Image d'un TEP scan

PET scan (TEP scan en français) signifie tomographie par émission de positons. Il s’agit d’un test d’imagerie de médecine nucléaire dans lequel une petite quantité de matière radioactive liquide est injectée dans le corps du patient afin de réaliser un diagnostic de diverses maladies, notamment de nombreux types de cancers, de cardiopathies et d’autres maladies difficilement détectables avec d’autres test.

La substance radioactive la plus couramment utilisée dans le balayage du PET scan est un sucre simple (comme le glucose) appelé FDG, qui signifie «fluorodésoxyglucose». Ce FDG est généralement injecté dans la circulation sanguine et s’accumule dans certaines zones du corps demandeuses d’énergie où il dégage des positons sous forme de rayons gamma.

Ces rayons sont détectées par le scanner PET et un ordinateur convertit les signaux en images détaillées montrant le fonctionnement des tissus et des organes.

Les scanners PET scan en France sont maintenant couramment combinés avec des scanners de tomographie par ordinateur (CT), appelés scanners PET-CT.

La tomodensitométrie est une scintigraphie  qui utilise un équipement à rayons X pour créer des images détaillées des tranches de l’intérieur du corps.

La combinaison PET-CT permet de localiser avec précision toute anomalie dans le corps, permettant ainsi un diagnostic plus précis de tout problème.

I- Types de PET scan

Il existe deux types d’analyses PET.

L’un est utilisé principalement pour les examens cardiaques – celui-ci est appelé TEP de perfusion du myocarde (également appelé TEP d’adénosine ou de rubidium).

L’autre examen PET scan est utilisé pour étudier des sujets tels que les tumeurs, les troubles cérébraux ou les infections ; Cependant, il peut également être utilisé pour étudier le cœur – cet examen est appelé FDG PET.

II- Pourquoi faire un PET scan

Pourquoi faire un PET scan?
Un TEP scan

Les scanners PET sont souvent utilisés avec les scanners CT ou IRM pour aider à établir un diagnostic approfondi ou pour obtenir plus de données sur un problème de santé et l’évolution d’un traitement.

On sait qu’une IRM ou un simple scanner montre à quoi ressemble l’intérieur d’une partie du corps, un TEP scan peut révéler son fonctionnement.

Les scanners TEP sont couramment utilisés pour étudier un certain nombre de conditions.

Épilepsie : Elle peut révéler la partie du cerveau touchée par l’épilepsie grâce à la substance radioactive qui indique précisément la partie du cerveau mise en cause.

Cela peut aider les médecins à choisir le traitement le plus approprié et peut s’avérer utile si une intervention chirurgicale est nécessaire.

Maladie d’Alzheimer : les analyses du TEP-scan (PET scan) peuvent aider à diagnostiquer la maladie d’Alzheimer en mesurant l’absorption de sucre dans des parties spécifiques du cerveau.

Le diagnostic et l’interprétation des résultats se font tout en sachant que les cellules du cerveau touchées par la maladie d’Alzheimer ont tendance à absorber le glucose plus lentement que les cellules saines et normales.

Les Cancer : les examens PET scan peuvent révéler la présence d’un cancer et le stade de son évolution, indiquer si et où il s’est propagé, et aider ainsi les médecins à décider du traitement adéquat.

Un PET scan peut donner une idée de l’efficacité de la chimiothérapie et permettre de détecter une tumeur récurrente plus tôt que d’autres techniques de diagnostic.

Maladie cardiaque : un PET scanner permet de détecter les parties du cœur endommagées ou cicatrisées, ainsi que les problèmes de circulation dans le fonctionnement du cœur, notamment en donnant une idée sur le fonctionnement du muscle du myocarde.

Cette information peut aider à planifier les options de traitement pour les maladies cardiaques.

Recherche médicale : les chercheurs peuvent acquérir des connaissances essentielles et des informations vitales sur le corps humain dans toutes les conditions possibles à l’aide du PET scan, en particulier sur le fonctionnement du cerveau.

III- Comment l’examen TEP scan se compare-t-il aux autres tests?

La TEP scan montre des changements métaboliques survenant au niveau cellulaire dans un organe ou un tissu. Ceci est important car la maladie commence souvent au niveau cellulaire. Les tomodensitogrammes et les IRM ne peuvent pas révéler de problèmes au niveau cellulaire.

La TEP peut détecter des changements très précoces dans les cellules. La tomodensitométrie et l’IRM ne peuvent détecter les changements que plus tard, car une maladie modifie la structure des organes ou tissus.

La détection de la maladie au niveau cellulaire donne au médecin traitant la meilleure vision possible des maladies systémiques complexes, telles que:

Les maladies coronariennes, les tumeurs cérébrales, les troubles de la mémoire et les troubles épileptiques

Dans de nombreux cas, il est possible de passer en même temps un scan PET – CT ou PET – IRM.

Seul, un scanner qui utilise un équipement spécial à rayons X peut produire des images de l’intérieur du corps.

 L’IRM utilise des champs magnétiques et des impulsions radiofréquences pour créer des images de structures internes telles que des organes, des tissus mous et des os.

