La maladie cœliaque est l’une des maladies auto-immunes qui touche l’intestin grêle et qui a pour cause principale la consommation d’une substance appelée le gluten. Et cette intolérance au gluten est conjuguée avec une disposition héréditaire dû au gène hla dq2 et dq8. Les symptômes de la maladie cœliaque sont variés et le seul remède efficace est un régime sans gluten.

Définition de la maladie cœliaque

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune grave pouvant survenir chez les personnes génétiquement prédisposées avec le gène hla dq2 et dq8, lorsque l’ingestion de gluten provoque des lésions du petit intestin (l’intestin grêle). On estime qu’il affecte 1 personne sur 100 dans le monde.

Lorsque les personnes atteintes de maladie cœliaque absorbent du gluten (une protéine présente dans le blé, le seigle et l’orge), leur corps déclenche une réponse immunitaire qui attaque le petit intestin.

Ces attaques entraînent des dommages aux villosités, petites projections en forme de doigts qui tapissent l’intestin grêle et favorisent l’absorption des nutriments. Lorsque les villosités sont endommagées, les nutriments ne peuvent pas être absorbés correctement par le corps.

La maladie cœliaque est héréditaire, c’est-à-dire transmissible par les parents. Les personnes ayant un parent au premier degré atteint de la maladie cœliaque (parent, enfant, frère ou sœur) ont un risque de développer une maladie cœliaque. Cette intolérance se transmet par le gène HLa DQ2 Et DQ8

Intolérance au gluten & maladie cœliaque

Causes de la maladie cœliaque

Normalement, le système immunitaire du corps humain est conçu pour le protéger des envahisseurs étrangers. Il produit des quantités faramineuses de petits soldats d’anticorps dédiés exclusivement à l’attaque de chaque corps étranger.

Lorsque les personnes atteintes de maladie cœliaque mangent des aliments contenant du gluten, leur système immunitaire forme des anticorps anti-gluten, qui attaquent ensuite la muqueuse de l’intestin.

Cela provoque une inflammation (gonflement) des intestins et endommage les villosités, des structures ressemblant à des cheveux sur la muqueuse de l’intestin grêle qui donnent par leur succession une forme de pli de l’intérieur de l’intestin.

Les nutriments provenant des aliments sont absorbés par les villosités ; et si les villosités sont endommagées, la personne ne peut pas absorber les nutriments et finit par souffrir de malnutrition, peu importe la quantité de nourriture qu’elle mange.

Les autres causes de cette malabsorption comprennent :

Hérédité (un parent proche qui a la maladie).

Procédures médicales telles que chirurgie, grossesse ou accouchement.

Des maladies telles que les infections virales.

Diagnostic de la maladie cœliaque

Si une personne présente des symptômes de la maladie cœliaque, un gastro-entérologue peut effectuer différents tests pour faciliter le diagnostic.

Les tests comprennent :

Tests sanguins. Un test sanguin peut détecter des taux d’anticorps plus élevés chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque. Les anticorps sont produits par le corps en réponse à des substances qu’il considère dangereuses.

Comme la maladie est beaucoup répandue dans les familles, il est préférable que les membres de la famille immédiate des patients atteints de la maladie cœliaque soient également soumis aux tests sanguins pour savoir s’il sont porteurs du gène hla dq2 et dq8.

Endoscopie. Si les résultats des analyses de sang montrent une augmentation des anticorps, le gastro-entérologue pédiatrique de votre enfant procédera probablement à une endoscopie pour obtenir des biopsies de l’intestin. Ces échantillons de tissus peuvent aider à prouver le diagnostic de la maladie. La personne devrait avoir une alimentation régulière comprenant du gluten avant et pendant les tests pour assurer des résultats précis.

Les tests d’allergie ou les tests cutanés contre le blé ne sont pas utiles pour le diagnostic de la maladie cœliaque.

symptômes de la maladie cœliaque
Symptômes de la maladie cœliaque

Symptômes de la maladie cœliaque

Les symptômes liés à la maladie cœliaque couvrent tout le corps, y compris les gaz, les ballonnements, la diarrhée, la perte ou le gain de poids, des douleurs abdominales, une fatigue ou une faiblesse constante, des maux de tête, une dépression ne réagissant pas aux médicaments, des douleurs osseuses et une anémie.

Dans le cas des enfants, les symptômes peuvent inclure le retard de croissance, la petite taille, l’abdomen distendu, les défauts de l’émail dentaire et des changements de comportement inhabituels.

