglez votre tension artérielle.

Afin de protéger votre santé cardiovasculaire, vous devez contrôler les marqueurs des maladies cardiaques, notamment la pression artérielle.

Une étude a examiné les effets de la spiruline sur la pression artérielle.

Il a été constaté que le simple fait de prendre 4,5 grammes de cette algue par jour sans aucun autre changement de régime suffisait à faire chuter la tension artérielle sur une période de six semaines.

11. Augmente la réponse du système immunitaire en protégeant le corps contre diverses maladies infectieuses.

De nombreuses études ont montré que la spiruline peut augmenter l’activité immunitaire.

Cela signifie que la prise de suppléments de spiruline peut aider à renforcer la résistance aux maladies.

En effet, elle est si puissante que les médecins recommandent la prudence aux patients atteints de maladies auto-immunes qui envisagent d’utiliser ce supplément (ne prendre que de petites doses journalières).

12. Réduit les allergies

La rhinite allergique peut provoquer des nez bouchés, des éternuements, des démangeaisons et des larmoiements, ainsi que d’autres symptômes similaires.

Elle s’avère efficace dans la réduction de tous ces symptômes.

Il a également été prouvé que le supplément inhibait la sécrétion de cytokines inflammatoires contribuant aux allergies.

13. Réduit le cholestérol

Dans le même ordre d’idées, il a été aussi démontré que les bienfaits de la spiruline préviennent l’athérosclérose et réduisent les taux élevés decholestérol dans le sang.

Une étude récente sur les animaux publiée dans le Journal of Nutritional Science and Vitaminology a pris des lapins, les ont nourris avec un régime riche en cholestérol (RRC) contenant 0,5% de cholestérol pendant quatre semaines. Puis ils les ont nourris avec un RRC avec 1% ou 5% de spiruline pendant 8 semaines.

Une fois l’essai de huit semaines terminé, les taux de LDL (Lipoprotéine de basse densité) ont diminué de 26% dans le groupe ayant consommé 1% de spiruline et de 41% dans le groupe ayant absorbé 5% de spiruline.

Ce qui suggère que plus nous consommons de spiruline, plus nous en portons bien !

Les triglycérides sériques et le cholestérol total ont également été réduits de manière significative.

14. Accélère la cicatrisation.

Un autre avantage potentiel de la spiruline concerne le domaine de la guérison des plaies.

Les chercheurs ont étudié la spiruline et la cicatrisation des plaies, et ont découvert que l’extrait aqueux d’algue était utile dans le traitement des plaies chroniques ainsi que de ses complications.

Cela peut s’avérer un traitement utile pour les patients atteints de diabète sucré.

Aussi cela indique également que la spiruline peut être utile dans le traitement des lésions.

15. Peut être efficace contre l’anémie

Il existe de nombreuses formes d’anémie.

Le plus commun se caractérise par une réduction de l’hémoglobine ou des globules rouges dans votre sang.

L’anémie est assez fréquente chez les personnes âgées, entraînant des sentiments prolongés de faiblesse et de fatigue.

Dans une étude portant sur 40 personnes âgées présentant des antécédents d’anémie, il a été constaté que des suppléments de spiruline ont augmenté le niveau en hémoglobine des globules rouges et ont amélioré la fonction immunitaire.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires avant de pouvoir formuler des recommandations.

16. Diminue le risque d’accident vasculaire cérébral

Dans une autre étude, des chercheurs ont également découvert que la prise de suppléments en spiruline réduisait la surface de l’aorte de 33 à 48%, ce qui suggère qu’elle peut prévenir l’athérosclérose et les accidents vasculaires cérébraux ultérieurs.

Il est important de souligner que cet essai clinique a été mené sur des animaux.

17. Peut-être traiter les symptômes du TDAH.

Un autre effet neurologique bénéfique de la spiruline peut concerner le traitement des symptômes du TDAH ( Trouble de déficit de l’attention / hyperactivité).

Cette étude a vérifié l’efficacité d’une préparation à base de plantes composée et brevetée dans le traitement des symptômes du TDAH par rapport aux effets d’un placebo.

L’un des ingrédients inclus dans la formule était la spiruline.

Les résultats ont été encourageants et les chercheurs ont conclu que la formule a démontré une amélioration de l’attention, de la cognition et du contrôle des impulsions dans le groupe d’intervention.

Ainsi on peut dire que les recherches initiales indiquent que la spiruline peut être utile pour traiter les symptômes de concentration insuffisante et de contrôle de l’impulsion chez les enfants atteints de TDAH.

18. traitement de l’acné

Les antioxydants contenus dans cette superbe algue aident le corps à lutter contre les radicaux libres et à éliminer les toxines, ce qui peut également avoir un impact direct sur la santé de la peau.

 Les algues bleu-vert améliorent également le métabolisme de la peau. Cela favorise l’élimination plus rapide des cellules mortes de la peau et la croissance de nouvelles cellules cutanées.

Un métabolisme plus rapide de la peau peut également prévenir les cicatrices d’acné.

19. stimule la croissance des cheveux

L’utilisation externe de spiruline peut accélérer la croissance des cheveux.

Outre la consommation, cette algue est utilisée comme ingrédient dans les shampooings et les traitements revitalisants.

Les protéines contenues dans la spiruline peuvent également réduire la chute des cheveux et leur amincissement.

Quel est le dosage correct ?

La spiruline peut être prise en toute sécurité à des doses élevées.

La posologie recommandée la plus courante va de 2 000 à 3 000 mg par jour, selon le centre médical de l’Université du Maryland.

Habituellement, cela se décompose en 4 – 6 portions. Chaque portion comprend 500 mg.

Prenez 500 mg de spiruline 4 à 6 fois par jour pour profiter pleinement de votre santé.

L’avis de votre médecin est toujours souhaité.

Attention à la spiruline

Le Dr group de Global healing center dit : «  avons testé la spiruline, les acides aminés et la chlorelle du monde entier et avons constaté que la majorité d’entre eux étaient contaminés par différents types de métaux tels que l’arsenic, l’aluminium, le mercure ou le plomb»

Il blâme les fabricants en ajoutant : «De nombreuses entreprises vendent une spiruline toxique, en gélules ou qu’elles l’utilisent comme ingrédient alimentaire – comme une farine; ce n’est pas la spiruline elle-même qui est toxique, mais ce avec quoi elle est mélangée ».

Il ajoute : « Lorsque vous commencez à la mélanger avec de la malt-dextrine génétiquement modifiée, des isolats de protéines de soja ou d’autres composés, il risque d’y avoir une contamination potentielle »

Enfin le Dr Group note que : « les algues sont l’un des aliments les plus denses au monde en éléments nutritifs – je ne voudrais jamais dissuader quelqu’un de le consommer. L’important est de porter une attention particulière à la source. »

Danger pour le foie

Certaines études font état d’un risque de maladie pour les personnes qui ont du mal à assimiler le fer. Tout en sachant que la spiruline est l’une des plantes les plus riche en fer sur terre. Car si le sang est surchargé en fer, cet état peut provoquer des soucis hépatiques et pancréatiques.

Comment choisir une spiruline en toute sécurité

Pour garantir la propreté et la pureté du booster de smoothie, les experts en la matière recommandent de s’en tenir aux entreprises biologiques, sans OGM et sans gluten, ce qui limitera beaucoup la contamination croisée.

Il recommande également de consulter les sites Web des marques pour savoir si elles indiquent d’où provient la leur et si des tests ont été réalisés pour vérifier leur propreté. S’ils n’indiquent pas l’origine de leur spiruline, méfiez-vous alors.

