Un infarctus du myocarde (la crise cardiaque) se produit quand un caillot sanguin bloque l’un des vaisseaux sanguins du cœur et que le muscle cardiaque ne peut pas obtenir l’oxygène dont il a besoin pour fonctionner.

Le myocarde est le tissu musculaire du cœur. C’est un muscle épais et creux à contraction rythmique contrôlée par le système nerveux végétatif. Wikipédia.

Alors une partie du muscle cardiaque peut mourir ou être endommagée.

 Parfois, le cœur tombe en panne et s’arrête de fonctionner, causant la mort. C’est ce qu’on appelle une crise cardiaque mortelle.

 Une crise cardiaque peut être soudaine, douloureuse et facile à identifier ou être si subtile que vous ne savez pas que vous en avez eu une.

Infarctus du myocarde-cœur malade

Plus d’explications

Les maladies cardiaques sont la principale cause de mortalité chez le monde, hommes et femmes.

Une crise cardiaque (infarctus du myocarde) se produit lorsqu’une zone du muscle cardiaque meurt ou est endommagée de manière permanente en raison d’un apport insuffisant en oxygène dans cette zone.

 Le caillot se forme généralement dans une artère coronaire qui a été rétrécie à la suite de modifications liées à l’athérosclérose.

Pourquoi le nombre de femmes atteintes est plus important

En général les femmes sont moins susceptibles que les hommes d’appeler à l’aide lorsqu’elles ont une crise cardiaque, pensant qu’elles peuvent avoir une indigestion ou une autre maladie, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles tant de femmes meurent d’une crise cardiaque.

 Souvent, les femmes éprouvent des symptômes la nuit, décident d’attendre le matin, ce qui est vraiment trop tard pour ce genre de maladie. Se rendre rapidement à l’hôpital permet d’utiliser des médicaments anticoagulants qui peuvent arrêter ou réduire une crise cardiaque.

 Pour que les anticoagulants soient efficaces, vous devez les prendre dans les six heures qui suivent le début de vos symptômes.

Signes et symptômes de l’infarctus du myocarde

Les patients présentant un infarctus du myocarde typique peuvent présenter les symptômes suivants au cours des jours, voire des semaines précédant l’événement (bien que la crise typique puisse survenir soudainement, sans avertissement) :

  1.  fatigue
  2.  malaise à la poitrine
  3.  malaise général

La douleur thoracique typique dans les cas d’infarctus du myocarde aigu présente les caractéristiques suivantes :

  1.  Intense et ininterrompue douleur pendant 30 à 60 minutes
  2.  raideur au cou, aux épaules et à la mâchoire et le long du bras gauche
  3.  Habituellement décrite comme une sensation de pression sous-sternale pouvant également être caractérisée par une compression, une douleur, une brûlure ou même une sensation de brûlure
  4.  Chez certains patients, le symptôme est épigastrique, avec une sensation d’indigestion ou de plénitude et de gaz.
crise cardiaque-les artères bloquées

Types et gravité

L’infarctus du myocarde avec STEMI est l’un des trois types de syndrome coronarien aigu (SCA).

 Le SCA survient lorsqu’une plaque se rompt à l’intérieur d’une artère coronaire, entraînant une obstruction partielle ou complète de cette artère.

 L’obstruction elle-même est provoquée par la formation de caillots sanguins autour de la zone de rupture.

Lorsqu’elle est obstruée, la partie du muscle cardiaque desservie par cette artère souffrira rapidement d’un manque d’oxygène, appelé ischémie.

 Les douleurs thoraciques (angine de poitrine) en sont souvent les premiers signes.

Si l’obstruction est suffisamment importante, une partie du muscle cardiaque commencera à mourir, entraînant un infarctus du myocarde.