Lorsqu’un des examens CT (tomodensitométrie) ou IRM est effectuée en conjonction avec une PET scan, il en résulte ce que l’on appelle la fusion d’images. Un ordinateur avec des logiciel spécial combine les images des deux numérisations pour créer une troisième image en trois dimensions, qui fournit davantage d’informations et permet au médecin de faire un diagnostic plus précis.

Les balayages au gallium ressemblent aux balayages au PET scan en ce qu’ils impliquent l’injection de citrate de gallium, un autre traceur radioactif. Les analyses Gallium sont généralement effectuées un à trois jours après l’administration du traceur, c’est donc un processus de plusieurs jours.

Ces analyses ne sont pas aussi courantes que pour la détection du cancer, bien que certaines formes d’analyse au gallium soient combinées à des tests plus récents, tels que l’analyse TEP que nous sommes en train d’explorer.

IV- Se préparer pour un PET scan

Avant tout test de médecine nucléaire, il est important pour le patient d’informer le personnel nucléaire si elle allaite ou si elle est enceinte ou pense être enceinte et s’il est diabétique. Car cela risque de porter un grand préjudice au bébé dans le ventre de sa mère et provoquer une radiation néfaste pour la santé même de l’embryon. Donc nous vous conseillons de faire un test de grossesse au moindre doute.

Aussi si la personne est diabétique, elle doit informer le personnel de l’hôpital ou de la clinique qui s’occupe de passer le PET scan. Ainsi ils vont pouvoir ajuster la dose de la substance nucléaire injectable.

Avant l’analyse, on peut demander au patient de :

Ne rien manger ni boire pendant 6 à 8 heures.

De ne pas prendre d’alcool, du tabac, de la caféine et ne pas s’exercer au moins 24 heures avant l’examen du Tep scan.

On peut demander au patient de ne pas porter de vêtements munis de fermetures à glissière, de ceintures ou de boutons en métal le jour de l’examen.

Des fois on habille le patient avec une robe de test fourni par l’hôpital ou la clinique.

Il est recommandé d’enlever ses lunettes, ses bijoux ou tout autre objet susceptible d’interférer avec le test.

V- A quoi ressemble un scanner TEP (PET scanner)?

Le scanner est généralement une grande machine ressemblant à une boîte avec un trou ou un petit tunnel au centre.

Le patient sera allongé sur une table d’examen étroite glissante dans et hors de ce tunnel.

En rotation autour du patient, le tube à rayons X et les détecteurs électroniques à rayons X sont situés l’un en face de l’autre dans un anneau, appelé portique.

Le poste de travail informatique qui traite les informations d’imagerie est situé dans une salle de contrôle séparée, où le spécialiste exploite le scanner et surveille l’examen directement par contact visuel sur un écran.

Il est généralement capable d’entendre le patient et de lui parler grâce à l’utilisation d’un haut-parleur et d’un microphone situé à l’intérieur du tunnel.

Les scanners TEP sont en général combinés avec les autres scanners (ct) et (irm) et leurs ressemble dans la forme externe.

Un ordinateur aide à créer les images à partir des données obtenues par la gamma caméra.

VI- Comment fonctionnent les PET scan ?

Le patient qui passe un examen PET scan, il recevra sous forme d’injection dans le sang d’une substance radioactive qui permettra aux médecins de voir s’il y a quelque chose d’anormal dans les tissus ou les organes. Cette substance est connue sous le nom de traceur du fait de sa radioactivité.

Le traceur peut être injecté, inhalé ou avalé, en fonction de la partie du corps analysée, mais généralement il est injecté.

Le patient se repose un certain temps avant d’effectuer l’examen ou de passer à l’intérieur de la machine PET scan qui a l’air d’un énorme beignet avec une fente. Il lui sera demandé de rester immobile dans le scanner PET.

Le scanner capte l’énergie émise du traceur sous forme de rayons gamma et la convertit en images. Il faut savoir que le traceur (du glucose en général) s’accumule dans les zones du corps qui ont une activité chimique élevée, probablement en raison de leur maladie. Ces zones apparaissent sous forme de points lumineux sur l’écran d’ordinateur qui effectue l’analyse.

Un spécialiste examine les scanners et en fait un rapport détaillé au médecin traitant sur les observations qu’il aura faite dans le corps du patient. C’est au médecin d’expliquer les résultats au patient.

Un PET-scan est parfois utilisé avec d’autres, comme un scanner CT (tomodensitométrie) ou une IRM, pour obtenir une vision plus précise de l’état du patient.

VII- Que se passe-t-il pendant la procédure ?

Comme on l’a déjà précisé plus haut, le patient recevra une substance radioactive connue sous le nom de radiotraceur. Il peut la recevoir sous forme d’injection dans l’une de ses veines, en l’inhalant par un inhalateur, ou en tant que petit comprimé ou capsule qu’il avalera.

Le scan lui-même prend généralement entre 30 et 60 minutes, selon la partie du corps analysée.

Il sera allongé sur le lit plat qui glissera à l’intérieur du grand scanner circulaire.