Parce que elle est très à la mode en ce moment, certaines personnes l’utilisent pour s’enrichir rapidement, en l’achetant  la moins chère possible et en la vendant à un prix supérieur. Tout le monde ne teste pas la toxicité – et vous devez vous méfier de ces fournisseurs.

Causes du sang visible dans les selles : diarrhée, cancer, gastro, polype…

sang dans les selles: 10 causes connues
Sang dans les selles.

Le sang dans les selles (« matière fécale » ou «caca»), C’est vraiment effrayant. Et si vous voyez du sang rouge vif sur vos sous-vêtements ou dans les toilettes, cela est probablement dû à un saignement rectal. Les causes du sang visible dans les selles, sans douleur ou avec douleur, pour un homme ou une femme sont multiples.

Le sang dans les selles ( Rectorragie) a généralement une apparence noire et goudronneuse. En cas de saignement plus haut dans le côlon ou le système digestif, les selles paraissent très sombres.

Si vous remarquez du sang ou si vous pensez qu’il y a du sang dans vos selles, vous devriez contacter votre médecin.

Ce n’est pas toujours un signe de cancer, mais il est bon de le faire vérifier immédiatement, peu importe de quoi il provient.

Il est également important de savoir que tous les saignements dans le tractus intestinal ne conduisent pas à un sang visible à l’œil nu. Vous pouvez avoir du sang dans vos selles sans le savoir.

Donc, si vous avez des signes ou des symptômes de cancer colorectal ou si vous avez plus de 50 ans, parlez à votre médecin de la possibilité d’une coloscopie.

Appeler d’urgence le Samu ou les pompiers si vous saignez beaucoup.

 Vous devriez impérativement consulter un médecin si vous ressentez des vertiges, une faiblesse et de la confusion en même temps que des saignements.

I- Quels sont les symptômes associés aux saignements rectaux ?

sang les selles- différentes causes
Différentes causes du sang dans les selles

Les symptômes du saignement rectal (rectorragie) peuvent inclure:

• douleur et / ou pression rectale

• Sang rouge vif dans / sur les selles, sur les sous-vêtements et / ou dans les toilettes

• Couleur des selles rouge, marron ou noire

• Matière fécale ayant l’apparence d’un goudron

• confusion

• Vous vous sentez étourdi

• évanouissement

II- Que faire lorsque vous remarquez du sang dans les selles

La meilleure mesure que vous puissiez prendre maintenant consiste à faire attention à ce symptôme et à vous préparer à en discuter avec votre médecin. Posez-vous ces questions :

• Le sang était-il dans les selles, la cuvette des toilettes ou sur le papier hygiénique?

• Le sang était-il rouge vif ou rouge foncé ?

• Combien de sang avez-vous vu approximativement ? (N’oubliez pas qu’une goutte de sang dans la cuvette des toilettes rendra toute l’eau rouge.)

• Avez-vous eu de la difficulté à aller à la selle ?

• À quelle fréquence avez-vous des selles ?

• Avez-vous d’autres symptômes ?

• Quand était votre dernier examen de dépistage du côlon ou votre coloscopie ?

• Avez-vous des antécédents de polypes ou des antécédents familiaux de polypes?

III- Quand doit-on appeler le docteur immédiatement

Si le saignement rectal ne s’arrête pas, ou vous remarquez de grandes quantités de sang, ou si vous avez des selles nauséabondes avec une apparence de grain de café, vous devez immédiatement aller consulter un médecin. Votre médecin devra trouver – et arrêter – la cause de la rectorragie.

IV- Diagnostic pour le sang dans les selles

Dans le cas du sang visible dans les selles, le site du saignement doit être localisé. Une recherche complète et un examen physique sont essentiels. Une numération sanguine indiquera si le patient est anémique et donnera également une idée de l’ampleur du saignement et de son caractère chronique.

Endoscopie

L’endoscopie est une technique de diagnostic courante permettant de visualiser directement le site de saignement. C’est un instrument optique lumineux avec caméra pour explorer l’intérieur du corps humain.

Parce que l’endoscope peut détecter des lésions et confirmer la présence ou l’absence de saignement, les médecins choisissent souvent cette méthode pour diagnostiquer les patients présentant un saignement aigu.

Dans de nombreux cas, le médecin peut également utiliser l’endoscope pour traiter la cause du saignement. L’endoscope est un instrument flexible pouvant être inséré par la bouche ou le rectum. L’instrument permet au médecin de voir dans l’œsophage, l’estomac, le duodénum, le colon (coloscopie)et le rectum (sigmoïdoscopie); recueillir de petits échantillons de tissus(biopsies); prendre des photos; et des fois pour arrêter le saignement.

 L’endoscopie de l’intestin grêle, ou entéroscopie, est une procédure utilisant un endoscope long. Cet endoscope peut être utilisé pour localiser des sources de saignement non identifiées dans l’intestin grêle.

V- Différentes causes du sang visible dans les selles

1. Quelles sont les hémorroïdes, la cause la plus fréquente du sang dans les selles?

Les hémorroïdes sont des veines enflées dans le rectum (hémorroïdes internes) ou l’anus (hémorroïdes externes).

 Les hémorroïdes,également appelées piles, peuvent généralement se développer en raison de différentes contraintes : constipation chronique au niveau des selles, de grossesse,de fatigue au travail (levage de charges lourdes, etc.), d’obésité ou de relations sexuelles anales.

Le traitement des hémorroïdes comprend la résolution des causes sous-jacentes, telles que le traitement de la constipation ou la modification des habitudes de travail si nécessaire.

Parfois, un traitement chirurgical est nécessaire et peut inclure l’une des méthodes suivantes :

• Ligature d’une bande élastique : une bande élastique placée autour de la base de l’hémorroïde coupe la circulation dans la majeure partie de l’hémorroïde et provoque le dépérissement de l’hémorroïde.

• Sclérothérapie : l’injection d’une solution chimique autour du vaisseau sanguin réduit l’hémorroïde.

• Laser: un faisceau laser précis est utilisé pour éliminer les petites hémorroïdes.

• ligature artérielle hémorroïdaire: utilise une sonde Doppler pour localiser et attacher les vaisseaux sanguins alimentant l’hémorroïde, pour le rétrécir.

• Procédure pour les hémorroïdes prolabées (HPP): remet les hémorroïdes sorties du canal anal dans leur position initiale.

Hémorroïdectomie: ablation chirurgicale de l’hémorroïde.

2. Fissures anales

Une fissure anale est une affection assez commune et douloureuse dans laquelle la muqueuse du canal anal est déchirée.

Une fissure anale est généralement causée par un traumatisme physique dû à la constipation ou à une selle forcée provoquée par un muscle anal serré ou au moins il est un facteur contributif.

 Une fois que la peau est déchirée, chaque selle subséquente peut être douloureuse.

 La quantité de sang visible dans les selles qui se produit avec une fissure anale est faible et se remarque généralement dans la cuvette des toilettes ou sur le papier hygiénique comme de couleur rouge vif.

 Les symptômes d’une fissure anale sont généralement confondus avec les hémorroïdes, mais les hémorroïdes ne causent généralement pas de douleur lors des selles.

3. Qu’est-ce qu’une fistule ?

Une fistule anale est une conséquence d’une infection dans la région péri anale.

Une fistule est une connexion entre deux espaces. Une fistule anale est une connexion entre l’anus ou le rectum et la peau autour de l’anus.

