Vers dans les selles- causes & traitement

Vers dans les selles

Bien que ce genre d’infections par les vers intestinaux soient plus courant dans les pays confrontés à une mauvaise élimination des eaux usées, au traitement inadéquats des eaux destinées à la consommation et des fois au manque de nettoyage des aliments, les gens vivant en France, notamment ceux de l’hexagone, ne sont pas moins menacés, en particulier ceux qui reviennent d’un voyage à l’étranger.

Il ne faut pas croire qu’on est complètement à l’abri d’une infection. Car il suffit d’un simple coup de langue de notre animal de compagnie, marcher pieds nus, nager dans une piscine avec de l’eau non traitée, ne pas se laver les mains à fond avant de manger ou de préparer un repas et manger de la viande insuffisamment cuite pour être infecté par un ver solitaire ou par un oxyure.  

Il existe des centaines de types de vers (helminthes) qui infectent quotidiennement les humains dans le monde entier. Ils ont des formes et des tailles variées ; Rond, plat, crochu et barbelé.

Les humains peuvent être infectés s’ils avalent des œufs, des larves, des kystes ou des vers adultes vivant dans des aliments, des boissons, du sol et des excréments.

Parmi les types de vers qui peuvent infecter les adultes et les enfants en France, on peut citer le ver solitaire ou le ténia, l’oxyure, l’ascaris et la douve du foie et tant d’autres.

Certains œufs de vers sont si petits qu’ils ne peuvent être vus qu’à l’aide d’un microscope. A noter que ces très petits œufs peuvent être en suspension dans l’air surtout en période de vent.

I- Les quatre types de vers les plus répandus

1. Le ver solitaire ou ténia

Le ver solitaire ou le ténia est un ver plat qui vit dans l’intestin grêle de l’humain. La maladie qu’il cause est le taeniasis. Il est composé de segments de forme rectangulaire. Hermaphrodite, une caractéristique qui lui donne une certaine facilité à se reproduire.

Il existe 3 espèces de ce parasite qui peuvent infecter l’être humain :

a. Le tænia saginata (ténia inerme) : qu’on retrouve dans le bœuf

b. Le tænia solium (ténia armé) : qu’on retrouve dans le porc

c. L’hymenolepis nana (ténia du pain) : le plus petit parasite de l’espèce des vers solitaires qui atteint l’humain, il mesure au maximum 10 cm de long.

2. La douve du foie

C’est un ver parasite plat qui peut infecter le foie et les autres organes hépatobiliaire. Elle est très rare en France. Parmi ses symptômes l’augmentation du volume du foie, des douleurs du côté droit et parfois de la jaunisse et de la fièvre.

C’est un parasite plutôt rare en France. Il est plus répandu en Asie.

3. L’oxyure

Un autre ver parasitaire, l’oxyure, qui a la forme ronde mesurant environ 1 cm pour les femelles et la moitié pour les mâles, est de couleur blanchâtre. Son infection, l’oxyurose, est exclusivement humaine et se transmet par le toucher de l’anus infecté par les œufs et qu’on porte directement à la bouche. Cette maladie touche les enfants dans la majorité des cas pour cause de démangeaisons dans l’anus.

Les œufs de l’oxyure qu’on ingurgite éclosent dans l’estomac et deviennent adultes au bout de 3 semaines. Puis elles émigrent vers l’anus à travers les intestins ou elles vont pondre environ 10 000 autres œufs sur les pourtours de l’anus avant de mourir et d’être dégagées dans les selles.

L’oxyure femelle libère un mucus qui pique quand elle pond ses œufs, provoquant l’envie de gratter la zone touchée de l’anus ou du vagin quelques fois. Depuis les mains, les œufs peuvent être transférés sur tout ce qui est touché, notamment les ustensiles de salle de bain, tels que brosses à dents, peignes et brosses, les meubles et les jouets

Les œufs peuvent survivre jusqu’à 21 jours sur les surfaces. S’ils sont touchés, ils seront transférés aux mains. Si les mains touchent alors la bouche de la personne, il existe un risque sérieux d’avaler les œufs et de s’infecter.

4. L’ascaris

Parmi les vers dans les selles les plus fréquents chez l’humain, on en trouve l’ascaris qui a la forme ronde. L’ascaris est un ver de couleur rosée qui peut atteindre 20cm de long.

Voici un cycle de vie de ce ver dans les selles.

a. Ingestion

Les œufs d’ascaris microscopiques ne peuvent devenir infectieux sans entrer en contact avec le sol. Les gens peuvent ingérer accidentellement un sol contaminé par contact main à bouche ou en mangeant des fruits ou des légumes non cuits qui ont été cultivés dans un sol contaminé.

b. Migration

Les larves éclosent des œufs dans l’intestin grêle, puis pénètrent dans la paroi intestinale pour se rendre dans les poumons via la circulation sanguine ou le système lymphatique. Après avoir mûri pendant environ une semaine dans les poumons, les larves pénètrent dans les voies respiratoires et remontent dans la gorge, où elles sont toussées ou avalées.

c. Maturation.

