Moustique tigre et maladie: zika - chikungunya
Le moustique tigre buveur de sang

Le moustique tigre asiatique (Aedes albopictus) est originaire d’Asie du Sud-Est et est établi probablement depuis 2004 en France, dans plusieurs départements dont ceux d’Ile-de-France. Il est de petite taille, moins grand qu’une pièce de 1 centime et plutôt de moindre gabarit que notre moustique commun. Ce moustique agressif qui pique généralement le jour peut potentiellement transmettre les virus responsables de la dengue, du chikungunya, de l’encéphalite, de la dirofilariose (très dangereuse pour les chats et les chiens) et autres maladies. La piqûre du moustique tigre est responsable de plusieurs épidémies de virus dans le monde dont la fièvre de la dengue.

Le moustique tigre qui mesure environ 1/2 cm de long et 0.7mm d’épaisseur, présente des rayures noires et blanches sur le thorax, l’abdomen et les pattes.

Mode de reproduction du moustique tigre

Le moustique tigre aime pondre dans des seaux, des pots de fleurs, des vieux pneus et même des plantes à fleurs telles que les broméliacées.

Il est connu comme un moustique qui préfère pondre ses œufs dans des conteneurs remplis d’eau ou sur des tiges de plantes aquatiques. Puisque une fois inondés, les œufs éclosent et les larves atteignent la maturité pour devenir des adultes en 7 à 12 jours.

Les mâles sont en moyenne 20% plus petits que les femelles.

Cycle de vie et habitudes

Les larves du moustique tigre ressemblant à des vers nagent avec un mouvement frétillant. Et environ 10 jours après l’éclosion, les larves mesurent environ 1/4 de pouce et sont complètement développées à ce stade. Elles se transforment ensuite en pupes (état intermédiaire entre la larve et celui d’imago), pour qu’enfin la nymphe achève son développement en moustique tigre adulte. Une fois pleinement développé, un moustique adulte émergera de chaque pupe à la surface de l’eau. Les moustiques adultes sortent des nymphes dans les 10 à 14 jours qui suivent l’éclosion des œufs en été.

Les moustiques-tigres asiatiques passent l’hiver au stade de l’œuf, éclosant en larves lorsque les œufs sont recouverts d’eau au printemps et en été. Les larves se nourrissent de petits débris et de bactéries dans l’eau.

La femelle préfère le sang

Les moustiques mâles se nourrissent plutôt du jus des plantes et puis ne piquent pas. Alors que les moustiques femelles cherchent désespérément du sang pour aider leurs œufs à se développer. Contrairement à beaucoup d’autres moustiques de France, le tigre asiatique se nourrit le jour et non la nuit. Comme tous les autres moustiques, le tigre asiatique est attiré par les vêtements sombres, la transpiration, le dioxyde de carbone et certaines autres odeurs.

La piqûre du moustique tigre s’exercera sur les écureuils, les chiens, les cerfs et d’autres animaux, ainsi que les humains que nous sommes. Environ quatre ou cinq jours après avoir pompé du sang, la femelle moustique pond ses œufs juste au-dessus de la surface de l’eau dans un récipient rigide comme un trou d’arbre, un vieux seau ou un pneu. Lorsque la pluie recouvre les œufs d’eau, les larves éclosent.

Faits intéressants sur le moustique tigre

Le mâle du moustique tigre se nourrissant de la sève
Moustique tigre- mâle

Bien que l’Asie soit à l’origine de ces moustiques tigres, ces insectes ont envahi de nombreux pays par le biais du transport de marchandises et du nombre croissant de gens les transportant dans leurs bagages durant leurs voyages à travers le monde. L’origine de ces moustiques en France est probablement l’une de ces deux raisons, si ce n’est les deux.

Le nom du moustique tigre asiatique vient de son aspect rayé noir et blanc.

Ce moustique ne se déplace généralement jamais plus de 1000 mètres de son lieu de reproduction.

La femelle moustique tigre asiatique craint le jour et est souvent très agressive et persistante. Elle peut mordre une personne plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle ait recueilli suffisamment de sang pour la production d’œufs.

Le réchauffement de la planète augmentera probablement la propagation de ce moustique dans des régions où il n’aurait pas pu peut-être resté longtemps en hiver.

Le moustique tigre asiatique envahit de nouvelles zones et remplace les espèces moins agressives de moustiques que l’on trouve actuellement dans plusieurs départements de l’hexagone.

Il a été démontré que ce moustique pouvait être un vecteur de transmission de plus de 30 virus, bien que tous ces virus ne touchent pas exclusivement les humains.

Prévention contre le moustique tigre
Prévention contre le moustique tigre

Prévention et contrôle

Il n’est pas vraiment nécessaire de limiter vos activités de plein air et de celles de vos enfants à moins que des signes de maladies transmises par les moustiques soient présents dans votre région. Cependant, si les moustiques tigres existent dans votre département, vous pourriez peut-être essayer de réduire le risque de piqûre du moustique tigre en adoptant certaines précautions :

Réduisez au minimum le temps passé à l’extérieur entre le crépuscule et l’aube durant les périodes chaudes, lorsque les moustiques sont les plus actifs.