 Les fistules commencent généralement par des infections dans la glande anale naturellement présente dans l’anus. Elles ont besoin d’une intervention chirurgicale pour guérir.

Certaines fistules anales ont d’autres causes telles que la maladie inflammatoire de l’intestin, la tuberculose ou les radiations.

 D’autres peuvent résulter d’une intervention chirurgicale dans cette région.

4. Polypes

Polype- sang dans les selles
Formation d’un polype-Sang dans les selles

Le terme polype non spécifique fait référence à toute projection du tractus intestinal.

Il existe plusieurs types de polypes qui varient en fonction de leur histologie et de leur présentation.

 Les polypes adénomateux sont assez fréquents et touchent environ 25% des adultes âgés de 50 ans et plus.

La plupart des cas de cancer colorectal sont dus à des polypes adénomateux et le cancer colorectal est probablement l’une des causes de décès par cancer dans le monde.

Cependant, avec les progrès de la médecine, les polypes adénomateux non métastatiques peuvent être réséqués ou éliminés par chirurgie et une chimiothérapie peut être administrée pour limiter toute propagation potentielle.

 Le cancer colorectal est traitable s’il est dépisté tôt, raison pour laquelle toutes les personnes de plus de 50 ans devraient subir un dépistage régulier par coloscopie, sigmoïdoscopie, etc.

5. Gastrite

C’est à ce moment que la muqueuse de votre estomac devient enflammée ou irritée. En plus du sang dans les selles, les autres symptômes de la gastrite comprennent les éructations, les nausées et les vomissements, les ballonnements et les douleurs abdominales hautes.

Pour soigner la gastrite, éviter les aliments épicés, gras et frits, ainsi que les aliments acides comme les tomates et les oranges, car ils irriteront votre estomac.

Mangez beaucoup de légumes, de fruits, de protéines de haute qualité et de graisses saines. Et essayez de compléter votre alimentation avec des aliments riches en probiotiques, en fibres, en antioxydants comme la vitamine C, la vitamine B12, des électrolytes et des acides gras oméga-3.

 De même, ne mangez rien dans les trois heures à quatre heures du coucher afin de pouvoir dormir avec votre nourriture déjà digérée.

Le stress est également un facteur de gastrite. Essayez donc d’alléger votre charge de travail et prenez le temps de vous détendre.

 Vous pouvez essayer la méditation mentale profonde pour mettre votre corps dans un état plus détendu.

Vous pouvez également essayer la racine de réglisse et le fenouil, car ces deux produits sont utiles pour réduire les symptômes.

6. LES MICI

La maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) n’est pas la même chose que le syndrome du côlon irritable (SCI), elle est également beaucoup moins commune. (voire l’article sur la maladie de crohn)

Environ 200 000 personnes en France seraient atteintes de la maladie de Crohn ou de la colite ulcéreuse, les deux principales formes de MICI. (Malheureusement 15 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jours)

La maladie intestinale chronique inflammatoire (MICI) est une maladie chronique au cours de laquelle une partie de l’intestin est enflammée.

 Il existe deux types principaux de MICI: la colite ulcéreuse qui affecte le gros intestin et la maladie de Crohn qui peut toucher n’importe quelle partie de l’intestin, y compris le gros intestin.

 Les deux entraînent généralement de la diarrhée, de la douleur, de la fatigue, une perte de poids.

Le saignement se produit généralement lorsque le gros intestin est touché.

Bien que la maladie ne puisse être guérie, elle peut être traitée par des médicaments et dans certains cas, une intervention chirurgicale est vraiment nécessaire. Pour plus d’informations, consultez notre article sur la maladie de Crohn.

7. Cancer colorectal

Sang dans les selles- le cancer
Le cancer-rectorragie ( sang dans les selles)

Le cancer colorectal est un cancer du côlon ou du rectum.

La plupart de ces cancers sont associés à de petites tumeurs non cancéreuses, appelées polypes, qui se développent sur la muqueuse du gros intestin ou du rectum.

a. Symptômes du cancer colorectal

En plus des saignements de l’anus, vous pouvez également éprouver:

• un changement des habitudes intestinales durant plus de quatre semaines

• des selles très étroites, comme un crayon

• douleur ou inconfort abdominal

• perte de poids inexpliquée

• fatigue

b. Traitement du cancer colorectal

Parlez à votre médecin si vous avez ces symptômes. Votre médecin peut vous aider à déterminer le stade du cancer et à recommander un traitement.

Plus tôt vous recevez un traitement, meilleur sera le résultat.

Souvent, la première étape consiste en une intervention chirurgicale visant à retirer des polypes ou dissections cancéreuses du côlon.

Vous aurez peut-être besoin d’une chimiothérapie ou d’une radiothérapie pour vous débarrasser des cellules cancéreuses restantes.

8. Quelle est la diverticulite ?

Les formations appelées diverticules sont des composants clés de la diverticulite. Les diverticules sont des poches qui se développent le long du tube digestif, le plus souvent dans le côlon (gros intestin).

Ces poches se forment lorsque des points faibles de la paroi intestinale se dirigent vers l’extérieur.

Lorsque ces poches deviennent enflammées ou que des bactéries s’y rassemblent et provoquent une infection, vous présentez une diverticulite.

La diverticulite nécessite souvent un traitement car elle provoque généralement des symptômes et peut entraîner de graves complications pour la santé.

a. Symptômes de diverticulite

Contrairement à la diverticulose, la diverticulite provoque souvent des symptômes allant de légers à graves. Ces symptômes peuvent apparaître soudainement ou se manifester lentement en quelques jours.

b. Symptômes communs des deux maladies

La douleur dans l’abdomen est le symptôme le plus commun. Il se produit généralement dans le côté inférieur gauche de l’abdomen. La condition affecte le plus souvent la partie du côlon dans cette zone.

Les symptômes les plus courants de la diverticulite incluent :

• douleur abdominale

• fièvre

• la nausée

• vomissements

• envie accrue d’uriner, plus souvent que d’habitude, ou sensation de brûlure en urinant

• constipation

• la diarrhée

Du sang dans les selles, ainsi que des saignements au niveau du rectum, peuvent se produire à la fois lors de diverticulose et de diverticulite. Les recherches rapportent que jusqu’à 17% des personnes atteintes de diverticulite chronique ont des saignements.

9. Colite ischémique

Quatre-vingt-dix pour cent des cas de colite ischémique touchent les personnes âgées et peuvent être aigus ou chroniques.

Il en résulte une lésion ischémique lorsque le flux sanguin intestinal vers le côlon est inadéquat (pensez à un caillot sanguin ou à l’athérosclérose).

 En plus du sang visible dans les selles, la colite ischémique peut également se présenter sous forme de diarrhée, de besoin urgent de déféquer, de douleurs abdominales et de vomissements.

La plupart des cas de colite ischémique durent peu de temps et disparaissent d’eux-mêmes.

Dans les cas les plus graves, les patients sont hospitalisés, mis au repos, recevant des solutions intraveineuses et des antibiotiques.

 Cependant, environ 20%des personnes qui développent une colite ischémique ont besoin d’une intervention chirurgicale.

Le pronostic pour ceux qui subissent une intervention chirurgicale est malheureusement sombre avec un taux de mortalité de 60%.

Polypectomie (Elimination d’un polype)

Les polypes du colon trouvés lors de la coloscopie sont généralement retirés. Le processus de leur élimination est appelé polypectomie.