Une fois de retour dans les intestins, les parasites se développent en vers masculins ou féminins. Les vers femelles peuvent mesurer plus de 40 centimètres de long et moins de 6 millimètres de diamètre. Les vers mâles sont généralement plus petits.

d. La reproduction.

Les vers mâles et femelles s’accouplent dans l’intestin grêle. Les vers femelles peuvent produire 200 000 œufs par jour, ce qui laisse votre corps dans vos selles. Les œufs fécondés doivent rester dans le sol pendant au moins 18 jours avant de devenir infectieux.

L’ensemble du processus – de l’ingestion des œufs aux dépôts d’œufs – dure environ deux ou trois mois. Les vers ascaris peuvent vivre dans le ventre humain pendant un an ou deux.

II- Les causes des vers dans les selles

La cause de l’infection par des vers parasitaires (l’oxyurose, l’ascaridiose, distomatose, Le tænia et autres infections dues aux dizaines de vers intestinaux) est une hygiène inadéquate. Que ça soit l’hygiène individuelle ou collective.

Les œufs par exemple de l’oxyure sont transférés de l’anus d’une personne infectée à leur propre bouche, en se réinfectant, ou à une autre surface. Si une autre personne touche cette surface contaminée puis sa bouche, elle peut ainsi ingérer les œufs et être infectée.

Dans le cas de l’oxyure, la femelle pond ses œufs autour de l’anus et du vagin. Les œufs peuvent être transférés de l’anus de la personne à un drap de lit, au tapis, aux serviettes, aux sous-vêtement et aux mains.

En ce qui concerne le ténia ou le ver solitaire, la cause principale est la consommation des viandes de porc et de bœuf qui sont infectées. Les deux espèces les plus courantes, que sont le tænia saginata et le tænia solium, sont transmises par les viandes non-cuites suffisamment.

La cause d’infection par la douve du foie est la consommation des végétaux contaminés comme le cresson, le pissenlit et d’autres plantes aquatiques et aussi la consommation du poisson cru infecté.

III- Symptômes des vers dans les selles

1. Les vers ronds

Dans la plupart des cas, une infection par les vers intestinaux ne provoque aucun symptôme visible, au du moins les premiers temps.

Dans le cas des vers ronds (presque 25 000 espèces connus dont les ascaris et l’oxyure), les symptômes apparaissent en deux étapes :

a. Symptômes de phase précoce 

Ils sont causés par les larves (vers nouvellement éclos) se déplaçant de l’intestin grêle vers les poumons. On ignore pourquoi certaines personnes développent ces symptômes alors que d’autres ne le font pas.

Les symptômes commencent habituellement 4 à 16 jours après avoir avalé les œufs et durent jusqu’à 21 jours, le cycle de vie d’un ver. Ils comprennent : une toux sèche, une fièvre, une respiration sifflante et un essoufflement.

b. Symptômes de phase tardive

Ils sont causés par des vers adultes vivant dans l’intestin. Les vers ne peuvent pas se reproduire à l’intérieur de l’humain. Il y aura seulement autant de vers que le nombre d’œufs ingérés pour la première fois. (Voir par exemple le cycle de vie de l’ascaris vu en haut et les causes de l’infection de ver rond).

Les symptômes en phase tardive d’une infection par les vers ronds sont encore plus rares au Royaume-Uni, en particulier chez les adultes. S’il y a beaucoup de vers matures dans l’intestin, ils peuvent causer des blocages. Cela ne se produira que six semaines après l’ingestion des œufs.

Les signes et symptômes associés aux vers adultes comprennent : voir des vers dans les selles, avoir des douleurs légères à l’estomac, des nausées et vomissements et parfois une diarrhée (qui peut être accompagnée par du sang dans les selles)

c. Cas des vers plats

La plupart du temps on remarque pas trop les symptômes des vers plats tels que le ténia et le symptôme le plus courant est la présence de vers dans les selles.


Les symptômes du ver plat tel que le ver solitaire sont les douleurs abdominales, des nausées, des troubles de l’appétit, des éruptions cutanées, de la fatigue et parfois des céphalées.

Dans certains cas d’infection grave par ces vers plats, les symptômes peuvent être vraiment désagréables et nécessitent de consulter au plus vite un médecin pour un traitement antiparasitaire urgent. Parmi ces symptômes on en retrouve du sang ou du pus nauséabond dans les selles, des vomissements quotidiens ou fréquents, une fièvre avec une température élevée, une extrême fatigue et la déshydratation.  

