maladie de Horton ou artérite temporale

Maladie de Horton ou L’artérite à cellules géantes est une inflammation de la muqueuse des artères et des vaisseaux sanguins. Le plus souvent, la maladie de Horton affecte les artères de la tête, en particulier celles des tempes. Pour cette raison, l’artérite à cellules géantes est parfois appelée artérite temporale ou artérite crânienne.

La maladie de Horton (artérite à cellules géantes) provoque fréquemment des maux de tête, une sensibilité du cuir chevelu, des douleurs à la mâchoire et des problèmes de vision. Non traité, cela peut conduire à la cécité.

Un traitement rapide avec des corticostéroïdes soulage généralement les symptômes de l’artérite à cellules géantes et peut prévenir la perte de vision. La personne atteinte va probablement commencer à se sentir mieux quelques jours après le début du traitement. Mais même avec un bon suivi traitement, les rechutes sont courantes.

Il est recommandé de consulter son médecin traitant régulièrement pour des bilans de santé et le traitement de tout effet secondaire lié à la prise de corticostéroïdes.

I- Les causes de la maladie de Horton

La cause exacte de la maladie de Horton n’est pas connue. Le système immunitaire a été cité dans certaines études, mais aucune relation directe n’a été établie de manière positive.

On sait que les maladies auto-immunes surviennent lorsque les défenses naturelles de l’organisme contre les organismes «étrangers» ou envahisseurs (anticorps, par exemple) commencent à s’attaquer aux tissus sains pour des raisons inconnues.

Des cas familiaux de maladie de Horton (artérite à cellules géantes) ont également été rapportés. La recherche médicale indique que certaines personnes atteintes d’artérite temporale peuvent avoir une prédisposition génétique à la maladie.

Une prédisposition génétique signifie qu’une personne peut être porteuse d’un gène de maladie mais celui-ci ne peut être exprimé que si quelque chose dans l’environnement déclenche la maladie.

Dans le cas de la maladie de Horton, les vaisseaux sanguins affectés des tempes s’enflamment et gonflent. La cause de cette réaction n’est pas connue.

L’inflammation des vaisseaux sanguins provoque les symptômes de la maladie de Horton, tels que les maux de tête, en raison de l’inflammation des artères temporales de la tête.

Le gonflement provoque également un rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une diminution du flux sanguin.

II- Comment diagnostique-t-on la maladie de Horton ?

Le diagnostic est fait généralement en faisant une biopsie de l’artère temporale.

En utilisant un médicament anesthésiant local (le même que celui utilisé par un dentiste), le médecin peut retirer une petite partie de l’artère temporale située sous le cuir chevelu et l’examiner au microscope à la recherche de signes d’inflammation.

Une biopsie de l’artère temporale est presque toujours sûre, cause très peu de douleur et laisse souvent peu ou pas de cicatrice.

Des analyses de sang aident le médecin à déterminer qui est susceptible d’avoir la maladie de Horton. Presque toutes les personnes atteintes présentent un taux de sédimentation érythrocytaire élevé).

A savoir que ce débit sédimentation mesure la vitesse à laquelle les globules rouges d’un patient s’installent lorsqu’ils sont placés dans un petit tube.

Dans les états inflammatoires, les globules rouges se déposent plus rapidement que dans les états non inflammatoires.

En outre, la plupart des patients atteints d’artérite temporale (maladie de Horton) présentent une légère anémie ou un faible nombre de globules rouges.

Aussi d’autres conditions médicales peuvent également causer un taux de sédation élevé ou une anémie. Le diagnostic final repose donc sur une biopsie de l’artère temporale.

Quelques patients atteints de maladie de Horton n’ont pas de biopsie positive qui confirmerait l’inflammation des vaisseaux sanguins. Il est bien établi maintenant que la maladie de Horton n’affecte pas toutes les parties de chaque artère temporale mais peut n’affecter que quelques-uns.

C’est pour cela, lorsqu’une biopsie est négative, la biopsie de l’artère temporale de l’autre côté peut mener au bon diagnostic.

III- Symptômes de la maladie de Horton

Les patients présentent de la fièvre, des maux de tête (céphalée) et une sensibilité du cuir chevelu.

Les symptômes buccaux tels que la douleur de la mâchoire et de la langue lors de la mastication et la nécrose sont également fréquents.