Des saignements peuvent se produire suite à une polypectomie, plusieurs jours à plusieurs semaines après le retrait du polype. Cela induira facilement du sang dans les selles.

Ce saignement est appelé saignement retardé post-polypectomie.

Les polypes plus petits(taille 2-3 mm) peuvent être enlevés avec une pince à biopsie. La perte de sang résultant de l’utilisation d’une pince est en général infime et il n’y aura pas de saignement retardé.

Cependant, les polypes plus grands (plus de 5-10 mm) sont généralement enlevés avec un piège électrochirurgical.

Le polype est bouclé dans une caisse claire et un courant électrique passe à travers la caisse claire. Le courant électrique coupe le polype et cautérise (« scelle thermiquement »)le tissu situé à la base des polypes.

10. Quels sont les ulcères peptiques ?

Les ulcères peptiques peuvent facilement causer le sang dans les selles, puisque elles sont des plaies qui se développent dans la muqueuse de l’estomac, du bas de l’œsophage ou de l’intestin grêle.

Ils se forment généralement à la suite d’une inflammation causée par la bactérie H (Helicobacter pylori), ainsi que de l’érosion des acides gastriques.

Les ulcères peptiques sont un problème de santé assez commun.

Il existe trois types d’ulcères peptiques:

• ulcères gastriques: ulcères qui se développent à l’intérieur de l’estomac

• ulcères oesophagiens: ulcères qui se développent à l’intérieur de l’œsophage

• ulcères duodénaux: ulcères qui se développent dans la partie supérieure de l’intestin grêle, appelé duodénum

Symptômes d’ulcères peptiques

Le symptôme le plus courant d’un ulcère gastrique est une douleur abdominale aiguë allant du nombril à la poitrine, pouvant aller de légère à sévère.

Dans certains cas, la douleur peut vous réveiller la nuit.

Les petits ulcères peptiques peuvent ne produire aucun symptôme dans les phases précoces.

Les autres signes courants d’un ulcère peptique incluent:

• changements dans l’appétit

• la nausée

• selles sanglantes ou sombres

• perte de poids inexpliquée

• une indigestion

• vomissements

• douleur de poitrine

VI- Quand devriez-vous voir un médecin ?

Consultez votre médecin si vous avez:

• douleur qui s’aggrave ou qui persiste

• le sang est sombre ou épais

• symptômes qui ne s’améliorent pas dans les deux semaines

• selles noires et collantes (pouvant indiquer un sang digéré)

Consultez immédiatement un médecin si vous vous sentez faible ou étourdi. Vous devriez également consulter un médecin d’urgence si vous saignez beaucoup.

VII- Conclusion

Dans le cas du sang dans les selles, c’est à votre médecin de décider des tests requis dont vous aurez besoin en fonction de vos symptômes et de vos antécédents médicaux. Ces tests peuvent inclure un examen rectal ou une analyse de sang dans les selles pour rechercher des anomalies ou du sang dans le côlon.

Votre médecin peut également prescrire une coloscopie, une sigmoïdoscopie flexible ou une endoscopie pour examiner l’intérieur de votre tube digestif.

Ces tests d’imagerie peuvent rechercher des blocages ou des excroissances anormales.

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

Rectorragie- Perte de sang par l’anus

source:

Ameli.fr

wikipédia

universalis

Glaire cervicale-différents états

Glaire cervicale: Guide complet pour tout comprendre facilement

Glaire cervicale- les 4 phases
Phases des glaires cervicales

La glaire cervicale ou le mucus cervical (ou perte blanche ) est un écoulement fluide du col utérin qui est semblable à un gel.

Ainsi au cours du cycle menstruel de la femme, l’épaisseur et la quantité de mucus cervical se modifient suivant les jours. Ceci est dû aux niveaux d’hormones fluctuant tout au long de votre cycle. Les hormones stimulent la production de mucus par les glandes du col de l’utérus.

La glaire cervicale peut vous aider à prédire l’ovulation. Ce qui vous permettra soit d’optimiser vos chances pour la grossesse ou l’éviter tout simplement sans utilisation d’aucuns contraceptifs.

Ce suivi de l’état du mucus cervicale est généralement utilisé pour reconnaître les moments optimaux pour la fertilité ou simplement la surveillance de l’état sanitaire du col utérin.

 Pour le cas de la contraception, il est vivement conseillé d’utiliser une méthode de contraception auxiliaire afin d’éviter une grossesse non souhaitée.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur le mucus cervical et son évolution au cours de votre cycle menstruel.

I- Phases du mucus cervical (perte blanche)

Les plages de dates répertoriées ci-dessous sont basées sur un cycle de 28 jours. Certaines femmes ovuleront plus tôt dans leur cycle, d’autres plus tard.

C’est pourquoi il est important d’observer et de tracer vos propres schémas de mucus cervical (glaire cervicale) afin de déterminer les signes de votre propre ovulation.

a- Jours 1 à 3 après vos règles :

Les premiers jours après vos règles sont appelés phase sèche. Cela suit immédiatement vos règles et conduit à l’apparition de mucus cervical non fertile dit sec.

 Sec est un terme relatif. Votre col et votre vagin ne seront jamais complètement secs, car ce sont des membranes remplies d’humidité. La plupart des femmes déclarent ressentir une sécheresse ou un manque de glisse lors de l’essuyage.

La cartographie au fil du temps vous indiquera ce qu’est un jour «sec» par rapport à un jour de mucus cervicale pour vous. Une fois la différence constatée, vous serez étonnée comment vous ne l’avez pas remarquée auparavant, tellement c’est simple!

b- Jours 4-6 après votre période :

À mesure que vous vous rapprochez de l’ovulation, votre corps commence à produire du mucus cervical non fertile.

Ceci est souvent désigné comme la phase «collante».

La glaire cervicale est généralement de couleur blanche ou trouble et forme de petites gouttes collantes. (La meilleure description, légèrement graphique, est assimilée à des blancs d’œufs légèrement cuits.) Il sera collant ou gélatineux. Si vous faites rouler les petites gouttes entre vos doigts, elles resteraient intactes.

Alors, que signifie le mucus cervical blanc d’œuf ?

Malgré sa texture intéressante, il ne soutiendra pas et n’aidera pas les spermatozoïdes de la même manière que le mucus plus fertile. Bien qu’il soit certainement possible de tomber enceinte dans certains cas, une relation sexuelle pendant la période collante ne donnera probablement pas lieu à une grossesse positive.

c- Jours 7 à 9 après vos règles ou pré-ovulation :

Pendant cette phase, votre mucus cervical sera toujours de couleur crème ou trouble. De plus, il sera abondant et épais et visqueux, mais pas aussi collant.

Ceci est considéré comme du mucus cervical semi-fertile. De nombreuses femmes choisissent d’avoir des relations sexuelles tous les deux jours, en commençant par l’apparition de ce mucus cervical crémeux.

Bien sûr, si votre partenaire a un faible nombre de spermatozoïdes ou des problèmes de motilité, ou si vos horaires sont simplement difficiles à obtenir, ne vous inquiétez pas! Vous êtes encore à quelques jours du pic de la grossesse et de l’ovulation.