La maladie peut également toucher le système nerveux, et malheureusement de nombreux patients présentant des symptômes neurologiques dû à la maladie cœliaque, et leurs médecins n’établissent pas de lien.

Cas particulier de la neuropathie des petites fibres

La neuropathie des petites fibres peut être un des symptômes de la maladie cœliaque. Il se manifeste généralement par des sensations d’engourdissement, de picotements ou de brûlures douloureuses, de picotements ou de décharges électriques, généralement au niveau des bras ou des jambes, mais parfois au torse ou au visage.

La neuropathie des petites fibres peut également provoquer des vertiges ou une sensation de faiblesse en se levant, un dysfonctionnement sexuel, une sudation anormale, des problèmes dans la vessie, une perte de cheveux ou des changements cutanés.

La méconnaissance et la difficulté à reconnaître le cas de la neuropathie des petites fibres complique le tableau chez les patients atteints de maladie cœliaque non diagnostiquée.

Leurs symptômes sont souvent écartés ou diagnostiqués à tort comme de la fibromyalgie, de sorte que l’association avec le cœliaque peut être omise.

Et la neuropathie à petites fibres n’est qu’un des symptômes neurologiques de la maladie cœliaque.

Les maladies neurologiques moins courantes incluent l’ataxie cérébelleuse qui se caractérise par une non-coordination des mouvements des muscles, des convulsions et des troubles neuropsychiatriques.

Les maux de tête sont un autre symptôme potentiel, mais leur prévalence ajoute de la complexité au diagnostic, du fait que les maux de tête sont fréquents dans la population en général, de sorte qu’il est difficile de savoir si le gluten est la cause ou est un facteur aggravant.

Question sur lien entre le cerveau et l’intestin

La présence de symptômes neurologiques soulève la question quant à savoir s’il existe un lien entre le cerveau et les intestins.

Plusieurs patients adultes présentent souvent des symptômes neurologiques en l’absence de symptômes gastro-intestinaux. Par conséquent, la maladie cœliaque est difficilement diagnostiquée, alors qu’après un examen approfondi, elle s’avérera être la principale cause de ses troubles neurologiques.

Il existe actuellement plusieurs théories sur les raisons pour lesquelles les symptômes neurologiques se développent dans le cas de l’intolérance au gluten par l’intestin et son lien avec les maladies neurologiques.

Il est aussi évident, après plusieurs études, que la stimulation du système immunitaire par du gluten dans l’alimentation augmenterait l’inflammation des intestins et du système nerveux. Ce qui a induit une certaine conscience par les neurologues qui commencent à prendre en compte cette inimaginable connexion cerveau-intestin.

Peut-être que maintenant les neurologues joueront un rôle plus important dans le diagnostic de la maladie cœliaque.

D’autres symptômes de la maladie cœliaque

Fatigue chronique

Anémie

Ballonnements, gaz ou douleurs abdominales

Des os qui se cassent facilement

Changements de comportement

Problèmes d’émail dentaire

Yeux secs

Œdème (gonflement, surtout dans les mains et les pieds)

Selles fréquentes

Infections fréquentes

Incapacité de perdre du poids ou perte de poids inexpliquée

Douleur osseuse ou articulaire

Ecchymose

Epstein-Barr

Indigestion

Diarrhée ou constipation

Dépression

Retard de croissance en tant qu’enfant

Dents décolorées ou problèmes d’émail

Défaut de prospérer (chez les enfants)

Infertilité

Irritabilité

Allergique au lait

Picotements ou engourdissements dans les mains et les pieds

Des difficultés d’apprentissage

Problèmes de mémoire

Problèmes menstruels

Migraines

Plaies buccales et ulcères (aphtes)

Carences nutritionnelles (telles que le fer, le calcium ou les vitamines A, D, E et K)

Reflux (brûlures d’estomac)

Petite taille

Problèmes de peau et éruptions cutanées

Pourquoi les symptômes de la maladie cœliaque sont aussi variés ?

Toutes les manifestations cliniques de la maladie cœliaque sont causées par l’incapacité de l’intestin grêle endommagé à absorber normalement les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme humain.

La grande variation des symptômes est attribuable, selon les médecins, à plusieurs facteurs dont certains sont connus, notamment l’âge auquel un enfant ou un individu commence à manger des produits à base de gluten et la quantité d’aliments contenant du gluten qu’une personne ingère quotidiennement, ainsi que la quantité de dommages subis par l’intestin grêle.