Assurez-vous que les moustiquaires des portes et des fenêtres sont bien ajustées et en bon état.

Portez des chaussures, des chaussettes, un pantalon et une chemise à manches longues lorsque vous êtes à l’extérieur pendant de longues périodes et lorsque les moustiques sont le plus actifs. Les vêtements doivent être de couleur claire et faits de matériaux qui ne laisse pas passer la piqûre du moustique tigre vers la peau.

Utilisez automatiquement les moustiquaires lorsque vous dormez à l’extérieur et ne jamais oublier de protéger les nourrissons des piqûres du moustique tigre.

Appliquez un insectifuge dans les zones que vous savez infestées comme indiqué sur l’étiquette du produit. Et vous pouvez même l’appliquer sur les vêtements lorsque cela est possible, et avec parcimonie sur la peau exposée si le fabriquant l’a indiqué sur l’étiquette.

Notez que la pulvérisation d’insecticide dans votre jardin n’est efficace que pendant une courte période. Les moustiques reviendront lorsque le spray serait dissipé.

L’installation de maisons pour oiseaux et pour chauves-souris a été suggérée comme méthode de lutte contre les moustiques. Cependant, il existe peu de preuves scientifiques indiquant que ces animaux insectivores réduisent d’une manière significative les populations de moustiques tigres autour des habitations.

Enlevez tous les contenants remplis d’eau tels que les vieux pneus, les contenants pour aliments et les seaux de votre jardin.

Empêchez les moustiques de se reproduire dans les bassins d’eau pour animaux domestiques et les pataugeoires en plastique en les vidant au moins une fois par semaine.

Nettoyer souvent les gouttières en enlevant les feuilles mortes et des autres débris afin que l’eau ne puisse pas s’accumuler.

Ces mesures aideront également à lutter contre d’autres moustiques de l’Hexagone porteurs de maladies.

Quelles stratégies sont prévues pour éradiquer ces moustiques?

Le principal souci dans la prévention contre les moustiques tigres (Aedes albopictus) est qu’ils ont développé une résistance aux insecticides. Il faut donc explorer d’autres pistes.

L’une des solutions est d’éliminer complètement ces moustiques. Par exemple, nous pouvons irradier les mâles avec un produit spécifique afin de rendre leur sperme inefficace, de sorte qu’ils ne puissent pas se reproduire.

Il y a même une option dont quelques scientifiques explorent les possibilités de faisabilité. Il s’agit de modifier génétiquement ces moustiques tigre pour les rendre dépendants d’un antibiotique. Cela rendra leur progéniture également dépendante et finira par disparaître car l’antibiotique n’est pas disponible dans leur habitat naturel.

Enfin, des essais à petite échelle sont en cours sur des moustiques porteurs d’une bactérie inoffensive pour l’homme mais empêchant l’éclosion des œufs de moustiques.

Le principal inconvénient de toutes ces techniques est que la nature a horreur du vide et que les populations de moustiques ainsi éliminées seront remplacées par d’autres.

Peut-être que le meilleur moyen de se prémunir de la piqûre du moustique tigre est de le rendre incapables de transmettre des virus. L’idée est de stimuler leur système immunitaire afin que les virus soient détruits avant d’atteindre la salive et ne puissent pas être transmettre à l’homme.

Que se passe-t-il lors d’une alimentation de sang le moustique tigre ?

Une moustique femelle est prête à prendre son premier repas de sang (chez son hôte, humain ou animal) dans les 3 à 4 jours qui suivent sa transformation du stade de nymphe aquatique à l’âge adulte.

Ainsi avec le sang digéré, ses œufs seront développés et pourra les pondre environ 4 à 5 jours après avoir pris le repas de sang. Et après avoir pondu ses œufs, elle sera de nouveau prête à se nourrir du sang chez un autre hôte.

La femelle du moustique tigre peut prendre plusieurs repas de sang et pondre plusieurs lots d’œufs au cours de sa vie qui est d’environ 3 à 4 semaines (en fonction des conditions climatiques et environnementales).

Lorsqu’un femelle insère ses organes buccaux dans la peau d’un hôte pour chercher un vaisseau sanguin, elle expulse en parallèle un peu de sa salive. La salive engourdit la victime et agit en même temps comme anticoagulant pour empêcher le sang de couler dans ses intestins.

Le plus dangereux des cas est lorsque le moustique tigre est infecté par un virus, sa salive peut contenir des particules virales qui seront également expulsées dans le système sanguin de l’hôte qui le nourrit gracieusement de son sang.

Le moustique femelle ne prend que de 0,001 à 0,01 millilitre de votre sang lors de son repas sanguin, mais les répercussions négatives sur votre santé peuvent être énormes si elle vous a transmis un agent pathogène au cours de cette brève alimentation.