Nous classons les SCA (syndrome coronarien aigu) en fonction du niveau d’obstruction et des dommages qui en résultent pour le muscle cardiaque:

  • • Si l’obstruction complète d’une artèrecoronaire survient, entraînant la mort du tissu musculaire cardiaque, nousl’appelons STEMI (infarctus du myocarde avec st), la pire forme de SCA (syndromecoronarien aigu).
  • • Cependant, dans certains cas, les caillots seforment, se dissolvent et se reforment en quelques heures ou quelques jourssans causer d’obstruction fixe. Lorsque cela se produit, la personne peutsouffrir d’angine de poitrine récurrente, même au repos. Ce type de SCA estappelé angine de poitrine instable.
  • • Entre STEMI et l’angor instable (dû au rétrécissementd’une artère coronaire), on parle de «crise cardiaque partielle». Celase produit lorsque l’obstruction n’arrête pas complètement le flux sanguin.Bien que certaines cellules meurent, d’autres parties du muscle survivent. Leterme médical utilisé est un infarctus du myocarde avec surélévation du segmentST (NSTEMI).

Quelle que soit la manière dont un événement de SCA est classé, il est toujours considéré comme une urgence médicale, car l’angor instable et NSTEMI sont souvent des signes avant-coureurs d’une crise cardiaque majeure.

Infarctus du myocarde-signes & traitement 

Qu’est ce qui cause une crise cardiaque ?

La plupart des crises cardiaques sont le résultat d’une maladie coronarienne, également appelée athérosclérose ou « durcissement des artères », une maladie qui obstrue les artères coronaires avec des plaques graisseuses et calcifiées au fil du temps.

 Le déclencheur typique d’une crise cardiaque est souvent un caillot de sang qui bloque la circulation du sang dans une artère coronaire.

Au début des années 1980, des chercheurs ont confirmé que le déclenchement de presque toutes les crises cardiaques n’était pas la plaque obstructive en soi, mais la formation soudaine d’un caillot sanguin – comme une croûte – sur la plaque qui coupe le flux sanguin dans un rétrécissement déjà prolongé. C’est ce qu’on appelle « la rupture de la plaque ».

Les crises cardiaques peuvent également être causées par des spasmes des artères coronaires, où une artère cardiaque est temporairement contractée, bien que ce soit une cause assez rare.

De nouvelles recherches montrent que l’inflammation joue également un rôle dans l’évolution des crises cardiaques.

 Il semble que les parois des artères coronaires s’enflamment avec le temps, ce qui accroît encore l’accumulation de plaques graisseuses.

Bien que le processus par étapes menant à une crise cardiaque ne soit pas entièrement compris, les principaux facteurs de risque de la maladie coronarienne sont bien connus.

 Certains peuvent être contrôlés, notamment l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, l’obésité, le tabagisme et un mode de vie sédentaire.

 On dit également que le stress augmente les risques et que l’effort et l’excitation peuvent déclencher une crise cardiaque.

Le diabète et les antécédents familiaux de cardiopathie constituent d’autres facteurs de risque.

Infarctus du myocarde-caillot dans l'artère coronaire
obstruction de l’artère coronaire

Diagnostic

Votre médecin vous demandera de décrire votre douleur à la poitrine et tout autre symptôme.

 Idéalement, un membre de la famille ou un ami proche devrait vous accompagner lorsque vous vous rendez pour un traitement médical. Cette personne peut aider à fournir à votre médecin des informations précieuses sur vos symptômes et vos antécédents médicaux si vous êtes incapable de le faire.

Il est également important de ne pas oublier de donner à votre médecin une liste des noms et des dosages des médicaments sur ordonnance ou que vous prenez directement chez votre pharmacien.

 Si vous n’avez pas encore préparé de liste, il suffit de mettre les médicaments dans un sac et de les emmener à l’hôpital.

Votre médecin pourra penser à une crise cardiaque en fonction de vos symptômes, de vos antécédents médicaux et de vos facteurs de risque de maladie cardiovasculaire.

 Pour confirmer le diagnostic, il ou elle fera :

  1.  un électrocardiogramme (ECG)
  2.  Un examen physique, avec une attention particulière pour votre cœur et votre tension artérielle
  3.  Analyses sanguines des marqueurs cardiaques sériques – produits chimiques libérés dans le sang lorsque le muscle cardiaque est endommagé. La troponine est le test sanguin le plus fréquemment demandé par les médecins pour diagnostiquer une crise cardiaque.