Il est à noter également que la maladie dû à l’intolérance au gluten a encore des zones d’ombres que la science n’a pas pu expliquer pour l’instant.

Cas de l’absence de symptômes apparents.

Il n’est pas rare que la maladie cœliaque endommage le tube digestif du patient sans présenter de symptômes apparents.

Cette forme de la maladie, parfois appelée maladie cœliaque asymptomatique ou « silencieuse », contribue probablement à une partie du grand nombre de personnes atteintes de la maladie cœliaque non diagnostiquées à temps.

Les personnes qui présentent un risque élevé de contracter la maladie (la progéniture des personnes déjà atteintes de la maladie cœliaque, qui leur ont transmis par le gène hla dq2 et dq8) ou celles qui souffrent de maladies telles que le diabète de type 1 et le syndrome de Down (deux affections qui exposent davantage les patients à développer de nouvelles maladies auto-immunes) sont encouragées à effectuer les bons tests pour détecter s’ils sont atteints même s’ils ne montrent aucun symptôme de la maladie cœliaque.

Lésions de l’intestin grêle causées par la maladie cœliaque

La muqueuse normale de l’intestin grêle est recouverte de minuscules saillies en forme de doigts, appelées villosités. Les cellules qui se trouvent sur les villosités absorbent les nutriments contenus dans les aliments déjà passé par l’estomac pour enfin les envoyer dans le sang.

Chez une personne atteinte de maladie cœliaque, la muqueuse de l’intestin grêle est endommagée, ce qui induit à un dysfonctionnement majeur du but de la digestion.

La maladie cœliaque provoque une inflammation des villosités, appelée atrophie villeuse. Ainsi la tâche primordiale à la vie de la surface interne de l’intestin grêle, qui permet l’absorption des nutriments et des minéraux, est sérieusement réduite, ce qui peut entraîner des carences nutritionnelles dangereuses.

Régime sans gluten et maladie cœliaque
Régime sans gluten

Traitement

D’abord le patient doit prendre conscience que le gluten est le responsable direct de cette maladie.

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent suivre un régime sans gluten toute leur vie. Cela nécessite généralement la consultation d’un diététicien et un examen minutieux et obligatoire des ingrédients alimentaires pour réussir.

Une fois que toutes les formes de blé, de seigle et d’orge ont été retirées de l’alimentation, les taux d’anticorps vont commencer à baisser graduellement et l’intestin grêle va guérir.

Bien que la plupart des dommages intestinaux causés par la maladie cœliaque soient réversibles, certains effets de la malnutrition et de la malabsorption prolongées, tels que la petite taille et l’affaiblissement des os, peuvent être permanents.

Il est important de détecter et de traiter la maladie cœliaque le plus tôt possible, en particulier chez les jeunes enfants. La maladie cœliaque doit être envisagée chez les nourrissons qui ne se développent pas bien car les aliments pour bébés contenant du gluten sont courants et les anticorps cœliaques peuvent commencer à se développer peu de temps après que l’enfant passe du lait aux aliments solides. (un article sur l’importance du lait maternelle sera bientôt mis en ligne sur notre blog.)

Conséquence du régime sans gluten sur la maladie

Dans la plupart des cas, ceux qui suivent un régime strict sans gluten resteront en bonne santé et ne présenteront aucun symptôme de la maladie cœliaque et pourront mener une vie relativement normale.

Toutefois, si une personne recommence à consommer des aliments contenant du gluten, les symptômes de la maladie cœliaque et les dommages aux villosités intestinales réapparaîtront dans un très court délai.

Même si les personnes, qui recommence à ingurgiter du gluten, présentent peu ou pas de symptômes, elles peuvent avoir des lésions intestinales et, avec le temps, développer des complications telles que des carences nutritionnelles et une diminution de la densité minérale osseuse.

Il existe comme même un faible pourcentage des personnes atteintes de la maladie cœliaque qui ne répondent pas au régime sans gluten et peuvent avoir des lésions irréversibles de l’intestin. Ces personnes peuvent nécessiter des interventions médicales supplémentaires et un soutien nutritionnel.

Complications non nutritionnelles de la maladie cœliaque

Bien que ça soit rare, les patients atteints de la maladie cœliaque peuvent exceptionnellement développé des tumeurs de l’œsophage et de l’intestin grêle.

Les patients peuvent également développer de multiples ulcères dans l’intestin grêle avec une sténose et une obstruction intestinale.