Les principales infections virales transmises par le moustique tigre

Au cours des dernières décennies, le nombre et le risque d’infections virales chez les personnes ont considérablement augmenté.

Divers facteurs influent sur ce risque, tels que le changement climatique, l’adaptation pathogène, l’amélioration des tests de diagnostic et la mobilité accrue des personnes et des biens.

Jusqu’à récemment, ces infections étaient peu pertinentes pour les personnes qui ne vivent pas sous les tropiques, mais cela évolue.

Les moustiques provenant de pays exotiques étant de plus en plus courants en France, le risque d’infections telles que la dengue augmente. Aedes Albopictus (le moustique tigre) en particulier, est une préoccupation majeure pour la santé publique Française.

Voici quelques infections que ce moustique tigre peut transmettre à l’homme par sa piqûre :

Virus Zika

 Le virus Zika a considérablement touché la France ses dernières années, notamment dans ses régions d’outre-mer comme la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique. Rien qu’entre 2015 et 2017, il y’a eu 1141 cas de Zika recensé en France.

Les symptômes du virus Zika peuvent inclure de la fièvre, des douleurs articulaires, des éruptions cutanées et des yeux rouges pouvant durer environ une semaine.

Cela ne semble pas mettre la vie en danger chez les adultes, bien que des recherches suggèrent que Zika peut déclencher le syndrome de Guillain-Barré chez certaines personnes.

Le syndrome de Guillian-Barre est une maladie auto-immune dans laquelle le corps attaque les terminaisons nerveuses et peut provoquer une paralysie.

La principale préoccupation pour les scientifiques est le lien constaté entre le virus Zika et les lésions cérébrales chez les nouveau-nés. En effet, si une femme contracte le virus pendant la grossesse, le fœtus risque de ne pas se développer correctement et de naître avec une microcéphalie (une affection neurologique rare dans laquelle la tête du nourrisson est nettement plus petite que celle d’autres enfants du même âge).

Il est conseillé et recommandé aux femmes enceintes d’éviter de se rendre dans les zones où le virus Zika est détecté.

Chikungunya

Le chikungunya est un virus invalidant et douloureux, mais rarement mortel, transmis par les moustiques tigre. Depuis 2010, plus de 1 million de cas ont été signalés en Amérique du Sud, notamment dans les territoires d’outre-mer comme la Guyane. A noter qu’en 2018, 6 cas de Chikungunya ont été enregistré en hexagone, en Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes.

Les moustiques de la fièvre jaune et les moustiques tigres asiatiques peuvent transmettre le Chikungunya; ces deux moustiques sont présents dans les territoires français d’outre-mer.

Les symptômes peuvent inclure :

  • Des douleurs articulaires et musculaires prononcées pouvant durer plusieurs mois
  • De la fièvre
  • Des éruptions cutanées peuvent également survenir

A noter que la plupart des personnes (environ 80%) piquées par un moustique tigre infecté par le virus du chikungunya tomberont malades.

Il n’y a pas de vaccin disponible pour le chikungunya.

Dans les cas bénins, les symptômes durent environ une semaine. Bien que la mort soit rare, la douleur et la fatigue peuvent être extrêmes et persister pendant des mois dans certains cas.

La fièvre de la dengue

La dengue est transmise uniquement par les moustiques tigres et les autres d’une personne infectée à une autre

Les moustiques tigres asiatiques peuvent transmettre la dengue ; cette maladie est plutôt répandue en Amérique latine, mais quelques cas sont déjà signalés en France métropolitaine du fait de la démocratisation des voyages intercontinentaux.

Les symptômes de la fièvre de la dengue incluent:

  • Une forte fièvre
  • douleurs musculaires et articulaires graves
  • Saignements légers
  • Vomissements
  • Nausées et des maux de têtes
  • Des éruptions cutanées qui ressemblent un peu à la rougeole peuvent survenir

Il n’y a pas de vaccin contre la dengue.

La fièvre de la dengue est généralement bénigne, malgré qu’ils existent des cas très sévères.

Son traitement est seulement symptomatique, ce qui veut dire que le médecin vous prescrira un traitement qui luttera spécifiquement contre les manifestations de la maladie.

Conclusion

Les moustiques tigres femelles sont agressives durant le jour, pouvant être porteurs de maladies telles que le Zika, la Dengue et le Chikungunya. Ces maladies se sont répandus ces dernières années dans une bonne moitié de la France.

L’insecte envahissant, originaire d’Asie et reconnaissable à son corps et à ses pattes distinctives à rayures noires et blanches, est maintenant répandu dans le sud et le centre du pays et dans la banlieue sud de Paris.

Moustique tigre: tout savoir

Source:

http://www.isere.gouv.fr/Actualites/Actualite-des-particuliers/Archives/Lutter-contre-le-moustique-tigre

https://www.ird.fr/la-mediatheque/fiches-d-actualite-scientifique/457-le-virus-zika-la-nouvelle-menace-du-moustique-tigre

http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Risques-sanitaires/Moustique-tigre

Fermer le menu