Les spermatozoïdes peuvent rester en vie dans les organes reproducteurs de la femme jusqu’à 5 jours. Il est donc possible de tomber enceinte pendant cette phase.

d- La fenêtre fertile (jours 10-14):

Pour augmenter vos chances de conception, les rapports sexuels doivent coïncider avec cette phase. Lorsque vos niveaux d’hormone lutéinisante augmentent avant et pendant l’ovulation, votre mucus cervical deviendra clair, abondant et extrêmement élastique (fluide). Votre mucus cervical doit ressembler à un blanc d’œuf clair et cru. Vous le sentirez visqueux, légèrement collant et inodore. Si vous le souhaitez, vous pouvez l’étirer entre vos doigts d’au moins un pouce, sinon plus.

Qu’est-ce que la glaire cervicale claire signifie?

Cela signifie que votre corps a atteint son stade fertile. La glaire cervicale à ce stade est un environnement extrêmement stimulant pour le sperme. En fait, ce mucus élastique crée des canaux qui aident à «catapulter» le sperme dans l’utérus et les trompes de Fallope.

Vous remarquerez peut-être une augmentation d’un jour ou deux avant l’ovulation. C’est le moment idéal pour essayer de faire un bébé! Vous ne disposez que de 12 heures pour que le sperme soit au bon endroit pour inséminer l’ovule.

 Alors, avoir des relations sexuelles avant l’ovulation fait en sorte que ces petits exceptionnels nageurs attendent patiemment de faire leur travail.

Si vous voulez être enceinte, essayez d’avoir des relations sexuelles tous les jours ou au moins tous les deux jours, tant que vous avez du mucus cervical blanc d’œuf.

II- La glaire cervicale après l’ovulation

Votre mucus cervical après l’ovulation va diminuer et commencer à se dessécher presque immédiatement.

En attendant de savoir si vous êtes enceinte, vous remarquerez des modifications subtiles du mucus cervical.

III- Conseils pour la manière de vérifier la glaire cervicale

Ce n’est pas la peine de vérifier votre glaire cervicale pendant ou juste après le rapport sexuel. Car vérifier après le rapport sexuel est simplement une mauvaise idée car il est trop facile de confondre le sperme avec les sécrétions cervicales.

Aussi, évitez de vérifier lorsque vous vous sentez sexuellement excité. Les fluides d’éveil (excitation) sont différents du mucus cervical fertile, mais vous ne pourrez probablement pas faire la différence.

Plus facilement, vous pouvez vérifier votre glaire cervicale en regardant le papier hygiénique ou vos sous-vêtements.

Il est évident que ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise de mettre son doigt à l’intérieur pour se contrôler.

 Vous pouvez plutôt faire attention au degré d’humidité de votre vulve au quotidien, faire attention à l’écoulement dans vos sous-vêtements ou regarder le papier hygiénique après la miction.

Malgré tout il est fortement conseillé, pour être vraiment sûr du résultat, de mettre plutôt vos deux doigts propres à l’intérieur pour de prendre le liquide visqueux. Ainsi vous constaterez vous-même de la qualité de la glaire cervicale.

Envisagez de vérifier votre mucus cervical après les selles.

Bien sûr, d’abord, lavez-vous bien les mains avant de les mettre à l’intérieur ! Et si vous avez du mal à trouver du mucus cervical en temps normal, cela peut s’avérer plus facile après une selle.

Le fait d’avoir une selle induit la descente des pertes vaginales plus près de l’entrée de votre vagin.

Problèmes avec la glaire cervicale

IV- Problèmes avec la glaire cervicale

Si le mucus cervical est anormal, il peut empêcher les spermatozoïdes d’entrer dans l’utérus ou peut être même favoriser la destruction des spermatozoïdes.

La glaire cervicale est sécrétée par les glandes du col de l’utérus (la partie inférieure de l’utérus qui s’ouvre dans le vagin). Normalement, ce mucus est épais et impénétrable au sperme jusqu’au moment de la libération d’un ovule (ovulation).

Ensuite, juste avant l’ovulation, le mucus devient plus clair et élastique (car le niveau de l’hormone œstrogène augmente).

En conséquence, le sperme peut se déplacer à travers le mucus de l’utérus jusqu’aux trompes de Fallope, où la fécondation peut avoir lieu.

Un mucus cervical anormal peut avoir les effets suivants :

• Pas de changement à l’ovulation (généralement à cause d’une infection), rendant la grossesse peu probable. C’est-à-dire il reste à l’état épais.

• Permettre aux bactéries du vagin, généralement celles qui causent une infection du col utérin (cervicite), de pénétrer dans l’utérus, entraînant parfois la destruction du sperme.

• Contient des anticorps anti-spermatozoïdes, qui tuent les spermatozoïdes avant qu’ils ne puissent atteindre l’ovule (problème rare)

Cependant, les problèmes de mucus cervical altèrent rarement de manière significative la fertilité, sauf chez les femmes atteintes de cervicite chronique ou de col utérin rétréci par le traitement d’une anomalie précancéreuse du col de l’utérus (dysplasie cervicale).

V- Comment améliorer la glaire cervicale?

Le désir d’avoir un bout de choux qui va égayer votre vie est tellement fort que vous cherchez ardemment un moyen de faciliter sa venue. Maintenant, pour celle qui ne produisent pas de glaire cervicale fertile, je leur dis qu’ils existent quelques trucs simples pour le rendre un peu plus coopérant dans le processus de la venue du petit ange.

Alors, comment améliorez-vous le mucus cervical ?

1. D’abord améliorer la cohérence du mucus cervical

Voici le moyen de rendre le mucus plus liquide ou blanc comme un œuf pour aider le sperme à se déplacer vers l’ovule :

• Rester hydratée: tout comme votre peau et vos lèvres, votre corps conservera l’eau pour soutenir d’autres opérations corporelles vitales.

• Optez pour les remèdes à base de plantes, Huile d’onagre ou guaifénésine (médicament) : même si aucune étude scientifique ne les a confirmés pour l’instant, dans la pratique beaucoup de femmes les ont adoubés et conseillés.

Les plantes conseillées sont : l’actée, la fausse Licorne, Chaste Berry, la feuille de framboises rouge et le Dong Quai.

2. Améliorer la qualité du mucus cervical

Un mucus cervical avec un pH élevé affecte la qualité de vie des spermatozoïdes et leur durée d’attente avant l’ovulation.

L’alimentation est probablement un facteur très déterminant, mais aussi dans ce cas aucune étude scientifique n’a pas l’étayer pour le moment. Malgré que certaines femmes jurent qu’elles sont tombées enceintes en mangeant des noyaux d’ananas ou de pamplemousse, mais la corrélation ne signifie pas toujours causalité.

 Le mieux que nous puissions faire est de suggérer de manger un régime global sain pour que votre corps continue à fonctionner de son mieux. Éviter un trop grand nombre d’aliments acides (comme le sucre et les aliments transformés) n’est pas seulement bon pour la santé, mais peut aussi aider à maintenir le pH dans un état aidant à la fertilité de glaire cervicale.

En bas de l’article vous trouverez nos recommandations d’aliments que vous pouvez consommer.

3. Augmenter les quantités de mucus cervical

En dehors de la consommation suffisante d’eau, la science est pessimiste sur toutes les solutions naturelles suggérées çà et là.

Il existe également une croyance partagée en ce qui concerne l’efficacité de la prise des suppléments qui augmentent les œstrogènes dans le corps, mais ce n’est pas une option recommandée par les médecins pour de nombreuses femmes en raison de problèmes médicaux ou d’effets secondaires.

 Certaines femmes, peut-être à cause de la ressemblance des deux substances, pensent que l’insertion de blancs d’œufs crus dans le vagin peut aider. En plus d’être insalubres, cela n’est pas étayé par des faits non plus.