Des tests supplémentaires peuvent être nécessaires, notamment :

  1.  Un échocardiogramme – Un test sans douleur qui utilise des ondes sonores pour examiner le muscle cardiaque et les valvules cardiaques.
  2.  Imagerie par radionucléides – Analyses utilisant des isotopes radioactifs spéciaux pour détecter les zones de faible débit sanguin dans le cœur.

 Traitement après une crise cardiaque

Tous les patients avec un infarctus du myocarde présumé devraient recevoir une aspirine – 162 mg à 325 mg mâchée pour une absorption buccale rapide. Tous les patients devraient recevoir de l’oxygène supplémentaire.

Les patients sous certaines conditions peuvent recevoir des nitrates sublinguaux et intraveineux (nitroglycérine) pour soulager les symptômes.

L’héparine – non fractionnée ou de faible poids moléculaire – doit être considérée comme une stratégie anti-thrombotique pour tous les patients atteints d’IM.

Le clopidogrel, un antagoniste puissant des récepteurs del’ADP, doit être administré à tous les patients traités pour STEMI. Pour lespatients NSTEMI, le clopidogrel doit être envisagé en plus de l’aspirine.

À quoi peut-on s’attendre après le traitement ?

Vos chances de guérir d’une crise cardiaque dépendent de l’ampleur des dommages causés à votre cœur et de la rapidité avec laquelle vous recevez des soins d’urgence.

 Plus tôt vous recevez un traitement, plus vous avez de chances de survivre. Cependant, si le muscle cardiaque est gravement endommagé, il se peut que votre cœur ne puisse pas pomper une quantité suffisante de sang dans tout votre corps. Cela peut entraîner une insuffisance cardiaque.

Les dommages cardiaques augmentent également votre risque de développer des rythmes cardiaques anormaux, ou arythmies. Votre risque d’avoir une autre crise cardiaque sera également plus élevé.

Beaucoup de personnes qui ont eu une crise cardiaque souffrent d’anxiété et de dépression. Il est important de parler de vos préoccupations avec votre médecin pendant votre rétablissement.

 Il peut également être utile de rejoindre un groupe de soutien ou de parler avec le psychologue de l’hôpital de ce que vous vivez.

La plupart des gens peuvent reprendre leurs activités normales après une crise cardiaque. Cependant, vous devrez reprendre graduellement vos activités physiques. Votre médecin vous aidera à élaborer un plan spécifique de récupération.

 Vous devrez peut-être prendre des médicaments ou suivre un programme de réadaptation cardiaque. Ce type de programme peut vous aider à retrouver votre force, à vous apprendre à changer votre mode de vie et à vous guider tout au long du traitement.

Comment prévenir l’infarctus aigu du myocarde?

Vous pouvez prendre de nombreuses mesures pour prévenir une crise cardiaque, même si vous en avez déjà eu une auparavant.

Une façon de réduire vos risques consiste à adopter un régime alimentaire sain pour le cœur. Ce régime devrait en grande partie consister en:

• grains entiers

• des légumes

• des fruits

• protéines maigres

Vous devriez également réduire la quantité de ce qui suit dans votre régime:

• sucre

• gras saturé

• gras trans

• cholestérol

Ceci est particulièrement important pour les personnes atteintes de diabète, d’hypertension artérielle et de cholestérol élevé.

Faire de l’exercice plusieurs fois par semaine améliorera également votre santé cardiovasculaire. Si vous avez eu une crise cardiaque récemment, parlez-en à votre médecin avant de commencer un nouveau programme d’exercices.

Il est également important d’arrêter de fumer si vous fumez. Car cesser de fumer réduira considérablement le risque de crise cardiaque et améliorera la santé de votre cœur et de vos poumons.

Qu’est-ce que la cardiopathie ischémique ?

La cardiopathie ischémique est causée par un déséquilibre entre le débit sanguin du myocarde et la demande métabolique du myocarde. La réduction du débit sanguin coronaire est liée à l’athérosclérose progressive avec occlusion croissante des artères coronairesLe flux sanguin peut être davantage réduit par des événements superposés tels qu’un vasospasme, une thrombose ou des modifications circulatoires conduisant à une hypoperfusion.