La maladie cœliaque est également parfois associée à une inflammation microscopique du côlon (colite microscopique) qui peut également contribuer à la diarrhée. (voir notre article sur ce sujet)

Conseils pour optimiser votre santé

Après avoir vu tous les symptômes de la maladie cœliaque que nous avons évoqué jusqu’à maintenant, et si vous pensez être intolérant au gluten, nous vous conseillons de consultez votre médecin traitant.

Si la maladie vous est diagnostiquée, sachez qu’éliminer le gluten de votre alimentation n’est pas chose facile, mais que cela peut être fait en suivant quelques règles de choix de l’alimentation. Un régime sans gluten et équilibré est possible afin de mener une vie saine sans les conséquences fâcheuses de la maladie cœliaque.

Il existe même à Paris une boutique 100% sans gluten. (https://lamaisondusansgluten.net/)

Aussi il faut savoir que tous les aliments emballés ont une liste d’ingrédients imprimée sur l’étiquette. Il vous faut seulement avoir le réflexe de lire cette liste et n’hésitez pas à demander aux vendeurs.

Il existe deux principaux types d’aliments sans gluten appropriés, à savoir :

Les aliments naturellement exempts de gluten, tels que fruits et légumes frais et viandes fraîches non transformées.

Les aliments étiquetés ‘sans gluten’

Qu’est-ce que le gluten?

principales sources de gluten
Sources de gluten

Le gluten est une famille de protéines présentes dans les céréales telles que le blé, le seigle, l’épeautre et l’orge.

Parmi les céréales contenant du gluten, le blé est de loin le plus couramment consommé.

La gluten et la gliadine sont les deux principales protéines du gluten. La gliadine est responsable de la plupart des effets néfastes sur la santé.

Lorsque la farine est mélangée à de l’eau, les protéines du gluten forment un réseau collant qui a la consistance d’une colle.

Cette propriété semblable à la colle rend la pâte élastique et donne au pain la capacité de lever une fois cuit au four. Il fournit également une texture moelleuse et satisfaisante .

Fait intéressant, le nom glu-ten est dérivé d’une propriété de la colle.

Conclusion

Vivre avec la maladie cœliaque est certes accablant, surtout au début. Que votre enfant ait récemment reçu un diagnostic de maladie cœliaque ou que votre famille soit aux prises avec la maladie, il est évident qu’il vous faut prendre le problème à bras le corps pour éviter tous les désagréments liés à l’intolérance au gluten et à l’une de ces manifestations les plus désastreuses pour la santé qu’est la maladie cœliaque.

Si vous ou votre enfant se conforme à un régime sans gluten, il y a de fortes chances que vous éviterez les complications possibles de la maladie de l’intestin grêle.

Commencer un régime sans gluten est devenu plus facile ces dernières années. Car en France et surtout dans les grandes villes, la plupart des commerces et des supermarchés proposent un rayon d’aliments sans gluten et leur nombre ne cesse d’augmenter.

Et si votre enfant à une intolérance au gluten, il vous faut lui apprendre dès son jeune âge les conditions et les conséquences de la maladie cœliaque et comment suivre un régime sans gluten, notamment en lui apprenant à comment lire les étiquettes sur l’emballage des aliments.

Pour vous aider à mieux reconnaître les aliments, les ingrédients et les additifs que vous pouvez consommer en toute sécurité, nous vous donnons une liste non exhaustive des aliments sans gluten et une autre avec le gluten.

Quelques-uns des aliments sans gluten :

Le riz, les œufs, le maïs, le sarrasin, toutes les viandes non-transformées, tous les poissons, tous les fruits, tous les légumes, toutes les graines, le lait naturel et ses dérivés et bien d’autres (quinoa, pomme de terre, le millet, châtaignes…)

Quelques-uns des aliments contenant du gluten :

Le blé, l’avoine, le seigle, l’orge, le froment, le riz sauvage, tous les pains de boulangeries traditionnelles, les aliments panés, les pâtes, les bières, les cornets de glace, la plupart des sauves industrielles…

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

la maladie cœliaque & intolérance au gluten

source:

https://www.has-sante.fr/portail/jcms/r_1498756/fr/recherche-d-autoanticorps-diagnostic-de-la-maladie-coeliaque-et-suivi-de-l-observance-du-regime-sans-gluten

https://naitreetgrandir.com/fr/mauxenfants/indexmaladiesa_z/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-sante-enfant-intolerance-gluten-maladie-coeliaque

https://www.aha.ch/centre-allergie-suisse/info-allergies/allergies-intolerances/intolerances-alimentaires/maladie-coeliaque/?oid=1471&lang=fr

Fermer le menu