Au lieu de cela, un moyen plus sûr de compléter les fluides naturels consiste à utiliser un lubrifiant respectant la fertilité.

VI- Etat de la glaire cervicale tout au long du cycle menstruel

Jour en cycle
(approximatif)                                 Cohérence
Jours 1-5                              les règles; règles & saignement
Jours 6 à 9                          secs; peu ou pas de mucus cervical
Jours 10-12                    Mucus épais et collant, devenant moins épais                                           et plus blanc
Jours 13-15            ( période la plus fertile) Mucus blanc d'œuf, mince,élastique, glissant, extensible et clair
Jours 16-21                            mucus cervical épais collant

VII- Qu’advient-il de la glaire cervicale pendant la grossesse ?

Faire le diagnostic de la grossesse uniquement à partir de changements dans la glaire cervicale est trop peu fiable.

Vous ne pouvez pas établir un diagnostic de grossesse uniquement à partir de modifications cervicales. En effet la glaire cervicale élastique et fertile se développe sous l’influence des hormones œstrogènes. Alors qu’on sait déjà que les hormones œstrogènes augmentent juste avant l’ovulation et diminuent juste après l’ovulation.

À ce moment-là, la glaire cervicale devient sèche.

Environ 7 à 10 jours après l’ovulation, les hormones œstrogènes remontent normalement et c’est cette deuxième hausse qui peut souvent redonner l’apparence d’un mucus fertile. Cela ne signifie pas que vous êtes à nouveau fertile au cas ou nous n’arrivez pas à ovuler.

Finalement on pourrait dire qu’il n’existe pas de modifications suffisamment fiables du mucus cervical pour indiquer qu’il y a état de grossesse.

VIII- Méthode Billings

La méthode d’ovulation de Billings est un type de planification familiale naturelle, également connu sous le nom de méthode basée sur la sensibilisation à la fertilité.

La méthode de Billings est basée sur une observation attentive des variations de la texture de mucus au cours de votre cycle menstruel.

Avant juste l’ovulation, les sécrétions du col utérin changent – créant un environnement qui aide le sperme à se déplacer à travers le col de l’utérus et les trompes de Fallope vers l’ovule.

 En reconnaissant les caractéristiques changeantes de votre mucus cervical, vous pouvez prédire aisément le moment idéal pour la conception.

Si vous espérez devenir enceinte, vous pouvez utiliser la méthode de la glaire cervicale pour déterminer les meilleurs jours pour avoir des relations sexuelles. (le mucus est fluide)

 De même, si vous souhaitez éviter une grossesse, vous pouvez utiliser la méthode du mucus cervical pour déterminer le nombre de jours pour éviter les rapports sexuels non protégés. (pas de mucus ou mucus dru)

L’utilisation de la méthode du mucus cervical pour le contrôle des naissances exige de la motivation et de la diligence. Si vous ne voulez pas concevoir, vous et votre partenaire devez éviter les rapports sexuels ou utiliser une méthode de contraception de barrière pendant vos jours fertiles, chaque mois.

IX- Quelle est la méthode de 2 jours ?

La méthode de deux jours est un type plus simple de méthode de contraception naturelle.

Sans doute, cela fonctionne mieux si vous êtes absolument certain de savoir si vous avez ou non du mucus tous les jours.

La méthode des 2 jours est facile à utiliser. Posez-vous les 2 questions suivantes:

• Est-ce que j’ai du mucus cervical aujourd’hui?

• Ai-je eu du mucus cervical hier?

Si vous répondez non aux DEUX questions, il est parfaitement prudent d’avoir des relations sexuelles vaginales.

Si vous répondez oui à l’une des questions, n’ayez pas de relations sexuelles vaginales (ou utilisez une autre forme de contrôle des naissances).

Les personnes utilisant cette méthode ne peuvent avoir que 12 jours de sécurité par cycle.

Efficacité de la méthode

Lorsqu’elle est utilisée correctement la méthode d’ovulation est efficace à 97%. En outre, les recherches indiquent que les femmes ont progressivement plus confiance dans le processus de suivi, ce qui pourrait accroître leur efficacité à long terme.

X- Les 10 recommandations alimentaires pour une bonne glaire cervicale (fertilité optimum)

1.Évitez les gras trans.

Manger des graisses trans augmente le niveau de votre (mauvais) cholestérol LDL. C’est l’une des raisons pour lesquelles beaucoup d’états ont ordonné aux fabricants de produits alimentaires de les éliminer progressivement. Les gras trans se trouvent dans les aliments frits (comme les frites) et dans les produits cuits au four (comme les biscuits et les gâteaux).

2.Consommez plus d’huiles végétales non saturées.

Selon les diététiciens, les acides gras mono insaturés et polyinsaturés peuvent contribuer à améliorer votre taux de cholestérol sanguin. Ajoutez plus d’huile d’olive et d’huile de canola à votre alimentation et essayez de consommer des graisses saines provenant d’aliments comme le poisson et les avocats.

3. Protéines

Obtenez plus de protéines de légumes.

 Au lieu d’une portion de steak, considérez une portion de lentilles.

4.Mangez des glucides lents.

Choisissez des grains entiers, des flocons d’avoine et des légumes, qui ne sont pas très raffinés, plutôt que des glucides comme le pain blanc et les pâtes, ce qui peut augmenter l’infertilité ovulatoire, ce qui peut induire une ovulation irrégulière ou même un manque d’ovulation.

5.Consommez plutôt du lait entier.

 Si vous essayez de tomber enceinte, privilégiez le lait entier au lait écrémé et savourez chaque jour un petit plat de crème glacée ou du yogourt entier.

6.Prenez une multi vitamine.

L’acide folique (400 mcg) et la vitamine B sont essentiels. L’acide folique aide à prévenir les anomalies congénitales.

7.Ne négligez pas l’apport en fer.

Obtenez beaucoup de fer, mais pas de viande rouge. Mangez des légumes riches en fer, comme les épinards, et envisagez de prendre un supplément de fer.

8. L’eau.

Buvez de l’eau et oubliez le soda. Tout le reste (café, alcool) avec modération.

9. Obtenez un poids « zone de fertilité ».

Être dans la « zone de fertilité » signifie atteindre un IMC de 20 à 24. Peser trop ou pas assez peut affecter votre cycle menstruel.

10. Être actif.

Si vous ne faites pas d’exercice régulièrement, le fait de commencer à le faire pourrait améliorer votre fertilité. Si vous êtes déjà actif, veillez à ne pas en faire trop. Selon plusieurs études, une faible masse grasse peut affecter l’ovulation et la fertilité.

XI- Conclusion

En général, l’écoulement de mucus cervical fait partie du cycle normal de la femme. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Informez votre médecin si vous remarquez du mucus cervicale de couleur anormale ou avec une odeur nauséabonde, des démangeaisons ou des rougeurs.

Le suivi du mucus cervical peut être un moyen efficace d’aider à prédire l’ovulation et ainsi augmenter les chances de grossesse. Assurez-vous de suivre votre mucus pendant au moins un cycle avant d’essayer de concevoir.

 Si vous essayez d’éviter une grossesse, nous vous conseillons d’utiliser toujours une méthode de contraception de secours, telle que le préservatif ou la pilule.

Sinon faites l’amour pas la guerre !!!!