Les facteurs réduisant le flux sanguin coronaire incluent:

  • 1. Diminution de la pression diastolique aortique
  • 2. Augmentation de la pression intraventriculaire et de la contraction du myocarde
  • 3. Sténose de l’artère coronaire
  • 4. Sténose de la valve aortique et régurgitation
  • 5. Augmentation de la pression auriculaire droite

Mode de vie et remèdes maison

Pour améliorer votre santé cardiaque, suivez les étapes suivantes:

Évitez de fumer.

La chose la plus importante que vous puissiez faire pour améliorer la santé de votre cœur est de ne pas fumer. De plus, évitez de laisser fumer près de vous.

Contrôlez votre tension artérielle et votre taux de cholestérol.

Si l’un de ces facteurs ou les deux sont élevés, votre médecin peut vous prescrire des modifications à votre régime alimentaire et à vos médicaments. Demandez à votre médecin à quelle fréquence vous devez surveiller votre pression artérielle et votre taux de cholestérol.

 Faites-vous examiner régulièrement par un médecin.

Certains des principaux facteurs de risque de crise cardiaque – taux de cholestérol sanguin élevé, tension artérielle élevée et diabète – ne provoquent aucun symptôme précoce. Votre médecin peut tester ces affections et vous aider à les gérer, si nécessaire.

L’exercice.

L’exercice régulier aide à améliorer le fonctionnement du muscle cardiaque après un infarctus du myocarde (crise cardiaque) et à prévenir une crise cardiaque. Marcher 30 minutes par jour, cinq jours par semaine peut améliorer votre santé.

 Maintenir un poids santé.

L’excès de poids fatigue votre cœur et peut contribuer à un taux de cholestérol élevé, à une pression artérielle élevée et au diabète.

 Adoptez un régime alimentaire sain pour le cœur.

Les graisses saturées, les graisses trans et le cholestérol dans votre alimentation peuvent rétrécir les artères de votre cœur et trop de sel peut faire augmenter la pression artérielle. Adoptez un régime alimentaire sain pour le cœur comprenant des protéines maigres, telles que le poisson et les haricots, ainsi que des fruits et légumes et des grains entiers.

 Gérer le diabète.

L’exercice régulier, bien manger et perdre du poids aident à maintenir la glycémie à des niveaux plus souhaitables. De nombreuses personnes ont également besoin de médicaments pour gérer leur diabète. voire notre article sur le diabète.

• contrôler le stress. Réduisez le stress dans vos activités quotidiennes. Repensez vos habitudes de bourreau de travail et trouvez des moyens sains de minimiser ou de gérer les événements stressants de votre vie.

• Si vous buvez de l’alcool, faites-le avec modération. Cela signifie jusqu’à un verre par jour pour les toutes femmes de tout âge et les hommes de plus de 65 ans et jusqu’à deux verres par jour pour les hommes de moins de 65 ans.

Faire face et soutien

Avoir un infarctus du myocarde est effrayant, et vous demander comment cela va affecter votre vie est légitime, et si vous en aurez une autre !

La peur, la colère, la culpabilité et la dépression sont des phénomènes courants après une crise cardiaque.

En discuter avec votre médecin, un membre de votre famille ou un ami pourrait vous aider. Ou envisagez de parler à un psychologue ou de vous joindre à une association sont fortement conseillés.

Il est important de mentionner les signes ou les symptômes de la dépression à votre médecin.

Les programmes de réadaptation cardiaque peuvent être efficaces pour prévenir ou traiter la dépression après une crise cardiaque.

Traitement après une crise cardiaque

Sexe après un infarctus du myocarde

Certaines personnes s’inquiètent d’avoir des relations sexuelles après un infarctus du myocarde ( crise cardiaque), mais la plupart des personnes peuvent reprendre l’activité sexuelle en toute sécurité après leur convalescence. (bien sûr en essayant de ménager leurs efforts)

Delà, le moment où vous pourrez reprendre une activité sexuelle dépendra de votre confort physique, de votre état de préparation psychologique et de votre activité sexuelle antérieure.

Aussi certains médicaments pour le cœur peuvent affecter la fonction sexuelle. Si vous avez des problèmes de dysfonctionnement sexuel, parlez-en à votre médecin.

Fermer le menu