L’inflammation peut également affecter l’irrigation sanguine des yeux et une vision floue, et parfois une cécité soudaine ou une diplopie (vision double) peuvent survenir.

Dans 3/4 des cas des problèmes des yeux, l’artère ophtalmique est impliquée et provoque une neuropathie optique artériel.

Dans 1/5 des cas, la perte de vision dans les deux yeux peut survenir très brutalement. On déduit par la que cette maladie est donc une urgence médicale qu’il faut traiter sans attendre.

Les patients présentent également des symptômes atypiques tels que la toux sans signes radiologiques et une arthrite touchant les grosses articulations et répondant aux anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Il existe aussi d’autres conditions médicales qui pourraient être associées à ce trouble de Horton.

Le trouble peut coexister quelques fois avec la polymyalgie rhumatismale, caractérisée par l’apparition soudaine de douleurs et de raideurs dans les muscles (bassin, épaule) du corps et surtout chez les personnes âgées.

La maladie de Horton et la polymyalgie rhumatismale sont si étroitement liés qu’ils sont souvent considérés comme des manifestations différentes du même processus pathologique.

Les autres maladies liées à l’artérite temporale sont le lupus érythémateux systémique, la polyarthrite rhumatoïde et d’autres infections graves.

La maladie de Horton peut dans certains cas impliquer des branches de l’aorte et conduire à un anévrisme de l’aorte ou à une dissection. Pour cette raison, les patients doivent être suivis avec des radiographies thoraciques.

maladie de Horton, quels sont les tratements?

IV- Traitement de la maladie de Horton

L’artérite temporale est traitée avec un médicament stéroïde, généralement de la prednisolone et de la prednisone.

Le traitement débutera avant la confirmation de la maladie de Horton (l’artérite temporale) en raison du risque de perte de vision si elle n’est pas traitée rapidement.

Il y a 2 étapes de traitement :

1. L’étape du traitement d’attaque.

Elle est caractérisée par l’administration au patient d’une dose initiale élevée de stéroïdes pendant quelques semaines pour l’aider à maîtriser ses symptômes et éviter de perdre la vision. En général la dose varie entre 50 mg à 100 mg et cela suivant le poids du patient.

Quelques médecins, en voyant la dangerosité de la situation en raison d’un grand risque de cécité, il administre le médicament en intraveineuse (le bolus de méthylprednisolone) pendant une période de 3 jours, à raison de 1 mg par jour.

2. L’étape du traitement normal

Après le constat de l’atténuation des symptômes de la maladie, la dose de stéroïdes sera diminuée graduellement jusqu’à avoir une très faible dose. Le stéroïde sera administré sur une période plus longue, éventuellement plusieurs années.

Un petit nombre de personnes peut avoir besoin de prendre ces stéroïdes pour le reste de leur vie.

Il est conseillé d’avoir un suivi régulier du traitement de la maladie de Horton par les médicaments stéroïdiens pour voir comment évolue la maladie et déceler en même temps tout effet indésirable qu’ils peuvent induire.

Une chose importante est de ne pas arrêter brusquement de prendre les stéroïdes sauf indication express du médecin traitant. Car cela pourrait rendre le patient plus malade.

3. Autres traitements

Il y a plusieurs autres types de médicaments qu’un patient pourrait prendre s’il souffre d’une artérite temporale. Voici les plus connus :

a. L’aspirine

Les médecins prescrivent de l’aspirine à faible dose pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque, qui peut survenir si les artères du cœur sont touchées.

b. Les inhibiteurs de la pompe à proton

On prescrit généralement les inhibiteurs de la pompe à proton pour réduire le risque de développer un problème d’estomac tel qu’une indigestion, une brulure d’estomac ou un ulcère de l’estomac, qui peut être un effet secondaire de la prise de prednisolone.

c. Traitement aux bisphosphonates

Pour réduire le risque d’ostéoporose lors de la prise de prednisolone

d. Immunosuppresseurs

Ces médicaments sont utilisés pour permettre de réduire les médicaments stéroïdiens et aident également à prévenir le retour de l’artérite temporale.

V- Complications

Comme on l’a déjà signalé plus haut, la complication la plus grave possible est la perte de vision, pouvant survenir soudainement et être permanente.