IV- Diagnostic des vers dans les selles

Pour diagnostiquer une infection par un ténia adulte ou autres vers intestinaux, on recherche les œufs, les larves ou une partie de ver adultes comme les segments du ténia dans les selles.

Si le ténia, l’ascaris ou autres vers intestinaux ont infecté les intestins d’un humain, il est possible de voir à l’œil nu des segments de ses selles en mouvement.

Si une personne pense avoir contracté une infection par le ténia ou tout autres vers intestinaux, elle doit consulter au plus vite son médecin traitant pour éviter tout forme de complication.

Le médecin lui donnera un récipient stérile et lui demandera de fournir un échantillon de ses selles pour l’ausculter et peut être l’envoyer au laboratoire pour une analyse plus profonde.

Il est fort probable, surtout en cas de doute que c’est des vers d’ascaris, que le médecin vérifie la zone autour de l’anus du patient à la recherche d’œufs ou de larves des vers.

V- Traitement des maladies de vers dans les selles

Il faut tout d’abord savoir que certaines infections qui induisent l’existence des vers dans les selles, qui n’est lui-même qu’un symptôme de leur colonisation des intestins, peuvent disparaître d’elles-mêmes si la personne dispose d’un système immunitaire fort, d’un régime alimentaire sain et d’un bon mode de vie.

Chaque traitement dépend de l’espèce du ver intestinal à l’origine de l’infection. C’est au médecin de déterminer quel est le type des vers dans les selles pour prescrire le traitement adéquat.

Dans le cas des infections par le ténia, elles sont généralement traitées avec un médicament oral, tel que le praziquantel (biltricide), qui paralyse le ténia adulte. Le praziquantel (biltricide) provoque la séparation des ténias du tube digestif, la dissolution de leurs segments et leur évacuation par les selles.

Dans le cas de l’ascaridiose (vers d’ascaris), les médicaments antiparasitaires les plus prescrit sont le flubendazole et l’albendazole.

Les mêmes médicaments sont prescrits pour la douve du foie, cad le flubendazole et l’albendazole.

Pour le cas de l’oxyure, comme il est hautement transmissible, il est conseillé de traiter tous les membres de la famille et de l’entourage immédiat, malgré qu’en général il ne touche que les enfants.

Le traitement doit être renouvelé 15 jours après la première administration du médicament en raison du cycle du ver d’oxyure. Les médicaments qui traite l’oxyurose sont le flubendazole, le pyrantel et pyrvinium, avec prise unique.

VI- La prévention

On peut se protéger des infections du ténia et des autres vers intestinaux en suivant ces quelques conseils très simples :

Se Laver les mains soigneusement et souvent avec du savon et de l’eau chaude, surtout après avoir utilisé la salle de bain et avant de toucher aux aliments.

Apprendre aux enfants et aux personnes attardés mentalement à se laver souvent.

Bien cuire la viande (bœufs et porcs) jusqu’à ce que le jus soit clair et que les centres ne soient plus roses.

Cuire le poisson jusqu’à ce qu’il soit de couleur unie (ne soit plus transparent) et qu’il se défasse en morceaux lorsqu’il est séparé à la fourchette.

En cas de doute, il est recommandé de congeler la viande 24 heures avant la cuisson pour tuer les œufs de ténia et autres vers parasitaires.

Laver et cuire tous les fruits et légumes avec de l’eau potable.

Dans les zones d’infections ou lorsqu’un membre de la famille est malade, il faut bouillir l’eau au moins une minute avant de la boire.

Consulter le médecin traitant au moindre doute de vers dans les selles

VII-Complications

Il est à signalé que dans la majorité des cas d’une infection avec des vers intestinaux, la maladie se passe sans symptômes graves et la maladie est traité facilement avec les médicaments antiparasitaires cités plus haut juste quelques jours après le constat des vers dans les selles.

Mais ça arrive qu’il ait des complications comme par exemple :

  • Le blocage des voies biliaires et pancréatiques
  • Insupportables douleurs abdominales
  • Obstruction des voies intestinales et constipation prolongée et douloureuse
  • Des nausées et des vomissements quasi quotidiens
  • Une perte de poids très significative
  • Grande douleur entre les omoplates ou sous l’épaule droite
  • Vertiges et bourdonnements dans les oreilles
  • Dépression et accélération inhabituelle du rythme cardiaque
  • Les vers parasitaires peuvent s’infiltrer dans d’autres parties du corps, provoquant des kystes. Les kystes peuvent apparaître dans les muscles, les yeux, le cerveau, la peau ou d’autres organes.
  • Quelques vers intestinaux lorsqu’ils sont assez grands peuvent siphonner la vitamine B12 de son hôte. La vitamine B12 étant nécessaire à la création de cellules sanguines, le résultat peut être à la fois une faible teneur en vitamine B12 et une anémie. Une carence en vitamine B12 peut provoquer une neuropathie, qui peut être fatale si elle n’est pas traitée

VIII- Remèdes naturels contre les vers intestinaux

Il est à noter qu’il existe peu d’essais cliniques qui ont testé les effets de remèdes naturels dans le traitement des parasites intestinaux, même si certaines recherches préliminaires suggèrent que certaines herbes et compléments alimentaires pourraient avoir un potentiel.