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

sources:

wikipédia

avawomen

methode-billings.com

infos-grossesse.fr

Vous pouvez consulter d’autres articles:

13 avantages du yoga soutenus par la science

18 avantages du café, prouvé par la science

18 bienfaits du café sur l’organisme, prouvés par la science.

café-dégustation

Tout a été dit sur les avantages et bienfaits du café sur l’organisme et sur ses méfaits. Dans cette article nous avons fait une petite recherche sur le web et vu les études publiées pour essayer de trancher la question. Notre étonnement était grand lorsque nous avons trouvé que la plupart des études et des avis sont presque là à clamer la sainteté du café. Alors la…

L’intro

Le café est sans aucun doute l’une des boissons les plus populaires au monde.

Grâce à ses niveaux élevés d’antioxydants et de riches nutriments, il semble également très sain.

Maintes études montrent que les buveurs ont beaucoup moins de risques de contracter plusieurs maladies graves.

Voici les 18 principaux avantages et bienfaits du café sur l’organisme de l’homme et pour sa santé en général.

1. Le café peut réduire le risque de certains types de cancer

Le cancer est l’une des principales causes de décès dans le monde. Il se caractérise par une croissance cellulaire incontrôlée et folle dans votre corps.

Il semble protéger contre deux types de cancer : le cancer du foie et le cancer colorectal.

Le cancer du foie est la troisième cause de décès par cancer dans le monde, tandis que le cancer colorectal se classe quatrième dans cette infâme liste.

Des études montrent que les buveurs ont jusqu’à 40% moins de risque de cancer du foie.

De même, une étude portant sur 489 706 personnes a montré que ceux qui buvaient 4 à 5 tasses de caféine par jour avaient un risque de cancer colorectal inférieur de 15%.

2. Le café peut améliorer les niveaux d’énergie et vous rendre plus intelligent

L’un des bienfaits du café est qu’il peut aider les gens à se sentir moins fatigués et à augmenter drastiquement leur énergie.

C’est parce qu’il contient un stimulant appelé caféine – la substance psychoactive la plus consommée au monde.

Après avoir bu un café, cette caféine sera absorbée par le système sanguin. De là, il met les voiles vers le cerveau.

Dans le cerveau, la caféine bloque l’adénosine, un neurotransmetteur inhibiteur.

Lorsque cela se produit, la quantité d’autres neurotransmetteurs, à l’exemple de la norépinephrine et la dopamine, augmente, entraînant une augmentation énergétique des neurones.

De nombreuses études sur des humains montrent que le café améliore divers aspects de la fonction cérébrale, notamment la mémoire, l’humeur, la vigilance, les niveaux d’énergie, les temps de réaction et toutes les fonctions mentales générales.

Ainsi la caféine bloque un neurotransmetteur inhibiteur dans votre cerveau, cela provoque un effet stimulant. Ce qui se solde par une augmentation d’énergie dans le cerveau, une bonne humeur et divers améliorations aspects de la fonction cérébrale

3. Le café contient des nutriments essentiels

bienfaits du café sur l'organisme-dégustation

Une grande partie des nutriments naturels contenus dans les grains de café brut se retrouvent inévitablement dans le café préparé.

Une seule tasse contient environ :

Riboflavine (vitamine B2) : 11% de l’apport quotidien de référence (QDR).

Acide pantothénique (vitamine B5) : 6% de la QDR.

Manganèse et potassium : 3% du QDR.

Magnésium et niacine (vitamine B3) : 2% du QDR.

Bien que cela ne semble pas être une grosse affaire, la plupart des gens apprécient plusieurs tasses par jour, ce qui leur permet de se charger plus rapidement avec tous ces nutriments.

Cette boisson noire contient plusieurs nutriments importants, notamment la riboflavine, l’acide pantothénique, le manganèse, le potassium, le magnésium et la niacine.

4. Le café peut vous protéger de la maladie d’Alzheimer et de la démence

La maladie d’Alzheimer est la maladie neurodégénérative la plus répandue et la principale cause de démence dans le monde.

Cette déplorable condition affecte généralement les personnes de plus de 65 ans et il n’existe aucun traitement connu à ce jour.

Cependant, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour prévenir la maladie.

Cela inclut les suspects habituels, comme manger sainement et faire de l’exercice, mais boire du café peut aussi être extrêmement efficace.

Plusieurs études montrent que les buveurs de café ont jusqu’à 65% moins de risque de développer la maladie d’Alzheimer.

5. Le café peut améliorer considérablement les performances physiques

Bienfaits du café sur l'organisme-terrasse café
terrasse de café

La caféine stimule le système nerveux, comme déjà précisé en haut, indiquant aux cellules adipeuses la dégradation de la graisse corporelle.

Mais il augmente également les taux d’epinéphrine (adrénaline) dans votre sang.

C’est l’hormone de combat ou de fuite qui prépare votre corps à un effort physique intense.

La caféine décompose ainsi la graisse corporelle, rendant les acides gras libres disponibles comme carburant en vue de l’effort.

Compte tenu de ces effets, il n’est pas surprenant que des chercheurs ont constaté que la caféine améliore les performances physiques de 11 à 12% en moyenne.

Par conséquent, il est conseillé souvent de prendre une bonne tasse de ce précieux breuvage, environ une demi-heure avant de vous rendre au gymnase.

Alors on peut dire que la caféine peut augmenter les niveaux d’adrénaline et libérer les acides gras de vos tissus adipeux. Ce qui conduit à des améliorations significatives des performances physiques.

6. Le café peut réduire votre risque de maladie de Parkinson

bienfaits du café sur l'organisme-homme attablé au café
vieux dans un café

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente, juste après la maladie d’Alzheimer.

Elle est causée par la mort de neurones générateurs de dopamine dans votre cerveau.

Comme avec la maladie d’Alzheimer, il n’existe pas de traitement connu, ce qui rend d’autant plus important de se concentrer sur la prévention.

Des études montrent que parmi les bienfaits du café, on trouve que les buveurs ont un risque beaucoup plus faible de maladie de Parkinson, avec une réduction du risque allant de 32 à 60%.

Dans ce cas de la maladie de parkinson, la caféine elle-même semble être bénéfique, car les personnes qui boivent du décaféiné ne présentent pas un risque moindre de maladie de Parkinson.

7. Le café stimule votre mémoire à court et à long terme

 Aucune énergie mentale, ni performance intellectuelle ne serait vraiment utile si votre mémoire ne pouvait pas suivre.

Heureusement, les saints du café ne sont pas si cruels, ils ont donc octroyé un pouvoir supplémentaire au café en lui injectant des éléments qui font augmenter la mémoire avec tous les autres bons autres trucs qu’on déjà vu.

Une étude a montré que l’un des bienfaits du café est l’amélioration de la mémoire ainsi que l’attention et la prise de conscience. D’autres études ont montré que la caféine pouvait avoir un impact positif sur le souvenir à court terme.

Le café peut non seulement améliorer la mémoire à court terme, mais il a également été démontré qu’il améliorait également la mémoire à long terme.

Une étude de l’Université Johns Hopkins a révélé que la caféine contribue au processus neural qui engage les mémoires dans un stockage à long terme, appelé «consolidation».

8. Le café peut protéger votre foie

Famille buvant le café- bienfaits du café sur l'organisme
Le café en famille

Votre foie est un organe extraordinaire qui réalise des centaines de fonctions importantes.

Plusieurs maladies communes touchent principalement le foie, notamment l’hépatite, la stéatose hépatique et bien d’autres malheureusement.

Beaucoup de ces conditions peuvent mener à la cirrhose, dans laquelle votre foie est largement remplacé par du tissu cicatriciel.