Cela peut arriver si la vascularite (inflammation des parois des vaisseaux sanguins) touche une artère alimentant un œil, endommageant le nerf optique.

Les signes de troubles visuels comprennent une vision floue ou double, des angles morts et une paupière tombante.

Une brève perte de vision totale dans un œil peut être suivie d’une perte de vision totale et permanente.

La perte de vision affecte environ 1/5 des personnes atteintes de la maladie de Horton. En notant qu’avant l’introduction des corticostéroïdes, le taux était de presque 50%.

D’autres complications, telles que le gonflement excessif des artères, la pseudoarthrite rhizomélique et la myalgie sont moins fréquentes. Cependant, la maladie de Horton a également été associée à un risque plus élevé de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou d’anévrisme de l’aorte.

A rappeler que la pseudoarthrite est une douleur localisée généralement sur les épaules et les hanches, la myalgie c’est des douleurs musculaires.

maladie de Horton, mal de tête

VI- La prévention

Puisque les causes sont encore inconnues, il est difficile de prévenir la maladie de Horton.

C’est pour cela qu’il faut se concentrer sur la réduction des risques et l’atténuation des symptômes comme la douleur.

Pour dire vrai, les principaux facteurs de risque sont l’âge et le sexe, deux choses dont on a presque aucune influence et que nous ne pouvons pas du tout changer.

Les femmes sont 2 à 3 fois plus susceptibles que les hommes de développer une artérite à cellules géantes, et l’âge moyen de l’apparition des symptômes est de 72 ans.

Très rarement, voire jamais, une patiente de moins de 50 ans présente la maladie de Horton (artérite à cellules géantes).

Certaines études ont suggéré que les personnes d’ascendance nord-européenne (en particulier scandinave) pourraient être plus à risque de contracter la maladie de Horton.

C’est vrai qu’on a pas beaucoup de contrôle sur notre âge, notre sexe ou notre hérédité. Mais on est pas complètement impuissant non plus. Car il faut savoir que fumer augmente de 600% le risque de développer la maladie de Horton (artérite à cellules géantes). Donc on a là un autre argument, en plus des dizaines d’autres, pour arrêter de fumer.

Arrêter de fumer, combiné à la détection précoce, sont alors nos meilleurs outils pour réduire les risques.

VII- Conclusion

La maladie de Horton ou l’artérite à cellules géantes est, selon la plupart des spécialistes de la question, une maladie inflammatoire auto-immune systémique qui entraîne une inflammation des vaisseaux sanguins, particulièrement ceux des tempes.

Cette inflammation entraîne une destruction qui provoque l’obstruction des vaisseaux sanguins et des artères. La maladie affecte généralement les femmes âgées de plus de 65 ans.

Elle est une maladie auto-immune, car elle est caractérisée par le système immunitaire attaquant ses propres vaisseaux sanguins. En général, les cellules inflammatoires ciblent l’artère temporale et diverses artères crâniennes, notamment les artères vertébrale, cérébrale, ophtalmique et rétinienne. Dans certains cas, il peut également attaquer l’aorte et les artères sous-clavières

Les artères et les vaisseaux sanguins sont des composants très importants du système circulatoire sanguin ; ils transportent le sang et les nutriments du cœur vers les tissus du corps.

Lorsque les vaisseaux sanguins et les artères deviennent enflammés et obstrués (obstrués), le débit sanguin est réduit. Cela signifie que l’apport en nutriments dans les tissus est également réduit, provoquant des dommages aux tissus pouvant être nocifs pour l’organisme complet.

Les anti-inflammatoires sont le traitement de choix pour l’artérite à cellules géantes (artérite temporale). Le pronostic est généralement bon avec un diagnostic et un traitement précoces, malgré des récurrences de la maladie.

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

Maladie de Horton: qu’est-ce que c’est?

Liens:

http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/corpus/disciplines/medint/sdsystem/119a/leconimprim.pdf

http://www.maladie-de-horton.fr/

http://ecn.bordeaux.free.fr/ECN_Bordeaux/Mod_8_Immuno_files/RDP_2005%20horton%20et%20PPR%20119.pdf

Cet article a 1 commentaire

  1. Je crois j’ai quelques symptômes de cette maladie

Laisser un commentaire

Fermer le menu
fr_FRFrench
fr_FRFrench