Voici un aperçu de quelques-unes des remèdes naturels de l’infection par des vers intestinaux :

1. Graines de papaye

Dans une étude publiée aux Usa en 2007, 60 enfants atteints de parasites intestinaux, partagé en deux groupes, ont reçu respectivement des doses quotidiennes pour un certain temps, d’un élixir contenant un mélange de graines de papaye et de miel ou du miel seul.

Après sept jours, le constat a été fait qu’un nombre significativement plus grand de personnes ayant reçu l’élixir à base de graines de papaye ont vu leurs selles débarrassées de leurs parasites.

2. Manger des aliments riches en vitamines C et B

Pour se débarrasser des vers dans les selles, certains médecins et nutritionnistes suggèrent et recommandent également d’appliquer un nettoyage ou une désintoxication intestinaux tout en associant des aliments riches en vitamines c et B.

Cette approche consiste à associer un régime alimentaire riche en fibres à des suppléments connus pour aider le corps à éliminer les parasites intestinaux. Ces suppléments comprennent le psyllium, la betterave rouge et les graines de lin.

3. Graines de citrouille

Un autre remède naturel qui semble prometteur pour les lutter contre le fait d’avoir des vers dans les selles et les intestins est la graine de citrouille, riche en acides aminés, acides gras et composés de la berbérine, de la palatine et de la cucurbitine.

Une recherche préliminaire sur l’utilisation de graines de citrouille pour lutter contre les parasites intestinaux suggère que la consommation régulière d’un certain extrait de graines de citrouilles a des effets positifs contre les vers intestinaux et autre parasites.

4. Berbérine

La berbérine est un alcaloïde et composé naturel qu’on retrouve dans plusieurs variétés de végétaux telles que l’épine-vinette (Berberis vulgaris).

La berbérine s’est révélée être efficace dans la lutte contre les parasites intestinaux dans plusieurs études préliminaires.

Dans une étude iranienne on a constaté que berbérine extraite de l’épine-vinette peut aider à protéger les intestins contre le ver solitaire ( ténia) et ainsi ne plus avoir de ver dans les selles.

5. Régime

Les nutritionnistes et autres spécialistes de la médecine naturelle recommandent parfois certaines stratégies alimentaires dans le traitement des parasites intestinaux. Ces stratégies comprennent :

Éviter temporairement quelques aliments qui pouvaient aider à la prolifération des vers intestinaux comme le sucre raffiné, l’alcool et les céréales raffinées.

    Ils recommandent de consommer plus d’ail en les incorporant plus souvent dans les repas pour leurs facultés antiseptiques. Voir notre article sur l’ail ici.

    A noter qu’une consommation accrue de patates douces, de courges, de carottes et d’autres aliments riches en bêta-carotène (un précurseur de la vitamine A, susceptible d’accroître la résistance à la pénétration des helminthes) est forte recommandé pour nettoyer les intestins des vers comme le ver solitaire et l’oxyure.

6. Armoise et Absinthe

L’armoise commune et la grande absinthe sont des plantes aromatiques avec de beaucoup de vertus thérapeutiques. Selon une étude préliminaire, l’absinthe et l’armoise pourrait aider à traiter les parasites intestinaux en éliminant un type d’helminthère connu sous le nom de Heterobranchus longifilis.

Cette famille de plante contient des composés appelés lactones sesquiterpéniques, censés affaiblir les membranes des parasites.

Aussi elles aident à reconstruire des bactéries bénéfiques dans l’intestin en les conjuguant avec des aliments riches en probiotiques.

Le contenu du site Web AvoirLaSante.fr n’est ni destiné ni recommandé en lieu et place du conseil médical, du diagnostic ou du traitement. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé qualifié pour toute question ou condition médicale.Le contenu du site est juste informatif. Tous droits réservés.

Vers dans les selles: tout savoir

liens:

https://www.physiotherapiepourtous.com/vers-dans-les-selles/

https://www.sciencesetavenir.fr/sante-maladie/vers-intestinaux-causes-et-traitements_104592

Fermer le menu