Fait intéressant, le café peut protéger contre la cirrhose – les personnes qui boivent 4 tasses ou plus par jour ont jusqu’à 80% moins de risques.

.

  9. Le café peut combattre la dépression et vous rendre plus heureux

La dépression est un trouble mental grave qui réduit considérablement la qualité de vie.

C’est très courant, environ 7% des personnes en France remplissent actuellement les critères de la dépression clinique.

Dans une étude de Harvard publiée en 2011, les femmes qui buvaient 4 tasses de café ou plus par jour avaient un risque de dépression inférieur de 20%.

Une autre étude menée sur 208 424 personnes a montré que ceux qui buvaient 4 tasses ou plus par jour avaient 53% moins de risques de se suicider.

10. Le café ne provoque pas de maladie cardiaque et peut réduire le risque d’accident vasculaire cérébral

On a depuis longtemps prétendu que la caféine peut augmenter votre tension artérielle.

C’est vrai, mais avec une augmentation de seulement 3–4 mm / Hg, l’effet est faible et se dissipe généralement si vous buvez du café régulièrement.

Cependant, cela peut persister chez certaines personnes, gardez donc cela à l’esprit si vous avez une pression artérielle élevée.

Cela dit, les études ne soutiennent pas l’idée que le café augmente le risque de maladie cardiaque.

Au contraire, il existe des preuves que les femmes qui boivent du café ont un risque réduit.

Certaines études montrent également que les buveurs de café ont un risque d’AVC inférieur de 20%.

11. Le café peut vous aider à vivre plus longtemps

Grains de café- bienfaits du café sur l'organisme
Les bienfaits du café

Étant donné que les buveurs de café sont moins susceptibles de contracter de nombreuses maladies, il est logique que le café puisse vous aider à vivre plus longtemps.

Plusieurs études d’observation indiquent que les buveurs de café ont moins de risques de mourir plutôt.

Dans deux très grandes études, la consommation de café était associée à une réduction de 20% du risque de décès chez les hommes et à une réduction de 26% du risque de décès chez les femmes.

Cet effet apparaît particulièrement fort chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Dans une étude de 20 ans, les personnes atteintes de diabète qui en buvaient avaient un risque de décès inférieur de 30%.

12. Le café peut réduire votre risque de diabète de type 2

Le diabète de type 2 est un problème de santé majeur qui touche actuellement des millions de personnes dans le monde. (Voir notre article sur le diabète).

Cette maladie se caractérise par une glycémie (taux de sucre dans le sang) élevée qui est due à une résistance du corps à l’insuline ou à une capacité réduite à sécréter de l’insuline.

café-restaurant . bienfaits du café sur l'organisme

Pour une raison non prouvée, on a constaté que les buveurs de cet or noir ont un risque significativement réduit de diabète de type 2.

Des études ont montré que les personnes qui boivent le plus de café ont 23 à 50% moins de risque de contracter cette maladie. Une autre étude a montré une réduction pouvant atteindre 67%.

Selon un examen approfondi de 18 études portant sur un total de 457 922 personnes, chaque tasse de café quotidienne était associée à une réduction de 7% du risque de diabète de type 2.

13. La plus grande source d’antioxydants dans la diète occidentale

Pour les personnes qui suivent un régime alimentaire occidental standard, le café peut être l’un des aspects les plus sains de leur régime alimentaire.

C’est parce qu’il est très riche en antioxydants. Des études montrent que beaucoup de personnes reçoivent plus d’antioxydants du café que des fruits et des légumes combinés. ( des études plus approfondies sont souhaitables dans ce cas précis).

En fait, il peut être l’une des boissons les plus saines de la planète. Ainsi les bienfaits du café sur l’organisme sont déjà démontrés rien qu’en étant une grande source d’antioxydants.

14. Il peut réduire la goutte chez les hommes

Enfin, un autre bienfait du café, non des moindres, car on sait ce précieux buvage peut aider à réduire le risque de goutte. Si vous n’êtes pas familier, la goutte est une affection dans laquelle un métabolisme défectueux de l’acide urique peut provoquer une arthrite. (Voir notre article sur l’arthrite).

Dans la plupart des cas, la goutte affecte le gros orteil, mais peut également provoquer un gonflement et une douleur aux autres articulations de la jambe.

Une étude de 2007 a révélé que le café, et pas seulement la caféine, pouvait réduire considérablement le risque de goutte chez l’homme, en abaissant les niveaux d’acide urique dans le corps.

15. Le café peut vous aider à brûler les graisses

La caféine se trouve dans presque tous les compléments alimentaires destinés à brûler les graisses – et c’est à juste titre. Puisque c’est l’une des rares substances naturelles ayant fait ses preuves pour aider à brûler les graisses.

Plusieurs études montrent que la caféine peut augmenter votre taux métabolique de 3 à 11%.

D’autres études indiquent que la caféine peut augmenter spécifiquement la combustion des graisses jusqu’à 10% chez les personnes dites obèses et 29% chez les personnes plutôt maigres.

Cependant, il est possible que ces effets diminuent chez les buveurs de café à long terme.

16. Le café peut protéger contre les maladies parodontales.

Dans le cadre de l’étude longitudinale sur les soins dentaires menée par le Département américain des affaires des anciens combattants, la consommation de café et la santé dentaire chez 1 152 hommes ont été suivies de 1968 à 1998.

Les chercheurs ont découvert qu’il ne favorisait pas les maladies des gencives et montrait en réalité un grand bénéfice, notamment en protégeant le système dentaire en général.

17. Les buveurs de café ont un ADN plus fort.

café-peau saine
les Berbères buveurs de café

Une étude publiée dans le European Journal of Nutrition a montré que les buveurs de cette boisson avaient un ADN avec une intégrité supérieure, car les globules blancs des buveurs de cette boisson avaient beaucoup moins de cas de rupture spontanée de brins d’ADN.

18. Il aide les gens à mieux s’entendre avec leurs collègues.

Une étude publiée dans le Journal of Psychopharmacology a montré que les travailleurs qui consomment du café dans lieu de travail ont une image plus positive de soi-même et des autres, contrairement aux travailleurs qui n’en consomment pas.

La consommation de café tend également à améliorer la participation aux activités de groupe sur le lieu de travail.

Bonus

Combien de tasses de café devriez-vous boire par jour?

Chacune de ces raisons tendent à indiquer que vous devriez boire plus d’une tasse par jour pour obtenir les meilleurs résultats.

Selon les recherches, il est recommandé pour les adultes de consommer de 3 à 4 tasses par jour pour obtenir les meilleurs bienfaits du café sur l’organisme.

Et si je bois beaucoup plus de tasse de café ?

Il n’y a pas que des bienfaits du café, car si vous en buvez trop, il peut avoir des effets secondaires à court terme que vous voudriez peut-être connaître, tels que:

• Anxiété ou attaques de panique légère.

• incapacité à se détendre.

• battement de coeur rapide.

• Incapacité de dormir.

• étourdissement ou vertige.

• Maux d’estomac

• tremblements

Humeur

Si vous présentez l’un de ces effets indésirables, envisagez de réduire votre consommation quotidienne jusqu’à ce que les symptômes s’atténuent.

Si vous ne pouvez pas les faire disparaître après avoir réduit votre consommation de caféine, il faudrait peut-être envisager de le supprimer complètement pour le remplacer par d’autres boissons et nutriments presque aussi efficace, comme le thé, la spiruline et l’aloe vera.

bienfaits du café

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

Source:

terraeco

sympa