La machine est sûr et être à l’intérieur ne devrait en aucun cas être douloureux.

Mais si le patient ne se sent pas bien, il peut actionner une sonnerie interne pour alerter le personnel médical qui prend soin de son examen TEP.

Les médecins pourront le voir tout au long de son analyse.

Certaines personnes qui ont des soucis de claustrophobies doivent informer le personnel médical pour qu’ils leur administrent un sédatif en cas de besoin afin de les détendre tout au long du test.

C’est recommandé de boire beaucoup de liquides après le scan pour aider à éliminer rapidement le médicament radioactif du corps.

Le traceur radioactif devrait normalement quitter le corps naturellement environ trois heures après l’avoir reçu.

1- Durée d’un TEP scan

Il faut prévoir de son temps globalement entre 3 heures à 4 heures pour passer l’examen du TEP scan. Même si la durée qu’on passe à l’intérieur de la machine n’excède pas généralement plus d’une heure.Car il nous faut un temps de repos après l’administration du FDG nucléaire et des procédures administratives qui nous prennent du temps.

Il nous faut pas oublier de prendre avec soi la carte vitale et tous les examens qu’on a dû passer comme ceux de l’irm.

VIII- Interprétation du résultats d’un PET Scan

C’est au médecin analyste d’interpréter les images reçues de la machine PET scan dans son ordinateur.

Il lui affichera en détail les différentes quantités d’activité présentes dans différentes parties du corps. Il est assez aisé pour lui de détecter les zones cancéreuses du corps et les différentes anomalies dans les cellules et les tissus.

Aussi, il peut avoir une idée précise sur l’évolution d’un traitement et son efficacité.

S’il y a un cancer quelque part dans le corps, cette zone paraîtra plus active et le PET est donc souvent utilisé pour déterminer si un cancer s’est propagé à d’autres parties du corps ou pour évaluer son degré d’avancement.

Cependant, un PET-scan n’est pas aussi précis pour les très petits cancers. Par conséquent, un scanner TEP (PET scan) très précoce peut ne rien révéler.

Le radiologue fera un compte rendu détaillé aux médecins traitants qui transmettront ensuite les informations qu’ils jugeront nécessaires aux patients.

IX- Risques possibles

Un PET-scan (TEP scan) est un test sûr pour la plupart des gens. Mais comme tous les tests médicaux, il comporte des risques, même s’ils restent vraiment rares dans le cas du PET scan.

Le médecin et le radiologue ont les compétences nécessaires pour s’assurer que les avantages du test l’emportent sur ces risques pour chaque cas. Nous allons voir dans les différents cas où il faut vraiment faire attention et étudier les risques avant de faire le TEP scan.

Grossesse et PET scan

1- Grossesse

Les femmes enceintes ne devraient se faire scanner qu’en cas d’urgence absolu. Les radiations risquent d’endommager le corps frêle du bébé en développement. Il ne faut jamais oublier de mentionner le fait en cas de doute de grossesse.

2- Allaitement maternel

En cas d’allaitement, il vaut mieux pour la santé du nourrisson de mettre suffisamment de stock du lait maternelle pour quelques jours, le temps que la substance radioactive injectée dans le corps de la maman disparaisse complètement.

En général les médecins déconseillent le TEP- scan pour les mamans qui allaitent.

3- Réaction allergique

C’est rare de tomber sur des patients qui ont une réaction allergique évidente au traceur radioactif. Dans ce cas, cela se manifeste le plus souvent par une faiblesse, de la transpiration et des difficultés respiratoires. C’est au patient de prendre garde à ces symptômes en cas d’examen de TEP scan et prévenir immédiatement le radiologue en cas de malaise.

4- Ecchymose et gonflement

Il existe toujours un petit risque que le traceur radioactif puisse fuir en dehors de la veine. Et cela peut provoquer un gonflement et une douleur dans le bras, mais ça reste vraiment rare.

Il se peut que le patient ait une petite ecchymose autour de l’endroit où ils ont mis l’aiguille.

X- Effets secondaires après un PET scan

Un PET scan est considéré comme une procédure médicale sûre. C’est vrai que cela exposerait le patient à peu près à la même quantité de radiation que celle qu’il recevrait de l’environnement en trois ans environ. Mais il reste sans danger pour sa santé. Car les produits chimiques radioactifs injectés ont une durée de vie très courte et sont éliminés du corps assez rapidement.

Boire beaucoup d’eau et de liquides reste le meilleur moyen d’évacuer cette substance rapidement de son corps.

Il est aussi conseillé d’éviter tout contact étroit avec des bébés ou les femmes enceintes dans les heures qui suivent l’analyse pour ne pas les contaminer en raison de leur fragilité.

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

Qu’est-ce qu’un TEp scan?

Source:

http://www.chru-strasbourg.fr/sites/default/files/documents/plaquettePetscan.pdf

http://www.centre-eugene-marquis.fr/patients-proches/votre-venue/mes-examens/medecine-nucleaire/votre-examen-de-tep-scan/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tomographie_par_%C3%A9mission_de_positons

Fermer le menu