Le cycle menstruel dure généralement 28 jours. Il est calculé par rapport à l’ovulation (production d’un ovocyte par l’ovaire). Les pertes blanches ou glaire cervicale (voir notre article détaillé sur les glaires cervicales ici) sont des secrétions vaginales liées au phénomène d’ovulation. Et avant de répondre à la question de comment sont les pertes blanches en début de grossesse, faisant une petite intro pour bien comprendre ce phénomène.

les pertes blanches en début de grossesse

Introduction

Les pertes blanches permettent, suivant les stades d’ovulation, soit de sauvegarder le sperme dans le vagin durant une certaine période en attendant que l’ovule soit prêt pour la fécondation, soit d’accélérer le mouvement du sperme durant les quelques jours du stade optimale de l’ovule qui est arrivé dans ce cas au stade ultime pour recevoir le spermatozoïde.

Il est à noter que les pertes blanches après les règles sont généralement épaisses, de couleur marron et ne permettent presque aucun mouvement aux spermatozoïde dans le vagin. L’intérieur de ce dernier est sec sauf dans des cas de perturbations ou de maladie que nous verrons plus loin.

Il faut attendre trois à quatre jours pour voir le vagin sécréter des pertes blanches crémeuse, épaisse et très collante. Cette période est non fertile. Les spermatozoïdes n’auront aucune chance de passer cette muraille infranchissable.

Ensuite vient la période de 7 à 9 jours ou les pertes blanches seront toujours crémeuse tirant vers le blanc, moins épaisse et moins collante. Les spermatozoïdes se conservent durant cette période et peuvent traverser le sombre long tunnel du vagin qui les ramène vers l’ovule non encore fécondée. Ce voyage peut durer 3 à 4 jours, le temps que l’ovule soit prêt.

La période de 10 à 14 jours après les règles est la période idéale pour la fécondation. Les pertes blanches sont presque fluides et transparentes. (Les pertes blanches blanc d’œuf constitue la meilleure période pour avoir plus de chance de tomber enceinte)

Comment sont les pertes blanches en début de grossesse?

La texture des pertes blanches vaginales varient comme on vient de le souligner plus haut en fonction du stade de l’ovulation. Elles vont de l’état liquide comme une sorte d’huile visqueuse jusqu’à l’état épais comme une sorte de vieille colle drue.

Dans le cas du début de grossesse, les pertes blanches sont plutôt laiteuses, une sorte d’état intermédiaire entre le visqueux et le dru. Cette caractéristique permet au vagin de rester un tant soit peu humidifié et chaud. Elles aide ainsi à protéger l’ovule fécondé (l’ovocyte pénétré par un gentil spermatozoïde).

Les pertes blanches après ovulation ne sont pas de couleur marron contrairement au moment de la fin des règles. Mais plutôt crémeuse et légèrement abondantes.

Pertes blanches abondantes

Les pertes blanches en début de grossesse sont plutôt abondantes, du au sécrétion hormonales du nouvel état de l’organisme (de la femme enceinte).

Ces « leucorrhées » forment en quelques temps une sorte de bouchon muqueux sur le col de l’utérus et constituera ainsi une forme de mur de protection afin d’empêcher l’intrusion des éléments infectieux dans l’utérus ou désormais siège l’ovocyte fécondé qui deviendra quelques semaines après un fœtus bien formé.

Est-ce que les pertes blanches sont un signe de grossesse ?

Les pertes blanches comme on vient de le souligner plus haut sont des sécrétions hormonales de glandes situées dans le col de l’utérus. Elles varient en quantité et qualité en fonction du cycle menstruel de la femme.

Il est vrai qu’en début de grossesse, il y une légère surproduction de ces pertes vaginales, due aux hormones sécrétées par les ovaires et à l’augmentation du débit de sang dans le vagin, mais ne peut être en aucun cas un signe d’une grossesse. Car ce n’est pas inhabituel au vagin de sécréter de grosses quantités de cette substance pour d’autres raisons autre que la grossesse.

Le test de grossesse reste l’une des manières les plus fiables afin de détecter facilement une grossesse certaine.

Quelques problèmes de santé liés aux pertes blanches

Lorsque les pertes blanches tirent vers le jaune sombre et sont accompagnées avec des démangeaisons et des brûlures dans les parties intimes, il est fort possible que ça soit un signe d’une infection vaginale. Dans ce cas, la vulve est de couleur rougeâtre et légèrement gonflée.

Aussi les pertes blanches malodorante et qui tirent vers le verdâtre sont généralement un signe de déséquilibre de la flore bactérienne, appelée vaginose.  Cela est dû certainement à l’augmentation du ph vaginal et à une forte réduction des bactéries, les lactobacilles, qui protègent l’intérieur du vagin.

Et si les pertes blanches tirent vers le blanchâtre blanches et ont l’aspect dru, Il y a de fortes chances que ça soit un signe de mycose vaginale.

Faut-il consulter le médecin pour les pertes blanches ?

La réponse est oui, si vous elles vous paraissent abondantes, plus que d’habitude, et accompagnées par des démangeaisons, brûlures, et/ou d’une odeur de poisson nauséabondes. Un simplement traitement fera disparaître l’infection ou la mycose.

Aussi une bonne hygiène intime, surtout avec un savon de ph neutre vous évitera la plupart des problèmes de santé liées aux pertes blanches et au vagin.

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

liens externes:

https://www.verywellfamily.com/checking-cervical-mucus-to-get-pregnant-faster-1960279

https://www.plannedparenthood.org/learn/birth-control/fertility-awareness/whats-cervical-mucus-method-fams

https://www.medicalnewstoday.com/articles/323503.php

Fermer le menu